Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 Ryan et la misère d'Henri

2 Ryan et la misère d'Henri

 

Ryan est un jeune homme de son époque avec tous les problèmes de son âge. Ses parents l'ont envoyé à Paris étudier à la Sorbonne. Ils croyaient en faire un grand philosophe. Lui, Ryan, rêve de courir les pays en voie de développement, pour secourir les plus démunis dans le monde. Son grand coeur lui fait vivre des histoires abracadabrantes. Son idée est de concilier, son besoin de se consacrer aux pauvres, tout en voyageant dans le monde.

A Paris il y rencontre la misère. Elle est partout. Il se rend compte que la misère grandie et n'est pas seulement en Afrique, en Asie, en Amérique latine, en Europe de l’Est ! Elle est également en France, spécialement à Paris, La ville lumière et du spectacle. En bon provincial, il n'avait pas réalisé que Paris caché beaucoup de provinciaux sans ressource. Seuls les migrants sont visibles, les médias se charge de parler des migrants partout dans la rue.

Ryan regarde, s'informe, s'étonne. Ah ! Ses SDF dans tous les carrefours, les métros, les gares d'origines diverses. Ces misérables cachés, comme à l'époque d'Emile Zola et de Victor Hugo. Seule la technologie à évoluer sans pour autant changer les mentalités humaines.

Ryan rencontre Georges membre de l'Association A.R.T.S." Abri Repas Travail Solidarité". Il arpente la société des quartiers populaires de Paris et sa Banlieue. Il découvre la valeur réelle de l'argent dans ce monde. Ce qui le blesse profondément, ce sont ces démunis qui se cache dans des chambres de bonne avec l'eau et les toilette sur le palier. Ces pauvres-là se cachent. Ne font pas la quête. Ne vont pas à l'aide sociale. Pour la plupart, ils sont français de souche, quel que soit leur couleur de peau. Ils vont dans des associations, non pour demander de l'aide, mais pour aider plus pauvres qu’eux !! Tout au moins, c'est ce qu'ils tentent de faire croire.
Lorsque Ryan le découvre par hasard, il est crucifié par autant de noblesse et de dignité. Il doit admettre ses erreurs d'appréciations. Si Yves n'avait pas perdu connaissance pendant la distribution des repas, jamais il aurait deviné la situation de cet ami, ni découvert, qu'Yves n'est pas un cas isolé. Il s'en aperçoit à l'hôpital, en allant visité cet ami.

Ryan se donnait corps et âme pour l’A.R.T.S., et également pour Yves dont il admiré la dignité.

Viviane et Bernard sont déçus par leur fils. Ils le retirent de la Sorbonne, puisque leur fils n'y fait que de très courte apparition. Ils acceptent que leur fils étudie à Bordeaux. Il décide de devenir Kinésithérapeute ! Il pense, qu'il sera plus utile aux personnes handicapées pauvres dans des Association en qualité de Kiné, que d'être professeur de lettre et philosophie.

 

Bordeaux est assez proche de Monpezat d'Agenais, le village natal de Ryan. Ce grand village se situe à vingt kilomètres d'Agen, sur la route de Bordeaux. Ryan y a grandi en jeune homme sans problème, sans connaître des difficultés des autres. A Saint Joseph, ce petit hameau, sont tous des enfants de bonne famille.


Ryan est amoureux d'Alison, qu'il a connu un jour d'été du mois de juillet.

Il se promenait dans les rues d'Agen lorsqu’il rencontra la bordelaise Alison. Elle est venue chez son frère aîné, pour les vacances scolaires d'été. Elle vend le pain, la pâtisserie, confiserie, les plats de restauration rapide dans la boulangerie de son frère. Pour les mois d’été, elle complète le personnel aux heures de surcharge, à cause des touristes. Cela lui prend quatre heures par jour, coupé en deux midi une heure, trois heures le en soirée.

Pendant ses temps libres elle se promène seule avec un livre, au jardin public face au magasin. Les fenêtre de l'appartement donne directement sur le square. Il lui arrive de promener sa nièce Sophie dans les magasins pour faire du shopping.

Alison et Ryan se retrouvent dès qu'ils le peuvent. Ils ont échangé leurs adresses électroniques et leurs numéros de téléphone à Bordeaux.
Sa rencontre avec Henri est également une chance pour Ryan. Les motifs malgré le fossé de leurs différences sont pourtant proches, ils vont concilier l'inconciliable. Ils vont se découvrir de nombreux point commun.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :