Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réflexions et prières

Ce soir vois mes larmes

 

Seigneur, ce soir voit mes larmes

Ecoute le cœur d’Éric,

Vois sa souffrance

Fait qu’il sache que je l’aime

Je sait que tu vas bientôt me l’enlever,

Donne-lui la paix,

Qu’il voyage sereinement vers toi.

Vois et prend pitié de lui,

Il a tant souffert moralement et physiquement.

Ecoute-moi prend pitié de lui, accueille le dans ton royaume

Il n’a rien fait consciemment de mal,

S’il en a fait il n’en est pas responsable.

Seigneur prend pitié de lui

Reçoit le dans ton royaume,

Son cœur est bon et tu le sait, aie pitié de lui.

Amen 

16 juin 2021

Isaïe 63 : 18-23

Nous sommes impurs

Nos actes de justice : du linge sale

Nous sommes tombés comme des feuilles,

Et nos péchés, comme le vent les emportent.

Personne n’invoque ton nom, ne s’éveille pour t’éteindre, car tu nous as caché ton visage, nous as livré au pourvoir de nos fautes.

Et cependant tu es notre Père,

Nous sommes l’argile, tu es le potier,

Ne t’irrite pas trop Seigneur,

Vois-nous sommes ton ouvrage.

 

Emounawh

19 juin 2021

 

Tu es mon refuge

R/Le ciel et la terre, sont remplis de ta gloire

Hozana au plus haut des cieux.

I

Le ciel et la terre,

Respire de ton amour

Hozana au plus haut des cieux.

II

Le ciel et la terre,

L’iode et le Zéphir les parfume

Hozana au plus haut des cieux.

III

Le ciel et la terre,

Ta Parole est vérité, douce et pure

Hozana au plus haut des cieux.

IV

Le ciel et la terre,

Sont rempli d’amour et d’espoir

Hozana au plus haut des cieux.

V

Le ciel et la terre, sont remplis de ta gloire

Hozana au plus haut des cieux.

Gloire au Père au Fils et au Saint Esprit

 

Emounawh

20 juin 2021

 

La loi range ou dérange

 

Il est ranger des meubles

Déranger psychique

Il a ranger au rayon des fleurs

Pour le déranger de sa place initiale.

 

Seigneur qui est dérangé ?

Celui qui se veut libre selon le monde ?

Celui qui es libre de son choix,

Entre votre Loi ou celles des humains ?

 

La loi de Dieu est amour

Son application nous suggère nos actes

Celles des hommes sont multiples

Brouillonnent et souvent contradictoires.

 

Choisir entre la Loi ou les lois

L’humain se veut libre et sans contrainte

Pourtant il établi des lois qui contraignent

Ce qu’il considère ses inférieurs

Elles sont si diverses souvent injustes.

 

La vôtre est unique comme toi qui est Trois en un

Comme les poupées russes emboitées les unes aux autres

Un, l’amour n’est pas que le sexe,

Deux c’est le respect de l’autre dans la liberté

Et donner le nécessaire pour le bien-être de l’autre.

 

Alumacom

23 juin 2021

 

Tu es mon refuge

 

Inspiré du psaume 89: 1- 4

Tu es mon refuge d’Âge en Âge tu es là

Près de moi, prêt à venir pour moi,

 

Que faisait-tu avant les montagnes

Qui étais-tu avant que la terre fût

De quel univers es-tu ?

 

Toi qui a tant d’expérience

Toi qui es si merveilleux

Toi le Père de toutes choses

Tu as créé le ciel et la terre,

Les étoiles scintillent

Les planètes se poursuivent,

Elles se croisent sans se heurter.

Même les étoiles filantes sont messagères.

 

Notre Père est une merveilleux horloger.

L’horloger humain crée des horloges

Leurs mécanismes qui se croisent librement.

Eux ils copient en miniature ce que toi tu as créée

Ces météorites sont les déchets de tes sculptures,

Elles sont vagabonde dans l’univers avec leurs poussières

L’ange déchu dans sa rage les empêchent de se réunirent

Empêchant la création d’une nouvelle planète,

Il espère que l’une d’entre elle écrase la Terre .

 

L’homme est si petit tu en tiens une multitude dans ta main.

Pour toi nous sommes des lilliputiens fragiles et merveilleux.

Beaucoup d’entre nous rivalisent ils écoutent leurs sirènes,

Ils rivalisent avec un certain succès dangereux pour les humains.

Jamais ils n’obtiennent la perfection de notre Créateur-Eternel.

Que l’homme est petit !

Pourtant ils ose rivaliser, mais jamais il obtiendra ta perfection.

Ce qui est merveilleux :

De mortel nous allons à la poussière

De la poussière nous revenons dans la lumière

Dans un corps purifiés et invité dans ta Ville Céleste.

Tu nous oblige à la patience

Tes temps ne sont pas les nôtres.

Tes mathématiques ne sont pas les nôtres,

Tes mesures ne sont pas les nôtres.

Mille ans pour nous c’est une nuit jusqu’à l’aube,

Seulement nous ignorons de quelle nuit,

De quelle saisons par rapport à la terre ?

 

Emounawh

26 Juin 2021

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :