Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les évidences de David et Pascal Tome 2 Chapitre 20 Madame Basileus s'en mêle

20
Madame Basileus s'en mêle
 
C'est à ce moment-là qu'Olga Basileus arrive à l'appartement de David elle apostrophe  son fils.
  • Mon cher fils, comment avez-vous pu nous cacher Linda? Et vous Gérard ne pouvez-vous pas raconter la vérité, et transformer ce scandale en une belle histoire d'amour, à la Roméo Juliette. Faire en sorte que ces hyènes retournent dans leurs tanières. Et vous David, pourquoi avons-nous l'existence de Linda par la presse!
  • Mère, Gérard n'est qu'étudiant journaliste, certes il entre dans sa dernière année, il aura des exercices pratique sur le terrain, mais ce pas le cas en ce moment. Et puis au vu du comportement de certains journaleux, il s'interroge.
  • Bon, bon
Bougonne-t-elle. David reprend
  • Mère je ne voulais pas vous inquiéter au sujet de cette jeune fille. Je ne pouvais prévoir un tel scandale.
Madame Basileus réplique
  • Sachez que j'arrive de Strasbourg, où elle est maintenant. Elle m'a expliqué ce qui s'est passé entre vous deux et aussi cette affaire!
  • Comment avez-vous pu faire-çà! Je suppose que vous l'avez terrorisée comme vous en avez l'habitude avec les gens qui ne sont pas de votre rang!
  • Il le fallait bien pour trouver la meilleure solution.
  • c'est-à-dire?
  • Elle m'a raconté, l'histoire de ses parents. Son mariage prévu par son père en Algérie! Son enlèvement, comment elle s'est défendue. La menace de mort contre elle et de la famille du jeune homme. Elle m'a expliqué pourquoi, sa famille se sentait déshonoré par ce mariage.
  • Mère vous avez une solution?
Interroge David dubitatif. Non seulement il est surpris, mais l'espoir l'envahit au fur et à mesure que la lumière de l'espérance arrive dans son coeur.
  • Je pense d'abord utiliser ces fameux paparazzis, pour votre mariage à l'église!
  • Vous n'y pensez pas c'est de la provocation!
  • Si, si utilisez-les au lieu de vous en faire des ennemis? Linda en vaut la peine.
  • Oh mère que faites vous de sa famille?
  • Sa famille aura le choix entre: le retour au pays, la prison ou accepter et signer devant le juge d'Instruction et le notaire le contrat de mariage de leur fille avec mon fils.
Ces mots à la fois glaciales d'une mère en colère de surcroît calculatrice, mais également magnanime lorsque la situation le nécessite. David est désarçonné, et interroge sa mère.
  • Vous en avez parlé à Linda?
  • Non, je lui ai dit que je trouverez la solution pour tout le monde.
  • Je me disais aussi!
Dit-il presque à mi-voix. Brusquement il fait volte-face
  • Et si elle est tuée?  Vous y avez pensez?
  • Sa famille ira en prison, et reconduite à la frontière, puisqu'ils n'auront pas respecté le contrat!
  • Et moi, je n'aurai plus ma Linda, çà vous est égal et…
  • Mon dieu, notre pauvre Linda! Elle ne mérite pas cela et David l'aime tant!
Intervient Claudine en entrant dans le salon, Elle emmène Sacré-Canaille pour sa promenade hygiénique. Sacré-Canaille tout joyeux, saute aux jambes de sa super copine, surtout qu'elle a dans la main sa laisse. Isis lève la tête, et fait un clin d'œil à Sacré-Canaille. à eux deux, ils réussissent à détendre l'atmosphère.
Après l'intervention de Sacré-Canaille, l'ambiance redevient presque normale. C'est un soulagement, David reprend confiance et se calme, tout en étant méfiant vis à vis de sa mère. Il réalise, qu'à sa manière, sa mère accepte Linda tout en restant méfiante. Enfin pour David elle a fait un pas. Il est soulagé en parti, seulement il est conscient et redoute la vengeance des coutumiers, des intégristes du quartier de Linda. Ces anciens voisins et soi-disant amis sont très dangereux.
Une autre surprise lui arrive. Il découvre que sa mère n'a pas ménager sa peine. Elle est intervenue auprès de la mère de Linda. En découvrant les amours cachés de son fils avec Linda, elle a voulu rencontré la famille de Linda. Sans se préoccupé du danger qu'elle courait. Cela a été un coup de foudre entre les deux femmes.
  • Linda à une mère merveilleuse et courageuse.
Lui dit-elle. David ne sait plus quoi penser, ni comment aborder sa mère. D'un trait sans vraiment de raison il déclare:
  • J'ai lu dernièrement dans la tentation de l'innocence de Pascal Brukner "Aucune difficulté n'est en soi insurmontable; Seul est dangereux d'apporter des réponses anciennes à des situations nouvelles"
  • Exactement mon fils. Sachez que j'ai trouvé Fatima la mère de Linda très intéressante. Savez-vous que Madame Ziride surveillait sa fille de loin, sans que personne ne le sache. Elle est heureuse que sa fille est choisi un jeune homme bien sous tout rapport pour mari! Ella a simplement été obliger de se taire. Elle savait presque tout sur David. Elle surveillée sa fille sans dire un mot à la famille. Fatima a confiance en sa Linda. Elle a vu que les jeunes gens que sa fille fréquentait étaient des jeunes de bonnes familles, sérieux et correctes. Elle ne pouvait rêver meilleur parti pour sa fille. C'est pour cette raison, qu'elle s'est faite silencieuse.
  • Mère, comment a-t-elle pu accepter le mariage avec cet olibrius, si elle savait que j'étais promis à Linda
Interroge David désarçonné. Madame Basileus lui répond.
  • A propos du projet de mariage concocté par son mari, elle a été tenue à l'écart de la décision.
  • ah oui?
Réplique David soupçonneux. Sa mère continue sans sourcillée.
  • Il a conçu l'affaire avec son frère, et ce soi-disant Imam. Lorsqu'elle a découvert le projet du mari, elle ne savait comment faire, pour qu'il change d'avis, sans risquée d'être répudiée! Le silence de Fatima a été exemplaire, quand sa fille a fuit. Elle ne connaissait pas les tenants et les aboutissants du plan, seulement elle a confiance en David. Lorsqu'elle a connu l'affaire de l'enlèvement, Fatima est allée à la police, et du commissariat à suivi chaque minute l'affaire. Elle aussi été en danger, car elle n'avait pas prévenue le mari. Elle était considérée complice "de la trahison de Linda" ce qui est vrai vis à vis de la famille. Mais Fatima a jugé David meilleur mari, que ce vieux cousin d'Algérie.
David est retourné de ce qu'il vient d'apprendre. Il admire sa mère. Elle lui a redonné l'espoir. Désormais, il n'est plus seul. La famille est avec lui. Même la mère de Linda le bénit en secret. Maintenant, il sait que leur mariage aura lieu en grande pompe, puisqu'organisé par sa mère. Comme elle seule sait le faire. Ce soir après avoir téléphoné à son tendre amour, il pourra dormir tranquille.
Enfin ce soir, il connait enfin ses vrais amis, ils dîneront avec lui dès le retour de Pascal. Bernadette est si heureuse pour son patron, qu'elle en oublie l'heure de la fin de service!Lorsqu'elle le réalise, elle pense"et puis, zut! je reste jusqu'à la fin du repas pour faire le service". Elle est dans toutes ses pensées quand soudain...
La voix impérative de Madame Basileus

 
  • Bernadette vous avez oubliez l'heure?
  • Non Madame
  • Merci, ce soir nous avons besoin de vous
  • bien Madame
Répond Bernadette imperturbable avec le sourire. David explique à sa mère:
  • Nous attendons Pascal, il a un rendez-vous d'affaire important et ensuite il devait voir notre menuisier pour le décor de sa chambre.
  • Ah! bon! alors nous l'attendrons en prenant l'apéritif, si cela ne vous dérange pas?
Dit Simon le nouvel ami.  Gérard s'anime lui aussi.
  • Il a dessiné lui-même sa déco?
S'étonne-t-il.
  • Oui
 Répond Claudine
  • C'est quel thème?  
Demande Elodie
  • Oui, oui, oui
S'enthousiasme les amis.
  • Il vous le dira lui-même, espèce de petits curieux!
Rétorque Claudine taquine en riant amicalement.
 
           Enfin ce soir, il connait enfin ses vrais amis, ils dîneront avec lui dès le retour de Pascal. Bernadette est si heureuse pour son patron, qu'elle en oublie l'heure de la fin de service! Lorsqu'elle le réalise, elle pense"et puis, zut! je reste jusqu'à la fin du repas pour faire le service". Elle est dans toutes ses pensées quand soudain...
La voix impérative de Madame Baslieux
  • Bernadette vous avez oubliez l'heure?
  • Non Madame
  • Merci, ce soir nous avons besoin de vous
  • bien Madame
Répond Bernadette imperturbable avec le sourire. David explique à sa mère:
  • Nous attendons Pascal, il a un rendez-vous d'affaire important et ensuite il devait voir notre menuisier pour le décor de sa chambre.
  • Ah! bon! alors nous l'attendrons en prenant l'apéritif, si cela ne vous dérange pas?
Dit Simon le nouvel ami.  Gérard s'anime lui aussi.
  • Il a dessiné lui-même sa déco?
S'étonne-t-il.
  • Oui
 Répond Claudine
  • C'est quel thème?  
Demande Elodie
  • Oui!, oui!, oui!
S'enthousiasme les amis.
  • Il vous le dira lui-même, espèce de petits curieux!
Rétorque Claudine taquine, en riant amicalement.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :