Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Evidences de David et Pascal suite les chapitres 28 - 29 - 30

28
 
Demain Pascal revient
 
 
Le lendemain de l'accident, Claudine est allé voir le menuisier avec Gérard Lapointe, le futur journaliste. C'est urgent, elle a donc déposée les plans en son nom, et celui de David. Elle a suivi la commande de Pascal jour après jour.
Le menuisier de Pascal, est celui que David lui avez conseillé. Les Dussolteuil sont menuisiers-ébénistes de père en fils Ils travaillent avec la famille de la Boiserie depuis plusieurs générations. Lors du remariage de Madame, les Dussolteuil ont continué à assurer l'entretien de la propriété en ce qui concerne la boiserie, en contrat préférentiel. Pour cette raison Gérard Dussolteuil à laissé ces autres commandes, pour satisfaire David. Les Basileus sont des clients régulier autant pour le neuf que pour la restauration.
Pendant la semaine de l'hospitalisation de Pascal, Claudine est allé surveiller l'avancé du mobilier de cette chambre. Il s'agissait de surveiller le montage des décors spéciaux, pour que tout soit conforme aux plans de Pascal.. Car transcrire un dessin artistique, fait par un publicitaire, ce n'est pas chose facile. Claudine en a conscience, c'est pourquoi elle passe beaucoup de temps chez le menuisier. Celui-ci est heureux, car il considère que Claudine les aident à transcrire le dessin publicitaire en des décors artistiques.
C'est à la fois, un mobilier pratique, original, moderne, inspiré de catalogues divers et des souvenirs de l'enfance, si bien que ce n'est pas une sinécure de transcrire la pensée de Pascal.
L'ébéniste devant ce travail d'artiste demandé est à la fois fier, et à égalité, il lui donne des sueurs froides. Pourtant , il en tire une certaine fierté, cela lui rappelle ses années de compagnonnage du Devoir. Il ne taille pas seulement ce bois d'acacias massif, mais également les glaces des portes et des tiroirs. Il incruste des pétales de bois de rose et de pin vernis dans les dessins fleuris taillé dans le verre.
Après avoir eu de bonnes nouvelles, le jeudi, Claudine fait part à David au téléphone son idée. Celui-ci souscrit à l'idée.
Tout le vendredi, pendant que David est au zoo, elle passe sa journée de vendredi, chez David, avec Bernadette. Les deux femmes s'activent. Demain c'est le retour de Pascal. Dans l'appartement, c'est le branle-bas de combat. Les meubles de la chambre doivent-être livrés vers dix-heures. Ensuite, ils seront montés sous la direction de Monsieur Dussolteuil et de son fils Kevin.
Sacré-Canaille suit du regard tout étonné, et surtout s'interroge pourquoi Claudine s'occupe de cette chambre vide. Il suit du regard tout ce va-et-vient des deux hommes. Cette pièce, il n'a jamais eu le droit d'y aller, et encore moins d'y dormir.!
Claudine a préparé deux surprises pour son cher Pascal. La première est l’installation du mobilier de la chambre, la seconde est la méga-fête réunionnaise. Les invités sont les amis de David, les nouveaux amis de Pascal, et...aussi, une surprise de taille....
Le témoin de l'accident, qui est également le collègue de travail de Pascal est invité. Pour parfaire la surprise de la soirée, elle a commandé chez un traiteur réunionnais, la confection du repas, sans oublier l'orchestre réunionnais.
Tout le vendredi, Claudine installe les doubles rideaux de la chambre, et le décor après le départ des Dussolteuil. Elle vérifie si  l'installation du mobilier est bien conforme. Elle transfert les affaires de Pascal de la chambre d'ami à la chambre de David. Elle range également les vêtements de Pascal. Avec Bernadette, elle décore le salon, pour l'arrivé demain de Pascal. Elle prépare une fête surprise pour le retour de Pascal.
Elle veut que tout soit parfait. Sacré-Canaille sera aussi acteur de la fête. Elle annonce à Sacré-Canaille:
Pascal revient demain, et nous lui ferons une belle fête!
La joie envahit, ce petit expansif, il court, il saute dans l'appartement. Isis la précieuse est agréablement surprise. La joie de ce chien est communicative. Isis sur son coussin semble rire des pitreries de Sacré-Canaille. Pour calmer Sacré-Canaille, elle ordonne impérative.
  • Sacré- Canaille, arrête-toi et écoute.
Sacré-Canaille est surpris il s’assoit spontanément. Elle poursuit:
  • Tu vas lui faire une fête comme toi seul sait le faire, pour fêter le retour de ton maître.
“Quel bonheur il va participer à la fête! ce qu'il a compris, il doit faire un spectacle avec Claudine, comme il le faisait au Circus-Polux.” Son premier maître est mort d'une crise cardiaque suite à la faillite provoqué par un accident. Le cirque était en retard de cotisation d'assurance. Les gens du cirque étaient trop pauvre pour le garder, n'ayant plus de travail. Ceux qui avaient repris le cirque, lors de la restructuration, n'avait pas prévu de place pour ce petit chien. Ils n'avaient pas d'artistes pour les numéros possible de Sacré-Canaille. Il n'a pas la taille d'un chien de garde. Les autres animaux ont été placé dans divers zoos. Ils n'ont gardé que les chevaux et les singes! Pourtant Sacré-Canaille a démontré qu'il était super avec les chevaux à Deauville. Mais il est vrai avec son caractère plutôt spéciale il est possible de comprendre. Mais pour Pascal et Claudine c'est le bonheur avec lui. Il l'accepte tel qu'il est, pas tel qu'il veulent qu'il soit.
Faire un spectacle pour le retour de Pascal, c'est dans ses cordes, et il est heureux de le faire. Claudine ne pouvait pas lui faire plus de plaisir. Sacré-Canaille est d'accord, il est si heureux avec ses jeunes gens. Calinou sera aussi de la fête. Depuis qu'il vient avec sa maîtresse, il est moins collant.  Le contact avec Isis et Sacré-Canaille, lui a permit de s'ouvrir et de vivre sa vie de chat d'appartement normalement. Sacré-Canaille sont maintenant ses amis, ils savent qu'ils viennent du même refuge.
En vue des préparatifs, Claudine a pris ses repas avec Bernadette dans la cuisine et a dormi dans la chambre d'ami occupé officiellement et anciennement par Pascal.avec son Calinou. Son chat et moins seul, mais surtout il doit s'habituer à vivre avec Sacré-Canaille et Isis. Isis au départ faisait la tête, mais elle a trouvé qu'il était beau, et qu'il serait un bon compagnon pour occuper sa solitude. Finalement se sont trois petits filous, qui s'accordent bien. De plus Claudine dort avec Sacré-Canaille et Calinou, celui-ci dort entre les pattes de Sacré-Canaille. Leurs paniers restent vide à côté du lit!
 
29
Enfin, nous sommes samedi
Au petit matin, David se lève de bonne heure. La veille il s'est endormi de bonne heure par rapport à ses habitudes. Isis, n' a pas eu les confidences habituel. Il lui a seulement dit: "j'ai eu une journée passionnante,  J'ai fait mon premier..".zon, zon, zon....
Il a la surprise de voir Claudine en discussion avec Bernadette. Il vérifie sa montre. Il est huit heures! devant l'étonnement de David, Claudine lui rappelle que Pascal arrive vers midi. Et qu'il y a la fête de finir de préparer. David regarde autour de lui et vois, une scène, des banderoles avec bon retour Pascal, nous t'aimons. David enfin se réveille. Il est heureux. David réalise et dit:
  • Avec tous les chamboulements de ma vie, j'ai complètement oublié de vous prévenir. Linda sera parmi nous pour la journée. j'irai la chercher, et sa mère nous rejoindra.
la fête sera complète!
Conclut Claudine ravie de revoir Linda.
  • C'est normal David. Avec tous ces événements que vous avez vécus, vos activités  pour votre association et les changements dans vos projets d'avenir professionnelles, cet oubli n'est pas surprenant
  • Merci de votre compréhension, vous avez probablement raison. Préparez-nous une belle fête.
  • j'ai faim Bernadette
  • Votre petit-déjeuner vous attend sur la terrasse
  • Je fait vite, car je dois aller à l'aéroport pour aller chercher Linda.
Jean-Jacques et son chauffeur arrive à l'appartement, il vient chercher David, il est accompagné d'Elodie.  Car les religieuses ont exigée une personne féminine, car Linda est toujours mineure. Claudine en voyant Jean-Jacques est surprise, car elle croyait que David utiliserait l'une de ses voitures. En ils vont directement à l'aéroport privé de Sotteville-les-Rouen. David ne veut pas perdre une minute de la présence de Linda. David se transforme en pilote. Il prend l'avion de son père,  tous   les trois montent et s'assoient dans le salon, au grand étonnement d'Elodie. Arrivé à Strasbourg, ils atterrissent dans le jardin du cloître, comme le leur a dit la mère supérieur. Linda les attend heureuse et impatiente. Quand elle voit David descendre de ce petit avion privé, elle est bouleversée. Il vient la chercher personnellement, avec ses amis. Et elle va prendre l'avion. Elle ignore, que cet avion fait partie des bien de sa futur famille. Elle croît, qu'il appartient à Jean-Jacques. Les retrouvailles sont joyeuses et les religieuses ont les larmes aux yeux devant le spectacle d'amour, tel que le Seigneur Jésus aime.
  • Nous rentrons chercher Claudine, car nous devons prendre Pascal à l'hôpital. Nous avons beaucoup de trajet, et le temps est court.
Linda répond
  • Oui, je suis prête, j'ai même le cadeau pour Pascale dans mon sac. Nous lui avons fait un dessus de lit, selon les directives de Claudine.
  • Sacré Claudine, c’est une sacré femme! Mais comment t'a eu ses coordonnées?
  • Par ta mère!
  • Celle-là me surprendra toujours!
Réplique David en riant.
  • C'est votre mère! respecter la!
Lui réplique Elodie.
  • Je la respecte, je l'aime, mais si vous la connaissiez, comme je la connais, vous comprendriez le sens de la réflexion. Cela me fait vraiment rire.
  • Ah! bon!
Répond-t-elle décontenancée. Au retour, ils reprennent la voiture avec chauffeur, et rentre chercher Claudine. Étonnement de Linda, pas que l'on prenne Claudine sur le trottoir, mais que ce soit la voiture de Jean-Jacques qui est utilisé. David lui explique.
La voiture de Jean-Jacques est plus approprié, que les voitures de David. S'il n'y avait pas cette Berline, une ambulance eut été nécessaire, et nous préférons la discrétion.
  • Merci, à tous, merci mon David, pour tous les cadeaux affectueux que tu me donnes.
Répond Linda.
 
30 
Sacré-Canaille fait une grosse bêtise
Les jeunes gens arrivent avec des rire de gosses intrépide dans l'appartement. C'est la première fois, que Linda entre dans l'antre de son amoureux L'étonnement à leur arrivé. Tout semble désert. Et ce silence, David lui-même est surpris. Pas de Sacré-Canaille intempestif à l'horizon!
Christine s'affaire en silence dans la cuisine. Elle est si heureuse de servir un jour de joies son Monsieur David. Madame Olga l'a dépêchée pour seconder Bernadette. Celle-ci est sortie avec Sacré-Canaille, pour le calmer. Christine dit à celui qu'elle a dorloté, quand elle était sa nourrice.
Madame Olga est si fière de son fils, elle considère que cette fête il le mérite et dois-être une réussite.
  • Mais cette fête est pour Pascal?
  • Oui mais, cette histoire de Zoo l'impressionne.
  • Et vous savez-çà aussi ma bonne Nany!
  • Vous savez bien, que votre mère n'aime pas les secrets, alors elle sait tout de vous.
  • Et elle vous raconte, oui car elle n'a que moi pour comprendre ce que vous faites et pourquoi!
Tous les deux éclatent de rire, ils sont à nouveaux complice. Linda est heureuse de découvrir le logement de David. Sa première rencontre c'est Isis, qu'elle revoit enfin. Elle dort dans les pattes de Calinou sur le fauteuil de David. Linda s'exclame joyeusement.
  • Mais c'est Isis?
  • Oui, ils sont dans mon fauteuil!
L'informe David. Linda avance et dit bonjour aux deux chats en les caressants. Elle est si heureuse qu'elle n'a pas conscience du lieu où elle se trouve. Elle a tant de chose à raconter à David. Isis en reconnaissant Linda hésite, pourtant elle se laisse caresser et prendre dans les bras de Linda. Après tout David est à côté, et il observe la rencontre. Sa confiance est limitée. Sa peur, Linda l'aimera-t-elle sincèrement.
Pour Isis c'est la même question, pour l'instant elle ne craint rien, puisque David est présent. Mais quand il sera absent, comment cela va-t-il se passer? Oh et puis elle a une curieuse odeur qu'elle ne connaît pas. Lors de leur première rencontre elle sentait une odeur de fleur de rose. Aujourd'hui elle ne connaît pas cet arôme. En plus, cette jeune fille a changé dans sa manière d'être, sa démarche également. Elle est plus gracieuse, plus élégante même dans sa tenue simple en bleue marine. Cela suffit pour inquiéter Isis. Calinou est surpris, il ne connait pas cette jeune fille. David comprend le problème, il leurs prononce les mots qui les rassurent. Linda les caresses tous les deux. La douceur des poils de Calinou la rassure. En réalité Linda et les chats avaient la même appréhensions, la crainte du rejet. Pourtant il n'en est rien.
  • Linda, profite de visiter l'appartement et de faire connaissance avec Nany mon ancienne nounou et Bernadette. Claudine et moi, nous allons chercher Pascal avec Jean-Jacques car sa voiture est plus adaptée à la blessure de Pascal.
La porte d'entrée s'ouvre. Un ouragan fonce vers David. Seulement, il le dépasse en passant entre les jambes de David. Evidemment c'est sacré-Canaille qui entre. David est déséquilibré, mais ne chute pas. Sacré-Canaille continue sa course, va directement dans la chambre habituelle de Pascal, et là, la déception. Tout est vide, et bien rangé pour un nouvel invité. Il stop brutalement. Personne pas même Claudine, ni les bagages ni Isis, ni son copain! Il n'y a plus les affaires, tout est déménagé. Il se retourne, la nouvelle chambre est fermé à clé! Pourquoi, n'est pas encore rentré?
La porte d'entré claque c'est David, Jean-Jacques et Claudine qui sortent pour aller chercher Pascal§ Mais dans sa tempête il n'a rien vu! Pendant qu'il s'interroge, Bernadette, lui propose une nouvelle promenade. Il accepte, cela va le défouler pense-t-il. Bernadette pense que pour Sacré-Canaille cela lui sera salutaire et le calmera.
Olga, elle a décidée de prendre cette jeune fille sous son aile, et de lui apprendre les bonnes manières dues à son rang. C'est l'une des raisons, de son voyage à Strasbourg, au cas où cette jeune fille est réellement bien. Elle a donné de l'argent pour que les sœurs, l'éduque, et qu'elle soit digne de David lorsqu'ils seront mariés. A-t-elle pensée. Ce qui explique, que David est surprit du comportement de Linda. Elle est beaucoup moins spontanée que lorsqu'il l'a connue. Mais il en convient, elle ne peut que plaire à sa mère. S'il savait... mais peut-être que... connaissant sa mère ...Il préfère ne pas savoir. Après tout, c'est peut-être mieux ainsi. Pense-t-il. Elle assiste en chaperon à la fête! et elle est accueillie par Christine et...Linda!
  • Où est David, demande t-elle?
S"inquiète-t-elle
  • Il est parti chercher Pascal avec Claudine, Jean-Jacques et Elodie. Je suis seule dans l'appartement avec Christine et Bernadette.
  • Ah bien!
Répond-t-elle soulagée. Un peu plus tard la porte d'entrée s'ouvre Sacré-Canaille n'est pas de retour. Claudine arrive avec Pascal, Jean-Jacques, David, Elodie. Le chauffeur de Jean-Jacques n'est pas resté sur ordre de son père.
C'est à ce moment-là, que Linda, prend conscience, de la situation de David. De cet immense fossé sociétal de sa famille et celle de David. Quand elle est arrivée, elle est restée au salon avec les chats, et la cuisine avec les deux employées. Elle était déjà intimidée, mais lorsque Madame Olga est arrivée, elle a commencé à avoir des crampes à l'estomac. Maintenant ce sont des boules, elle prend conscience, non seulement que Pascal est blessé, mais le pire, elle découvre le luxe de l'appartement qui sera le sien dans quelques mois. Et elle ne connait pas le reste de la famille et des biens dans lequel, elle est destinée. C'est le début de ses craintes. Va-t-elle être digne de son David chéri.
  • Bonjour Linda, vous avez fait bon voyage?
  • Oui Claudine, je suis ravie de vous revoir en ce jour festif. Mais où est Pascal?
Il arrive, il est passé par la cuisine, pour dire bonjour à Bernadette.
Elle lui fait un clin d’ œil et lui dit tout bas en riant doucement
  • Il est si gourmand, et l'odeur si alléchante, qu'il l'a senti du pallier.
Rire des deux jeunes filles. Soudain un cri de joie sort de la cuisine.
  • Saperlipopette, que faites vous dans ma cuisine, vous m'avez fait peur, je ne vous ai pas vu arrivé?
Le parfum de la cuisine,  je l'ai senti du palier.
La porte du palier est resté entrouverte. La pauvre Bernadette coure dans les escalier. Sacré-Canaille, coure sans écouter la pauvre jeune femme. Il arrive dans la cuisine, la chaîne a échappé des mains de Bernadette. et..
  • Wooaf, Wooaf, Wooaf...
  • Attention...!
Paf, badaboum! boum! Boum! Un bruit de vaisselle cassée. Une chute de Quelqu'un
  • Sacré-Canaille!
Crie Christine et Bernadette. Linda et Claudine imaginant que Pascal est tombé, accourent. Mais c'était Bernadette. elle n'avait pas eu le temps d'enlever la laisse à Sacré-Canaille. Celui-ci s'est élancé en flairant l'odeur de son maître. Il est arrivé en trombe dans la cuisine. Oubliant qu'il avait la laisse. Sa laisse enserre la chaise où était assise Christine. Elle s'appliquait à décorer le gâteau de fête. A son âge, elle s’assoit souvent, dès que c'est possible.. Bien entendue la seringue de pâtisserie pleine de crème moka. Au lieu de décorer le gâteau, elle alla sur les mains de Pascal et sur le museau de Sacré-Canaille!
Tout hébété, Sacré-Canaille se lèche les babines et pleure en même temps. Car il a fait une grosse bêtise.
Pascal a eu le temps de se retenir en s'appuyant sur la barre de la cuisinière, lorsque Linda et Claudine entrent dans la cuisine. David arrive quelques seconde après. Sacré-Canaille se fait tout petit, lui qui est déjà petit, c'est un pléonasme de le dire! Il s'aplati, et rampe vers les pieds de son maître. Les jeunes femmes éclatent de rire en voyant ce chien si malheureux.
Pendant ce temps, David enjambe Sacré-Canaille et aide Christine à se relever, après s'être assuré qu'elle n'a pas de fracture.
  • Merci, Monsieur David? Ce n'est pas grand chose, je n'ai pas mal.
  • Il faut voir un médecin, Bernadette s'occupera du reste
  • Oh non! Monsieur!Voyez je peux faire des pas de danse.
  • Dans ce cas vous quitterez le service plutôt, et vous irez voir le Docteur Lapointe. Il vous remplira la déclaration d'accident de travail
  • Mais Monsieur...
  • Il n'y a pas de mais, c'est un ordre! je le préviens c'est un ami.
Joignant le geste à la parole. Il téléphone. En raccrochant il dit à  Christine
  • Vous avez-rendez-vous à dix-huit heures trente. Son cabinet ferme à dix-neuf heures.
  • Bien Monsieur, je vous assure ce n'est rien.
  • Mère vous ramènera après la consultation du médecin. Merci ma chère Nany, pour tout ce que vous avez fait. Mais je vous en prie, soignez-vous. Vous savez-bien que je tiens beaucoup à vous. Alors soignez-vous.
Bernadette allez dans le salon!  Les invités arrivent, et ils sont nombreux. Vous les connaissez pour la plupart. Pour les autres, voyez avec Claudine, se sont ses invités.
  • Allez, Monsieur, pas d’inquiétude,  je prend le relais
  • Merci Bernadette.
Claudine et Pascal arrivent dans le salon. Jean-Jacques et Elodie font l'accueille jusqu'à ce que Claudine puisse s'occuper des arrivants. C'est elle qui les a invités, elle les connait pratiquement tous.....
 
à suivre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :