Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hello les amis(es) bon mercredi avec la maison du rêve (suite)

Les Bergeronnettes, les mésanges, les verdiers et les pinsons guillerets, dansent, décrivent des cercles dans le ciell. Les mâle faisants dorés tête droite provoquent leurs concurents. Les paons font leur roue, devant leur demoiselle. Quel est le plus beau? Ils paradent, Ils sont maîtres de l'art dans leur rituel amoureux. Le printemps est en fête.
La joie est de mise, cependant leur liberté n'est que symbolique. Ils ont en contrepartie la sécurité. Leurs ennemis naturels et les contrebandiers ne peuvent les arreindre. Les vidéos, et le double grillage est électrifié. Les panneaux solaires en forme d'étoile incurvée tournent sur eux-même, ils sont la cachette du mirador. Les ailes des éolienne ont la forme d'une marguerite jaune géante, fonctionnant les jours de vent, surmontent les miradors. Les contrebandiers cherchent des plans pour attaquer, envahir ce parc immense, transformé en volière géante et parc animalier pour herbivores. Ce gibier est si prisé par leur clients!
Jusqu'à ce jour, ils n'ont pas réussi, même en dessant des belettes pour atteindre les terriers à l'intérieur de la volière. Chaque tentative pour passer sous ce grillage en fils de barbelés résistants aux scies, aux ciseaux des pompiers, se sont voués à l'échec. Des sondes perferée et très profondes énvoient des fumées mortelles. Leurs belettes ne peuvent retirer leurs proies, et elles sont prisonnières dans des cages. Si leurs propriétaires veulent récupérer leurs petits esclaves animaliers. Ils sont condamné, à payer  d'une année de leur revenu, chômeur ou actifs. Pour cette raison ils sont incapable de venir à leur secours.les belettes retrouvent leur liberté première si les propriétaires ne les ont pas réclamés au bout de six mois. Grâce aux vidéos des miradors, les contrevenants sont arrêtés. Si bien que les animaux prisonniers puisque leurs espaces immense est restreint pour eux, acceptent d'être dans cette prison dorée. D'autant que l'organisation du maître de la maison, leur a installé tout un secteur pour qu'ils puissent hiverner selon leur coutûme.
Quand à la laison, elle est elle-même écologique. Sa conception particulière est le prototype de l'avenir? Celle qui préconise le respect de la nature.
Pour monter cette maison type les maçons utilisèrent les pierre des anciennes maisons environnantes. Seuls les deux arbres abattus furent des aulnes, car imputrescibles naturellement. Ils ont servi pour les fenêtres avec leurs volets et les portes intérieures et extérieurs. Comme pour les ancêtres, la climatisation est assurée par l'épaisseur des murs, d'où cette solidité ancestrales des murs en plus. Des châteaux millénaires en ruines ont encore des murs qui se dressent vers le ciel. Ils semblent supplier le ciel, de les sauver!
L'eau courante est in,stallée partout dans cette maison, comme dans le parc, ou lac, bassins et irrigation des champs avoisinants la maison. L'installation de récupération des eaux de pluie et usées sont filtrées dans le sable; elle est utilisée pour l'hygienne de la maison et pour les champs. Une source d'eau pure et chantante, devient ruisseau et coure devant la maison. Dans le sous-sol, sous la maison, un puit, l'eau y est puisée à l'énergie solaire. conjuguée à l'éolienne.
 Par économie, cette maison tourne sur elle-même. Elle suit le parcourt de son roi, le soleil. Elle est à l'identique du tournesol. A part que lui, meurt lorsqu'il est mur, alors que la maison, elle reste jusqu'à la fin des temps.
L'accueille de cette maison est agréable dès le premier regard. Deux marches tout autour du bâtiment avec quatre rampes, sont des passerelles de bâteau. Elles sont les bases visibles des fondations.
L'électricité se fabrique grâce aux panneaux solaires en forme d'étoiles incurvées et les éoliennes surplombent les panneaux. Elles sont plantées dans l'incurvation des étoile solaires. Elles ont la caractéristique d'une margueritte incurvée. Elles ont l'efficacitée assurée de se fondre dans la nature, si j'ose dire. Cette technique innovante est aussi productive été comme l'hiver.
Par malheur ce rêve est la convoitise de richissismes hommes d'affaires et politiques, orgueilleux et égoïste. Cette merveille, c'est tout leur problème. Ils veulent l'aquérir pour eux seuls. Car si cette forme de construction devait ce prolatiser, ils devront lâcher leurs actions actuelles, celles dont l'énergies ne se renouvelles pas automatiquement. Ce n'est pas cette énergie, par elle-même. Ils imaginent que s'ils investissent dans l'énergie propre et natuelle, pas celle qui sort du sol, de la culture qui apauvri et empoisonne la terre, mais l'air, ils redoutent la perte de leur fortune. Or seule l'énergie naturelle non polluante est renouvelable indéfiniment! Toutefois, la construction, l'usure, la maintenance, sont sources de profits.
Le plastique est banni dans cette maison, les meubles anciens sont restaurés ou rénovés, ou adaptés et modernisés. Le mobilier moderne est imaginé avec des matériaux naturels non platifiés. Le pétrole n'est plus nécessaire. Les usines nucléaires sont dépassées....


à suivre
Alumacom

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :