Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le rêve d'Henri (suite) chapitre 6 & 7

suite 

-         Je vous assure, c’est un village inintéressant.

-         Nous verrons cela avec l’internet Toutes les municipalités ont leur sites internet. Pas seulement pour les infos administratives, mais également pour promouvoir leur municipalité, Elles ont au moins un canton de ralliement, et avec eux les villages ont une vie commune actuelle évidemment, mais historiquement également.

Henri est bouleversé. Ces quelques heures qu’il vient de passé à bouleversé tous ses aprioris sur la lie à la campagne. Serait-il à nouveau passé à côté de la vérité ?

Arrivé à Montpezat, il voit un village si différent du sien ! Ici le moderne côtoie l’ancien. Cela respire la vie. A Courcelles tout est vieux, même si chacun rénove leurs bâtiments ancestraux. Il sent la mort. Montpezat est beaucoup plus grand que son vieux village à peine trois cents habitants.

-         Viens Henri, à quoi rêves-tu ?

-         Je m’émerveille. Ton village est à l’opposé du mien, on sent la vie !

-         Chaque village est différent, ils ont tous une histoire intéressante.

-         C’est ce que tu crois

-         Oui !

-         Eh bien nous allons voir, sur mon PC.

-         Comme vous soulez Ryan !

Arrivé dans le manoir, Ryan se dirige directement dans sa chambre, suivit d’Henri intimidé.

 

7- Henri découvre l’histoire de sa région et de Courcelles

 

Cette chambre est immense, il y a le lit l’armoire, placard. Mais surtout il y a un coin salon où il reçoit ses amis et son coin bureau avec sa bibliothèque. Pauvre Henri, c’est la première fois qu’il voit cela. Lui lorsqu’il était chez sa sœur, ou chez ses parents il avait son lit et son placard et une table qui lui servait de bureau, et elle était petite. A Bordeaux il est dans une chambre meublée au cinquième étage.

 La voix de Ryan le ramène à la réalité.

-         Prend un fauteuil et installe-toi à côté de moi.

-         Merci, Monsieur Ryan.

Enthousiaste Ryan se jette littéralement sur son PC, impatient par cette curiosité intellectuelle, qui le caractérise. Il cherche ce vieux village d’Henri. Soudain :

-         Eurêka !

Fait-il joyeux

-         Qu’est-ce que je disais ! Et en plus on remonte au cinquième siècle !

Henri stupéfait, écarquille les yeux en rougissant. Ryan ajoute en voyant la surprise sur le visage de son ami lui dit :

-         Voit toi-même.

La curiosité l’emporte sur son ressentiment qu’il a depuis on enfance. La lecture aux côtés de Ryan devient passionnante. Il découvre :

« Au cinquième siècle, s’appelait simplement Courcelles tout court. Courcelles marque la pointe de l’invasion germanique des Burgondes sous la domination gallo-romaine.

La paroisse de « Curcellea » nom romain de Courcelles est mentionné au onzième siècle.

Au moyen-âge, la paroisse dépend de la sénéchaussée angevine de Baugé.

Ensuite viennent des précisions étonnantes pour Henri. En mille-cinq-cents-cinquante et un, Angers devient le siège royal de la sénéchaussée principale d’Anjou et présidial de la juridiction d’Angers de Mille cinq cent cinquante et un à mille sept cent quatre-vingt-dix.

-         Çà ne parle pas de Courcelles à proprement dit !

 S’esclaffe Henri

-         Seulement l’histoire des villages, et villes avoisinantes, se sont imprégnées de cette juridiction.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :