Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon âme dans la citadelle 32

 

XXXII

Seibneur, j’annoncerai ton nom à mes frères et mes soeurs

Mon Dieu, mon Dieu, ne m’ abandonner pas * mon salut est-il loin de moi, ces mots qui s’envolent.

Mon Dieu, je t'appelle dans la journée, ta réponse est dure; * la nuit, je nul repos par le tourment.

Toi ta sainteté remplie mon âme, tu t’invites dans mon esprit les hymnes des pinsons et cigales

En toi est mon espérance de la délivrance de mes peines vers toi s’échappent les peines sans déception.

Je suis un ver, pas une femme souvent raillée par les incrédules de ceux qui se présentent de ton peuple.

Ne sois pas loin mon angoisse est constante, je n'ai personne pour m'aide hors de toi.

Tel des fauves ricanant me cernent, comme des taureaux m'envahissent sans vergogne.

Tel des lions qui déchirent et rugissent ouvrant leur gueule pour me déchirer.

Mon coeur est comme la cire, il fond au milieu brulant mes espoirs.

Ma vigueur a séché comme l'argile devant son sculpteur, ma perception tu la mènes vers la poussière.

Je peux compter mes os douloureux, sentir ses déplacements.

Ces gens me voient me regardent +et pourtant ne voient que ce qu’ils pensent voir.

 

Mais toi, Seigneur, tu n’es pas loin : ô ma force, viens vite à mon aide !

Préserve ma vie de l'épée, arrache-moi aux griffes des êtres sans honneurs ;

Sauve-moi de la gueule de l’hyène et de la corne d’ivoire qui veut m’embrocher ! +

Et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue sur les réseaux sociaux.

Vous qui craignez notre Père, louez le Seigneur, + glorifiez-le, vous tous redoutez-le.

Le Père ne Dédaigne pas le pauvre, il écoute le malheureux dans sa misère

Il ne se voile pas la face devant lui, pour mieux entendre nos plaintes.

Tu es ma louange pour l’éternité; devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.

Les pauvres loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent, la vie et la joie seront

La terre entière se souviendra et reviendra vers le Seigneur, chaque nations se prosternera devant lui :

Il reconnaitront, au Seigneur sa royauté, son pouvoir sur les nations

Tous ceux qui festoyaient s'inclinent, ils plient devant lui et reçoivent miséricorde.

 

Et moi, je vis pour lui et en lui;

après mon départ et on annoncera le Seigneur aux générations à venir.

 On proclamera sa justice au peuple du futur, toute son œuvre sera acclamé

La terre entière e souviendra des miracles et de son amour

Les peuples acclameront les Seigneur des Seigneurs à son retour

En lui et par lui est l’espèrance de l’Eternité

En ces jour-là les désespérés, les malheureux, les fidèles crieront de joies.

Les moqueurs, ceux qui ricanent dans ces jours difficiles

Ceux qui méprisent hautains de ceux qui savent tout sans savoir,

Eux qui n’ont pas veillés verront la puissance de la justice du Père Éternel.

Seigneur voit mes larmes de douleurs, d’espoir, qui sortent de mes entrailles,

Mes larmes sont à la fois brulantes et douces, car ma confiance en vous,

Vous est acquise pour toujours, que ta volonté soit faite selon tes ordres.

Emounawh

29 août 2021.

 

Mon Dieu, mon Dieu, ne m’ abandonner pas * mon salut est-il loin de moi, ces mots qui s’envolent.

Mon Dieu, je t'appelle dans la journée, ta réponse est dure; * la nuit, je nul repos par le tourment.

Toi ta sainteté remplie mon âme, tu t’invites dans mon esprit les hymnes des pinsons et cigales

En toi est mon espérance de la délivrance de mes peines vers toi s’échappent les peines sans déception.

Je suis un ver, pas une femme souvent raillée par les incrédules de ceux qui se présentent de ton peuple.

Ne sois pas loin mon angoisse est constante, je n'ai personne pour m'aide hors de toi.

Tel des fauves ricanant me cernent, comme des taureaux m'envahissent sans vergogne.

Tel des lions qui déchirent et rugissent ouvrant leur gueule pour me déchirer.

Mon coeur est comme la cire, il fond au milieu brulant mes espoirs.

Ma vigueur a séché comme l'argile devant son sculpteur, ma perception tu la mènes vers la poussière.

Je peux compter mes os douloureux, sentir ses déplacements.

Ces gens me voient me regardent +et pourtant ne voient que ce qu’ils pensent voir.

 

Mais toi, Seigneur, tu n’es pas loin : ô ma force, viens vite à mon aide !

Préserve ma vie de l'épée, arrache-moi aux griffes des êtres sans honneurs ;

Sauve-moi de la gueule de l’hyène et de la corne d’ivoire qui veut m’embrocher ! +

Et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue sur les réseaux sociaux.

Vous qui craignez notre Père, louez le Seigneur, + glorifiez-le, vous tous redoutez-le.

Le Père ne Dédaigne pas le pauvre, il écoute le malheureux dans sa misère

Il ne se voile pas la face devant lui, pour mieux entendre nos plaintes.

Tu es ma louange pour l’éternité; devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.

Les pauvres loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent, la vie et la joie seront

La terre entière se souviendra et reviendra vers le Seigneur, chaque nations se prosternera devant lui :

Il reconnaitront, au Seigneur sa royauté, son pouvoir sur les nations

Tous ceux qui festoyaient s'inclinent, ils plient devant lui et reçoivent miséricorde.

 

Et moi, je vis pour lui et en lui; après mon départ et on annoncera le Seigneur aux générations à venir.

 On proclamera sa justice au peuple du futur, toute son œuvre sera acclamé

La terre entière e souviendra des miracles et de son amour

Les peuples acclameront les Seigneur des Seigneurs à son retour

En lui et par lui est l’espèrance de l’Eternité

En ces jour-là les désespérés, les malheureux, les fidèles crieront de joies.

Les moqueurs, ceux qui ricanent dans ces jours difficiles

Ceux qui méprisent hautains de ceux qui savent tout sans savoir,

Eux qui n’ont pas veillés verront la puissance de la justice du Père Éternel.

Seigneur voit mes larmes de douleurs, d’espoir, qui sortent de mes entrailles,

Mes larmes sont à la fois brulantes et douces, car ma confiance en vous,

Vous est acquise pour toujours, que ta volonté soit faite selon tes ordres.

Emounawh

29 août 2021.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :