Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'espérance indéfectible chapitre 21-- La cohabitation réussie chapitre 2

2

Le lendemain

Le lendemain, l’enthousiasme les réveille frénétique et près de bonne heure. Ils s’organisent frénétiquement heureux et cependant un pincement pour leur avenir. Ce déménagement est plus facile que précédemment, car ils n’étaient pas installés comme la première rencontre. L’inquiétude les gagne, pourtant l’espoir de revoir les leurs, les motive. Ils sont assis et font leur prière journalière. Daniel leur fait le topo sur la maladie de leurs hôtes et sur leur guérison apparente. Quelques questions se posent à eux. Mylène commence.

  • Leur mutation est-elle génétique en raison de leur guérison ou l’inverse ?
  • Ceci je le découvrirai en vivant près d’eux dans la salle face à leur appartement.
  • Répond Daniel
  • Parmi eux y en a-t-il des contagieux ?
  • Interroge peureusement Catarina. Daniel amusé répond gentiment
  • Non, il y a longtemps que la lèpre ne se transmet plus en ce qui les concerne. Nous n’avons rien à craindre d’eux.

Daniel se lève, frotte machinalement les jambes de son pantalon et s’adresse à ses amis.

  • Pour bien déménager sans faire d’oubli, et pour être respectueux vis-à-vis de nos hôtes. Nous allons effectuer le déménagement de cette façon et organiser notre nouvelle vie.
    1.  Marie et Macha s’occuperont du transport de la radio. Mauricio et Erhard sont parvenu à la réglé.
    2. Mamadou va installer sa nouvelle idée pour notre confort. Il va tenter de l’améliorer, pour permettre l’évacuation de nos affaires pour ce soit plus facile.
    3. Ingrid et Brigitte vont soigner les malades
    4. Catarina fera le ménage. Elle veillera également à l’hygiène des malades si nécessaire
    5. Souvanna fera la cuisine et avec Mylène. Vous inspecterez les galléries que Roi-Magic pratique pour ces déplacements, en respectant son habitacle.
    6.  Luciano, Mauricio, Robert, Erhard, transporteront les bagages et sont responsable de leurs transporte.
    7. Quant aux filles : Marie, et Katia elles installeront les chambre, le coin repas, le coins pour faire les toilettes, la cuisine et celui de la prière
    8. Lorsque nous serons installés. Mamadou installera le moulin à eau d’Erhard. Erhard suivra et aidera à son installation.
  • Pourquoi tous les deux ?

S’étonnent les amis. Notre ami Erhard a inventé le moulin à eau et Mamadou a dessiné son installation. Mylène interroge.

  • Pourquoi avons-nous besoin d’un moulin à eau ?

Daniel lui répond

  • Le moulin produira la lumière comme le faisait nos ancêtres et amènera l’eau pour la cuisine, la toilette et le ménage, et, , mais auparavant l’eau de la rivière sera dessalé, car elle est un bras de la mer.

Luciano s’interroge et demande

  • Avec quoi fabriqueras tu ce qu’il te faut ?

Erhard explique :

  • Les tubes et les cordes des tentes, quelques casseroles. Mamadou a remarqué une petite cascade au fond du couloir sur la gauche. Elle alimente et rejoint le cour d’eau qui alimente le bras de la mer. Que vous connaissiez-tous puisque ce bras c’est la plage que nous avons rejoint lorsque nous explorions.
  • D’où vient cette cascade Erhard ?
  • Cette cascade est le résultat d’une fissure provoqué par le tremblement de terre, et de l’éclatement du volcan. La tribu en a peur, elle croit que c’est l’œuvre du démon. C’est pourquoi l’eau douce se mélange avec l’eau de la mer et que l’eau que nous puisons est légèrement salée

Explique celui qui est interpellé

  • Et toi que vas-tu faire ?

Demande Mylène en regardant Daniel.

  • Je vais assurer pour que tout se passe bien, tant pour nos voisins, que pour la faille de Roi-Magic, et voir nos amis s’ils ont des soucis à cause de nos déplacements.
  • Ok c’est toi le chef, tu dois tout superviser !

Réplique Hans.

L’installation de fortune de Mamadou est une réussite. Cette rivière tumultueuse est maitrisée. Il n’y a plus ce bruit assourdissant qui animait la grotte de sa musique naturelle. À cause de se calme soudain, tous accourent pour rejoindre Daniel. Ils sont impressionnés et inquiet en n’entendant plus ce bruit qui bercé tout le monde.

C’est l’heure de gloire pour Mamadou et Erhard. L’eau est devenue claire et douce. Le sel est récupéré pour la cuisine. Mauricio et Erhard apporte leur aide à Mamadou. Devant le certitude qu’ils vont sortir de ce sacré volcan, n’hésite plus à déchirer quelques draps de camping et quelques tentes pour filtrer l’eau. Ils installent deux barrage de toiles pour filtrer l’eau et la rendre douce et pure. Soudain des cris de joies. La roue fonctionne, la lumière aussi. La joie envahi tous les acteurs voyants et non-voyants. La joie est dans le cœurs de tous. Et la tribu s’étonne de tout ce brouha !!!...ils découvrent l’électricité, par deux réchauds qui se sont allumés dans le premier servira pour la cuisine, le second pour la stérilisation pour les soins médicaux.

Alex, Sarah et Pietro s’étonnent de tout ce remue-ménage. Ils observent à la fois étonnés, inquiets et admiratifs. Lorsque la roue se met en marche, elle enlève avec ses gamelles beaucoup d’immondices. Elles arrachent des plantes avec les racines à demi décomposées, de petits animaux morts.

  • Alex où pouvons-nous mettre ces ordures à moitié décomposés ?
  • Transportez-les et mettez-les dans la salle où nous faisons nos cultures de légumes. Nous avons deux bacs creusés dans le rocher, pour faire le compost. Prenez notre brouette, Bruno va vous guider.

Alex dit à Pietro

  • Va chercher Bruno, pour qu’il accompagne nos nouveaux amis à notre jardin et qu’il prêt la brouette.
  • Oui Monsieur.

La tribu accompagne Mamadou, Erhard Mauricio, et Robert à leur jardin, et ils leur montrent où sont les détritus pour compost. Pendant que la tribu accompagne les jeunes gens, Alex explique :

  • Nous accumulons tout ce qui peut être décomposer, pour faire du compost.

Enfin la première explication pour tous les légumes qui sont cultivés dans cette immense salle, légèrement humide. Les habitants de la grotte sont impressionnés par le travail que font les jeunes gens du nouveau monde. Grâce à eux, ils boivent de la bonne eau, et se lavent normalement. Ils observent toutes les actions, les opérations, surpris et admirent les jeunes gens. Ils apprennent toutes ces nouvelles choses en aidant les jeunes gens, et ils sont heureux.

Des pierres creuses sont apportées aux jeunes gens, pour transporter les légumes à Souvanna et Catarina. Des sacs que les anciens siciliens ont tressés pour tous transports d’articles divers. A ce moment ils transportent du sable nécessaire à Erhard pour la filtration et l’épuration de l’eau. Tous travaillent ensemble et font la chaîne. Ils vacillent par le poids, mais vaillamment chacun s’acquitte de cette chaine d’entr’aide. Ce qu’Alex et ses compagnons ont compris ; ces jeunes gens font tout pour leur sauver la vie et les emmener avec eux. Mamadou a lui-même des difficultés. Chacun emploie toute leur énergie pour survivre. Ils ne désespèrent pas. Pourtant, ils doivent tout faire à la main, comme à l’époque des pharaons, pour l’installation des chambres et de tout l’appartement. Le temps est long, mais ils ne se découragent pas. Combien de temps cela dure-t-il ? Ils n’en ont pas conscience. Ils ne regardent plus leurs montre calendrier, ils ont perdu la notion du temps.

Le temps du constat est arrivé, c’est l’heure de vérité. Côte à côte un verre à la main, les jeunes et la tribu déguste le premier verre d’eau naturel propre. La joie éclate, aucun d’entre eux n’avait bu une eau aussi bonne fraîche et dessalée. Les jeunes gens restent émerveillés de leur réussite. Ils apprécient cette nouvelle rivière qu’ils ont créés. L’eau glisse à leur pieds, sur le roc, deux mètres cinquante au-dessus de la plage. Ils ont réalisé une canalisations presque au mur du volcan. L’eau de ce ruisseau, chute pour rejoindre la plage et de de cette manière rejoindre la mer à l’extérieure. L’eau de la plage s’éclaircie, la vie marines apparait progressivement. Des poissons frétillent heureux, ils sont délivrés eux aussi de la boue, de la vase.

Les jeunes gens prennent enfin un vrai repas. Quel bonheur ! Il est pris les yeux fermés par le bonheur. Ils n’ont même pas vu, ni réalisé ce qu’ils ont absorbé. Ils sont si heureux, que du repas ils n’en reconnaissent pas l’odeur, ni le goût ! ils sont si fatigués. Seuls les lycaons ont non seulement apprécié les morceaux de poulet crus que Catarina leur a lancé. Ils ont compris qu’en étant amis avec les nouveaux venus, ils pourront sortir à nouveau, il suffisait d’attendre. Sarah apprend à Catarina à comprendre ces chiens sauvage.

Finalement, tout le monde retourne dans leur chambre respectives, font leur prière journalière et se couchent. Les lycaons deviennent les gardes du corps de tous les humains de la grotte. Ils ont un sommeil si profond, qu’ils ne se sont pas rendu compte d’un soubresaut du cratère a alerté la tribu, et les lycaons

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :