Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

psaumes

À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup »

LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
« Présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts » (Rm 6, 12-18)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères,
    il ne faut pas que le péché règne dans votre corps mortel et vous fasse obéir à ses désirs.
    Ne présentez pas au péché les membres de votre corps comme des armes au service de l’injustice ;
au contraire, présentez-vous à Dieu comme des vivants revenus d’entre les morts, présentez à Dieu vos membres comme des armes au service de la justice.
    Car le péché n’aura plus de pouvoir sur vous :
en effet, vous n’êtes plus sujets de la Loi, vous êtes sujets de la grâce de Dieu.
    Alors ? Puisque nous ne sommes pas soumis à la Loi mais à la grâce, allons-nous commettre le péché ?
Pas du tout.
    Ne le savez-Vous pas?
Celui à qui vous vous présentez comme esclaves pour lui obéir, c’est de celui-là, à qui vous obéissez, que vous êtes esclaves :
soit du péché, qui mène à la mort, soit de l’obéissance à Dieu, qui mène à la justice.
    Mais rendons grâce à Dieu :
vous qui étiez esclaves du péché, vous avez maintenant obéi de tout votre cœur au modèle présenté par l’enseignement qui vous a été transmis.
    Libérés du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 123 (124), 1-3, 4-6, 7-8)

R/ Notre secours est dans le nom du Seigneur. (Ps 123, 8a)

Sans le Seigneur qui était pour nous
– qu’Israël le redise –
sans le Seigneur qui était pour nous
quand des hommes nous assaillirent,
alors ils nous avalaient tout vivants,
dans le feu de leur colère.

Alors le flot passait sur nous,
le torrent nous submergeait ;
alors nous étions submergés
par les flots en furie.
Béni soit le Seigneur
qui n’a pas fait de nous la proie de leurs dents !

Comme un oiseau, nous avons échappé
au filet du chasseur ;
le filet s’est rompu :
nous avons échappé.
Notre secours est dans le nom du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.

ÉVANGILE
« À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup » (Lc 12, 39-48)

Alléluia. Alléluia.
Veillez, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.
Alléluia. (cf. Mt 24, 42a.44)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
    « Vous le savez bien :
si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur viendrait, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
    Vous aussi, tenez-vous prêts :
c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »
    Pierre dit alors :
« Seigneur, est-ce pour nous que tu dis cette parabole, ou bien pour tous ? »
    Le Seigneur répondit :
« Que dire de l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de son personnel
pour distribuer, en temps voulu, la ration de nourriture ?
    Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi !
    Vraiment, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens.
    Mais si le serviteur se dit en lui-même :
“Mon maître tarde à venir”, et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas
et à l’heure qu’il ne connaît pas, il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles.
    Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups.
    Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, n’en recevra qu’un petit nombre.
À qui l’on a beaucoup donné,  on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié,
on réclamera davantage. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

 

PAROLES DU SAINT PÈRE


Est-ce que je crois en cette espérance, qu'Il viendra?

Ai-je le cœur ouvert, pour entendre le son, quand il frappe à la porte?

Le chrétien est un homme ou une femme qui sait attendre Jésus et qui, pour cette raison, est un homme ou une femme d'espérance.

Au contraire, le païen
- et bien souvent, nous, chrétiens, nous comportons comme des païens
- oublie Jésus, pense à lui-même, à ses propres affaires, n'attend pas Jésus.

(Homélie à Sainte-Marthe, 21 octobre 2014)

Voir les commentaires

« Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller »

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Si par la faute d’un seul, la mort a établi son règne, combien plus régneront-ils dans la vie » (Rm 5, 12.15b.17-19.20b-21)
Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères, nous savons que par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et que par le péché est venue la mort ;
et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, étant donné que tous ont péché.

    Si la mort a frappé la multitude par la faute d’un seul, combien plus la grâce de Dieu s’est-elle répandue en abondance sur la multitude,  cette grâce qui est donnée en un seul homme, Jésus Christ.
    Si, en effet, à cause d’un seul homme, par la faute d’un seul, la mort a établi son règne, combien plus, à cause de Jésus Christ et de lui seul, régneront-ils dans la vie, ceux qui reçoivent en abondance le don de la grâce qui les rend justes.

    Bref, de même que la faute commise par un seul a conduit tous les hommes à la condamnation, de même l’accomplissement de la justice par un seul a conduit tous les hommes à la justification qui donne la vie.
    En effet, de même que par la désobéissance d’un seul être humain la multitude a été rendue pécheresse, de même par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle rendue juste.
    Là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé.

    Ainsi donc, de même que le péché a établi son règne de mort, de même la grâce doit établir son règne en rendant juste pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 39 (40), 7-8a, 8b-9, 10, 17)
R/ Me voici, Seigneur : je viens faire ta volonté. (cf. Ps 39, 8a.9a)

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j’ai dit : « Voici, je viens.

« Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
ta loi me tient aux entrailles. »

J’annonce la justice
dans la grande assemblée ;
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.

Tu seras l’allégresse et la joie
de tous ceux qui te cherchent ;
toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! »
ceux qui aiment ton salut.

ÉVANGILE
« Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller » (Lc 12, 35-38)
Alléluia. Alléluia.
Restez éveillés et priez en tout temps : 
ainsi vous pourrez vous tenir debout devant le Fils de l’homme.
Alléluia. (cf. Lc 21, 36)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
    « Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées.
    Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte.
    Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller.
Amen, je vous le dis :
c’est lui qui, la ceinture autour des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir.
    S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils ! »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

PAROLES DU SAINT PÈRE


Le Seigneur nous rappelle que la vie est un voyage vers l'éternité;
nous sommes donc appelés à faire fructifier tous nos talents, sans jamais oublier que nous n'avons pas ici-bas de cité permanente, mais nous recherchons celle de l’avenir.

Dans cette perspective, chaque instant devient précieux, de sorte que nous devons vivre et agir sur cette terre en aspirant au ciel.

Les pieds sur la terre, la marche sur la terre, le travail sur la terre, le bien sur la terre, et un cœur nostalgique du ciel.

(Angélus du 11 août 2019)

Voir les commentaires

« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux » (Lc 10, 1-9)

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Luc est seul avec moi » (2 Tm 4, 10-17b)
Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre à Timothée

Bien-aimé,
    Démas m’a abandonné par amour de ce monde, et il est parti pour Thessalonique.
Crescent est parti pour la Galatie, et Tite pour la Dalmatie.
    Luc est seul avec moi.
Amène Marc avec toi, il m’est très utile pour le ministère.
    J’ai envoyé Tychique à Éphèse.
    En venant, rapporte-moi le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpos.
Apporte-moi aussi mes livres, surtout les parchemins.

    Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal.
Le Seigneur lui rendra selon ses œuvres.
    Toi aussi, prends garde à cet individu, car il s’est violemment opposé à nos paroles.

    La première fois que j’ai présenté ma défense, personne ne m’a soutenu :
tous m’ont abandonné.
Que cela ne soit pas retenu contre eux.
    Le Seigneur, lui, m’a assisté.
Il m’a rempli de force pour que, par moi, la proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout et que toutes les nations l’entendent.

    – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 144 (145), 10-11, 12-13ab, 17-18)
R/ Que tes fidèles, Seigneur, disent la gloire de ton règne. (cf. Ps 144, 12)

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits,

Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l’éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
fidèle en tout ce qu’il fait.
Il est proche de ceux qui l’invoquent,
de tous ceux qui l’invoquent en vérité.

ÉVANGILE
« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux » (Lc 10, 1-9)
Alléluia. Alléluia.
C’est moi qui vous ai choisis du milieu du monde, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, dit le Seigneur.
Alléluia. (cf. Jn 15, 16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore 72, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité  où lui-même allait se rendre.
    Il leur dit :
« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
    Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
    Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin.
    Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord :
‘Paix à cette maison.’
    S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.
    Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire.
Ne passez pas de maison en maison.
    Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté.
    Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur :
‘Le règne de Dieu s’est approché de vous.’ »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

PAROLES DU SAINT PÈRE


En envoyant les 72 disciples, Jésus leur donne des instructions précises, qui expriment les caractéristiques de la mission.

Ces impératifs montrent que la mission est fondée sur la prière; qu'elle est itinérante:
elle n'est pas statique, elle est en voyage; qu'elle exige le détachement et la pauvreté; qu'elle apporte la paix et la guérison, signes de la proximité du Royaume de Dieu; qu'elle n'est pas prosélytisme, mais annonce et témoignage.

(Angélus du 7 juillet 2019)

 

Voir les commentaires

Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours » (Is 53, 10-11)
Lecture du livre du prophète Isaïe

Broyé par la souffrance, le Serviteur a plu au Seigneur.
S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours :
par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.
    Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera.
Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes.

    – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 32 (33), 4-5, 18-19, 20.22)
R/ Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme notre espoir est en toi ! (Ps 32, 22)

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

DEUXIÈME LECTURE
« Avançons-nous avec assurance vers le Trône de la grâce » (He 4, 14-16)
Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères, en Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi.
    En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché.
    Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.

    – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE
« Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 35-45)
Alléluia. Alléluia.
Le Fils de l’homme est venu pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude.
Alléluia. (cf. Mc 10, 45)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent :
« Maître, ce que nous allons te demander,nous voudrions que tu le fasses pour nous. »
    Il leur dit :
« Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »
    Ils lui répondirent :
« Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire. »
    Jésus leur dit :
« Vous ne savez pas ce que vous demandez.
Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? »
    Ils lui dirent :
« Nous le pouvons. »
Jésus leur dit :
« La coupe que je vais boire, vous la boirez ; et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé.
    Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé. »

    Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.
    Jésus les appela et leur dit :
 « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir.
    Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.
Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur.
    Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous :
    car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

OU LECTURE BREVE

ÉVANGILE
« Le Fils de l’homme est venu donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10,  42-45)
Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Vous le savez :
ceux que l’on regarde comme chefs des nations les commandent en maîtresles grands leur font sentir leur pouvoir.
    Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.
Celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur.
    Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous :
    car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

PAROLES DU SAINT PÈRE


Jésus sait que Jacques et Jean sont animés d'un grand enthousiasme pour lui et pour la cause du Royaume, mais il sait aussi que leurs attentes et leur zèle sont pollués par l'esprit du monde. (...)

Jésus prédit qu'ils boiront sa coupe et recevront son baptême, c'est-à-dire qu'eux aussi, comme les autres

Apôtres, partageront sa croix quand leur heure viendra.

Mais - conclut Jésus
– «ce n'est pas à moi d'accorder la place à ma droite ou à ma gauche, mais c’est pour ceux pour qui elle a été préparée».

Comme pour dire : suivez-moi maintenant et apprenez le chemin de l'amour "à perte", et le Père céleste fournira la récompense.

Le chemin de l'amour est toujours "à perte", car aimer signifie laisser de côté l'égoïsme, l'autoréférence, pour servir les autres.

(Angélus du 21 octobre 2018)

Voir les commentaires

Espérant contre toute espérance, il a cru, et l’Esprit Saint vous enseignera à l'heure qu'il vous est nécessaire pour entendre et suivre la Parole

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Espérant contre toute espérance, il a cru » (Rm 4, 13.16-18)
Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères, ce n’est pas en vertu de la Loi que la promesse de recevoir le monde en héritagea été faite à Abraham et à sa descendance, mais en vertu de la justice obtenue par la foi.
    Voilà pourquoi on devient héritier par la foi :
c’est une grâce, et la promesse demeure ferme pour tous les descendants d’Abraham,non pour ceux qui se rattachent à la Loi seulement, mais pour ceux qui se rattachent aussi à la foi d’Abraham, lui qui est notre père à tous.
    C’est bien ce qui est écrit :
J’ai fait de toi le père d’un grand nombre de nations.
Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle à l’existence ce qui n’existe pas.
    Espérant contre toute espérance, il a cru ;
ainsi est-il devenu le père d’un grand nombre de nations, selon cette parole :
Telle sera la descendance que tu auras !

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 104 (105), 6-7, 8-9, 42-43)
R/ Le Seigneur s’est toujours souvenu de son alliance.
ou : Alléluia ! (Ps 104, 8a)

Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis,
le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.

Il s’est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac,

Il s’est ainsi souvenu de la parole sacrée
et d’Abraham, son serviteur ;
il a fait sortir en grande fête son peuple,
ses élus, avec des cris de joie !

ÉVANGILE
« L’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire » (Lc 12, 8-12)
Alléluia. Alléluia.
L’Esprit de vérité rendra témoignage en ma faveur, dit le Seigneur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage.
Alléluia. (cf. Jn 15, 26b.27a)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
    « Je vous le dis :
Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu.
    Mais celui qui m’aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu.
    Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.
    Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz.
    Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

PAROLES DU SAINT PÈRE


L'Esprit Saint ne vient pas pour "se faire des clients", il vient signaler l'accès au Père, rappeler l'accès au Père, celui que Jésus a ouvert, celui que Jésus nous a fait voir.

Il n'y a pas de spiritualité du Fils seul, de l'Esprit Saint seul :
le centre est le Père.

Le Fils est envoyé par le Père et retourne au Père.

Le Saint-Esprit est envoyé par le Père pour rappeler et enseigner l'accès au Père.

(Homélie à Sainte-Marthe, 17 mai 2020)

Voir les commentaires

il est aussi le Dieu des nations, puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu : il rendra justes en vertu de la foi ceux qui ont reçu la circoncision, et, au moyen de la foi, ceux qui ne l’ont pas reçue.

LECTURES DE LA MESSE


PREMIÈRE LECTURE
« L’homme devient juste par la foi, indépendamment de la pratique de la Loi » (Rm 3, 21-30)
Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères, aujourd’hui, indépendamment de la Loi, Dieu a manifesté en quoi consiste sa justice :
la Loi et les prophètes en sont témoins.
    Et cette justice de Dieu, donnée par la foi en Jésus Christ, elle est offerte à tous ceux qui croient.
En effet, il n’y a pas de différence :
tous les hommes ont péché, ils sont privés de la gloire de Dieu, et lui, gratuitement, les fait devenir justes par sa grâce, en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus.
    Car le projet de Dieu était que le Christ soit instrument de pardon, en son sang, par le moyen de la foi.
C’est ainsi que Dieu voulait manifester sa justice, lui qui, dans sa longanimité, avait fermé les yeux sur les péchés commis autrefois.
    Il voulait manifester, au temps présent, en quoi consiste sa justice, montrer qu’il est juste et rend juste celui qui a foi en Jésus.

    Alors, y a-t-il de quoi s'enorgueillir ?
Absolument pas.
Par quelle loi ? Par celle des œuvres que l’on pratique ?
Pas du tout. Mais par la loi de la foi.
    En effet, nous estimons que l’homme devient juste par la foi, indépendamment de la pratique de la loi de Moïse.
    Ou bien, Dieu serait-il seulement le Dieu des Juifs ?
N’est-il pas aussi le Dieu des nations ?
Bien sûr, il est aussi le Dieu des nations, puisqu’il n’y a qu’un seul Dieu :
il rendra justes en vertu de la foi ceux qui ont reçu la circoncision, et aussi, au moyen de la foi, ceux qui ne l’ont pas reçue.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 129 (130), 1-2, 3-4, 5-6ab)
R/ Près du Seigneur, est l’amour, près de lui, abonde le rachat. (Ps 129, 7bc)

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ;
je l’espère, et j’attends sa parole.
Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.

ÉVANGILE
« Cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie » (Lc 11, 47-54)
Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. Personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Alléluia. (Jn 14, 6)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait :
    « Quel malheur pour vous, parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, alors que vos pères les ont tués.
    Ainsi vous témoignez que vous approuvez les actes de vos pères, puisque eux-mêmes ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux.
    C’est pourquoi la Sagesse de Dieu elle-même a dit :
Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; parmi eux, ils en tueront et en persécuteront.
    Ainsi cette génération devra rendre compte du sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la fondation du monde depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, qui a péri entre l’autel et le sanctuaire.
Oui, je vous le déclare :
on en demandera compte à cette génération.
    Quel malheur pour vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n’êtes pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, vous les en avez empêchés. »
    Quand Jésus fut sorti de la maison, les scribes et les pharisiens commencèrent à s’acharner contre lui et à le harceler de questions ; ils lui tendaient des pièges pour traquer la moindre de ses paroles.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

PAROLES DU SAINT PÈRE
 

L'histoire nous parle de nombreuses personnes qui ont été tuées, jugées, même si elles étaient innocentes:
jugées avec la Parole de Dieu, contre la Parole de Dieu.

C'est le modèle de Jésus qui, pour avoir été fidèle et avoir obéi à la Parole du Père, finit sur la croix. Avec quelle tendresse Jésus dit aux disciples d'Emmaüs: «Esprits lents et sans intelligence».

Demandons aujourd'hui au Seigneur, avec la même tendresse, de regarder la petite ou la grande folie de nos cœurs, de nous caresser et de commencer à nous expliquer les choses.

(Homélie à Sainte-Marthe du 11 avril 2016)

Voir les commentaires

Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous.» (

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Malgré leur connaissance de Dieu, ils ne lui ont pas rendu la gloire que l’on doit à Dieu » (Rm 1, 16-25)
Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains

Frères, je n’ai pas honte de l’Évangile, car il est puissance de Dieu
pour le salut de quiconque est devenu croyant, le Juif d’abord, et le païen.
    Dans cet Évangile se révèle la justice donnée par Dieu, celle qui vient de la foi et conduit à la foi,
comme il est écrit :
Celui qui est juste par la foi, vivra.

    Or la colère de Dieu se révèle du haut du ciel contre toute impiété et contre toute injustice des hommes qui, par leur injustice, font obstacle à la vérité.
    En effet, ce que l’on peut connaître de Dieu est clair pour eux, car Dieu le leur a montré clairement.
    Depuis la création du monde, on peut voir avec l’intelligence, à travers les œuvres de Dieu,
ce qui de lui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité.
Ils n’ont donc pas d’excuse, puisque, malgré leur connaissance de Dieu,
ils ne lui ont pas rendu la gloire et l’action de grâce que l’on doit à Dieu.
Ils se sont laissé aller à des raisonnements sans valeur, et les ténèbres ont rempli leurs cœurs privés d’intelligence.
    Ces soi-disant sages sont devenus fous ; ils ont échangé la gloire du Dieu impérissable
contre des idoles représentant l’être humain périssable ou bien des volatiles, des quadrupèdes et des reptiles.

    Voilà pourquoi, à cause des convoitises de leurs cœurs, Dieu les a livrés à l’impureté, de sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leur corps.
    Ils ont échangé la vérité de Dieu contre le mensonge ; ils ont vénéré la création et lui ont rendu un culte plutôt qu’à son Créateur, lui qui est béni éternellement. Amen.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 18a (19), 2-3, 4-5ab)
R/ Les cieux proclament la gloire de Dieu. (Ps 18a, 2a)

Les cieux proclament la gloire de Dieu,
le firmament raconte l’ouvrage de ses mains.
Le jour au jour en livre le récit
et la nuit à la nuit en donne connaissance.

Pas de paroles dans ce récit,
pas de voix qui s’entende ;
mais sur toute la terre en paraît le message
et la nouvelle, aux limites du monde.

ÉVANGILE
« Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous.» (Lc 11, 37-41)
Alléluia. Alléluia.
Elle est vivante, énergique, la parole de Dieu ; elle juge des intentions et des pensées du cœur.
Alléluia. (cf. He 4, 12)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, pendant que Jésus parlait, un pharisien l’invita pour le repas de midi.
Jésus entra chez lui et prit place.
    Le pharisien fut étonné en voyant qu’il n’avait pas fait d’abord les ablutions précédant le repas.
    Le Seigneur lui dit :
« Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté.
    Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ?
    Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

 

PAROLES DU SAINT PÈRE
 

Nous pouvons nous aussi nous demander pourquoi Jésus et ses disciples ont négligé ces traditions.

Après tout, ce ne sont pas de mauvaises choses, mais de bonnes habitudes rituelles, un simple lavage avant de prendre de la nourriture.

Pourquoi Jésus ne leur prête-t-il pas attention? Parce qu'il est important pour lui de ramener la foi à son centre. (...)

Le formalisme extérieur, et non le cœur de la foi: c'est un risque.

C'est le risque d'une religiosité des apparences:
paraître bien à l'extérieur, tout en négligeant de purifier le cœur.

(Angélus du 29 août 2021)

Voir les commentaires

Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas

Lecture de la Messe

PREMIÈRE LECTURE
« Nous avons reçu par le Christ grâce et mission d’Apôtre, afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes » (Rm 1, 1-7)


    Paul, serviteur du Christ Jésus, appelé à être Apôtre, mis à part pour l’Évangile de Dieu,
à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome.

    Cet Évangile, que Dieu avait promis d’avance par ses prophètes dans les saintes Écritures, concerne son Fils qui, selon la chair, est né de la descendance de David et, selon l’Esprit de sainteté, a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d’entre les morts,
lui, Jésus Christ, notre Seigneur.

    Pour que son nom soit reconnu, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre,
afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes, dont vous faites partie,
vous aussi que Jésus Christ a appelés.

    À vous qui êtes appelés à être saints, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 97 (98), 1, 2-3ab, 3cd-4)
R/ Le Seigneur a fait connaître son salut.

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d’Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez.

ÉVANGILE
« À cette génération, il ne sera donné que le signe de Jonas » (Lc 11, 29-32)


En ce temps-là, comme les foules s’amassaient,
Jésus se mit à dire :
« Cette génération est une génération mauvaise :
elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
    Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération.
    Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera.
En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon,
et il y a ici bien plus que Salomon.
    Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

 

CONSÉCRATION À NOTRE-DAME DES NEIGES


Ô Notre-Dame, nous nous confions en vous, en votre obédience bénie et en votre garde très spéciale.
Aujourd’hui et chaque jour nous vous confions nos âmes et nos corps ; nous vous confions tout notre espoir et toute notre consolation ; toutes nos angoisses et nos misères ;
notre vie et la fin de notre vie, pour que par votre très sainte intercession et par vos mérites,
toutes nos actions soient dirigées et disposées selon votre volonté et celle de votre Fils. Amen.

 

PAROLES DU SAINT PÈRE


Lorsque Jonas, reconnaissant sa responsabilité, se jette dans la mer pour sauver ses compagnons de voyage, la tempête s'apaise.

L'imminence de la mort a amené ces hommes païens à la prière.

Elle a fait que le prophète, malgré tout, a vécu sa vocation de servir les autres en acceptant de se sacrifier pour eux, et conduit maintenant les survivants à la reconnaissance du vrai Seigneur et à la louange.

(Audience générale du 18 janvier 2017)

Voir les commentaires

Vends ce que tu as et suis-moi parce que La parole de Dieu juge des intentions et des pensées du cœur

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« À côté de la sagesse, j’ai tenu pour rien la richesse » (Sg 7, 7-11)
Lecture du livre de la Sagesse

J’ai prié, et le discernement m’a été donné.
J’ai supplié, et l’esprit de la Sagesse est venu en moi.
    Je l’ai préférée aux trônes et aux sceptres ;
à côté d’elle, j’ai tenu pour rien la richesse ;   je ne l’ai pas comparée à la pierre la plus précieuse ; tout l’or du monde auprès d’elle n’est qu’un peu de sable, et, en face d’elle, l’argent sera regardé comme de la boue.
    Plus que la santé et la beauté, je l’ai aimée ; je l’ai choisie de préférence à la lumière, parce que sa clarté ne s’éteint pas.
    Tous les biens me sont venus avec elle et, par ses mains, une richesse incalculable.

    – Parole du Seigneur.

 

PSAUME
(Ps 89 (90), 12-13, 14-15, 16-17)
R/ Rassasie-nous de ton amour, Seigneur : nous serons dans la joie. (cf. Ps 89, 14)

Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
que nos cœurs pénètrent la sagesse.
Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.

Rassasie-nous de ton amour au matin,
que nous passions nos jours dans la joie et les chants.
Rends-nous en joies tes jours de châtiment
et les années où nous connaissions le malheur.

Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs
     et ta splendeur à leurs fils.
Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu !
Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;
oui, consolide l’ouvrage de nos mains.

 

DEUXIÈME LECTURE
« La parole de Dieu juge des intentions et des pensées du cœur » (He 4, 12-13)
Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,  elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit,des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur.
    Pas une créature n’échappe à ses yeux, tout est nu devant elle, soumis à son regard ; nous aurons à lui rendre des comptes.

    – Parole du Seigneur.

 

ÉVANGILE
« Vends ce que tu as et suis-moi » (Mc 10, 17-30)
Alléluia. Alléluia.
Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux !
Alléluia. (Mt 5, 3)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jésus se mettait en route
quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda :
« Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »
    Jésus lui dit :
« Pourquoi dire que je suis bon ?
Personne n’est bon, sinon Dieu seul.
    Tu connais les commandements :
Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. »
    L’homme répondit :
« Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »
    Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima.
Il lui dit :
« Une seule chose te manque :
va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel.
Puis viens, suis-moi. »
    Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

    Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples :
« Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! »
    Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles.
Jésus reprenant la parole leur dit:
« Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu !  Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »
    De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux :
« Mais alors, qui peut être sauvé ? »
    Jésus les regarde et dit:
« Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

    Pierre se mit à dire à Jésus :
« Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. »
    Jésus déclara :
« Amen, je vous le dis :
nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs,
une mère, un père, des enfants ou une terre  sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple :
maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir,
la vie éternelle. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

OU LECTURE BREVE

 

ÉVANGILE
« Vends ce que tu as et suis-moi » (Mc 10, 17-27)
Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,  Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda :
« Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »
    Jésus lui dit :
« Pourquoi dire que je suis bon ?
Personne n’est bon, sinon Dieu seul.
    Tu connais les commandements :
Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, 
ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. »
    L’homme répondit :
« Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »
    Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima.
Il lui dit :
« Une seule chose te manque :
va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel.
Puis Viens, suis-moi. »
    Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

    Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples :
« Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! »
    Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles.
Jésus reprenant la parole leur dit:
« Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu !
    Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »
    De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux :
« Mais alors, qui peut être sauvé ? »
    Jésus les regarde et dit:
« Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

PAROLES DU SAINT PÈRE

 

La réponse de Jésus est claire:
«Je vous le dis, il n'y a personne qui ait tout quitté sans tout recevoir».
Voilà, nous avons tout quitté.

Vous recevrez tout.

Avec cette mesure débordante avec laquelle Dieu donne ses dons:
«Vous recevrez tout.

Il n'y a personne qui ait quitté sa maison, ses frères, ses sœurs, sa mère, son père, ses enfants ou ses champs à cause de moi et de l'Évangile, qui ne reçoive cent fois plus en maisons, frères, sœurs, mères, champs, et la vie éternelle dans les temps à venir.» Tout.

(Homélie à Sainte-Marthe, 28 février 2017)

Voir les commentaires

« Heureuse la mère qui t’a porté en elle ! Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu

OFFICE DES LAUDES
 

INTRODUCTION
V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.


ANTIENNE INVITATOIRE
Venez, adorons le Maître du monde.

PSAUME INVITATOIRE : (94)
1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

HYMNE : QUI DONC EST DIEU POUR NOUS AIMER AINSI
Servel — Chalet

Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi,
fils de la terre ?
Qui donc est Dieu, si démuni, si grand,
si vulnérable ?

R/Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi ?

Qui donc est Dieu pour se lier d’amour
à part égale ?
Qui donc est Dieu, s’il faut pour le trouver
un cœur de pauvre ?

Qui donc est Dieu, s’il vient à nos côtés
prendre nos routes ?
Qui donc est Dieu qui vient sans perdre cœur
à notre table ?

Qui donc est Dieu que nul ne peut aimer
s’il n’aime l’homme ?
Qui donc est Dieu qu’on peut si fort blesser
en blessant l’homme ?


ANTIENNE
Mes yeux devancent l’aurore, car j’espère en ta parole, Seigneur.

PSAUME : 118-19
145 J’appelle de tout mon cœur : réponds-moi ;
je garderai tes commandements.
146 Je t’appelle, Seigneur, sauve-moi ;
j’observerai tes exigences.
147 Je devance l’aurore et j’implore :
j’espère en ta parole.
148 Mes yeux devancent la fin de la nuit
pour méditer sur ta promesse.
149 Dans ton amour, Seigneur, écoute ma voix :
selon tes décisions fais-moi vivre !
150 Ceux qui poursuivent le mal s’approchent,
ils s’éloignent de ta loi.
151 Toi, Seigneur, tu es proche,
tout dans tes ordres est vérité.
152 Depuis longtemps je le sais :
tu as fondé pour toujours tes exigences.


ANTIENNE
Donne-moi la Sagesse, assise près de toi.

CANTIQUE DE LA SAGESSE (SG 9)
1 Dieu de mes pères et Seigneur de tendresse,
par ta parole tu fis l'univers,
2 tu formas l'homme par ta Sagesse
pour qu'il domine sur tes créatures,
3 qu'il gouverne le monde avec justice et sainteté,
qu'il rende, avec droiture, ses jugements.

4 Donne-moi la Sagesse,
assise près de toi.

Ne me retranche pas du nombre de tes fils :
5 je suis ton serviteur, le fils de ta servante,
un homme frêle et qui dure peu,
trop faible pour comprendre les préceptes et les lois.
6 Le plus accompli des enfants des hommes, *
s'il lui manque la Sagesse que tu donnes,
   sera compté pour rien.

9 Or la Sagesse est avec toi,
elle qui sait tes œuvres ;
elle était là quand tu fis l'univers, *
elle connaît ce qui plaît à tes yeux,
   ce qui est conforme à tes décrets.
10 Des cieux très saints, daigne l'envoyer,
fais-la descendre du trône de ta gloire.

Qu'elle travaille à mes côtés
et m'apprenne ce qui te plaît.
11 Car elle sait tout, comprend tout, *
guidera mes actes avec prudence,
   me gardera par sa gloire.

ANTIENNE
Alléluia !

PSAUME : 116
1 Louez le Seigneur, tous les peuples ; fêtez-le, tous les pays !

2 Son amour envers nous s'est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !


PAROLE DE DIEU : (PH 2, 14-15)
Faites tout sans récriminer et sans discuter ; ainsi vous serez irréprochables et purs, vous qui êtes des enfants de Dieu sans tache au milieu d’une génération égarée et pervertie, où vous brillez comme les astres dans l’univers.


RÉPONS
R/ Ta parole est la lumière de mes pas,

* Je n’oublie rien de ta loi.
V/ À tout instant j’expose ma vie. *
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


ANTIENNE DE ZACHARIE
Béni soit Dieu : son amour s’est montré le plus fort.

CANTIQUE DE ZACHARIE (LC 1)
68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

INTERCESSION
Bénissons le Seigneur, en mémoire de son humble servante :
R/Béni soit Dieu !


Seigneur Jésus, annoncé par les prophètes, tu es né d’une Vierge.
— En mémoire de Marie à Bethléem,


À la prière de ta mère, tu as changé l’eau en vin.
— En mémoire de Marie à Cana,


À l’heure de ta mort, tu nous as confié ta mère. 
— En mémoire de Marie au pied de la croix,


Quand l’Esprit descendit sur les Apôtres, ta mère priait au milieu d’eux. 
— En mémoire de Marie au Cénacle,


NOTRE PÈRE


ORAISON


Sois attentif, Seigneur, à la louange et à la prière que nous te présentons aujourd’hui en faisant mémoire de la Vierge Marie : rends-nous capables d’accueillir comme elle le mystère de notre rédemption.

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Lancez la faucille : la moisson est mûre » (Joël 4, 12-21)
Lecture du livre du prophète Joël

Ainsi parle le Seigneur :
    « Que les nations se réveillent, qu’elles montent jusqu’à la vallée de Josaphat (dont le nom signifie : le Seigneur juge), car c’est là que je vais siéger pour juger tous les peuples qui vous entourent.
    Lancez la faucille :
la moisson est mûre ; venez fouler la vendange :
le pressoir est rempli et les cuves débordentde tout le mal qu’ils ont fait !
    Voici des multitudes et encore des multitudes dans la vallée du Jugement ; il est tout proche, le jour du Seigneur dans la vallée du Jugement !
    Le soleil et la lune se sont obscurcis, les étoiles ont retiré leur clarté.
    De Sion, le Seigneur fait entendre un rugissement, de Jérusalem, il donne de la voix.
Le ciel et la terre sont ébranlés, mais le Seigneur est un refuge pour son peuple, une forteresse pour les fils d’Israël.
    Vous saurez que je suis le Seigneur votre Dieu, qui demeure à Sion, sa montagne sainte.
Jérusalem sera un lieu saint, les étrangers n’y passeront plus.
    Ce jour-là, le vin nouveau ruissellera sur les montagnes, le lait coulera sur les collines.
Tous les torrents de Juda seront pleins d’eau, une source jaillira de la maison du Seigneur et arrosera le ravin des Acacias.
    L’Égypte sera vouée à la désolation, Édom sera un désert désolé, car ils ont multiplié les violences contre les fils de Juda, ils ont répandu leur sang innocent dans le pays.
    Mais il y aura toujours des habitants en Juda, ainsi qu’à Jérusalem, de génération en génération.
    Je vengerai leur sang, que je n’avais pas encore vengé. »

Et le Seigneur aura sa demeure à Sion.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 96 (97), 1-2, 5-6, 11-12)
R/ Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ! (Ps 96, 12a)

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée l’entourent,
justice et droit sont l’appui de son trône.

Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.
Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.

Une lumière est semée pour le juste,
et pour le cœur simple, une joie.
Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;
rendez grâce en rappelant son nom très saint.

ÉVANGILE
« Heureuse la mère qui t’a porté en elle ! – Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu ! » (Lc 11, 27-28)


Alléluia. Alléluia.
Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent !
Alléluia. (Lc 11, 28)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,  comme Jésus était en train de parler,  une femme éleva la voix au milieu de la foule  pour lui dire :
« Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! »
    Alors Jésus lui déclara :
« Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! »

            – Acclamons la Parole de Die

 

PAROLES DU SAINT PÈRE


Quelle grâce lorsqu'un chrétien devient véritablement un "Christophore", c'est-à-dire un "porteur de Jésus" dans le monde!

Surtout pour ceux qui traversent des situations de deuil, de désespoir, d'obscurité et de haine.

Et cela peut être compris à partir de nombreux petits détails: de la lumière qu'un chrétien garde dans ses yeux, du fond de sérénité qui n'est pas affecté même dans les jours les plus compliqués, du désir de recommencer à aimer même quand on a vécu de nombreuses déceptions. Dans le futur, lorsque l'histoire de nos jours sera écrite, que dira-t-on de nous?

Que nous étions capables d'espérer, ou que nous avons mis notre lumière sous le boisseau?

Si nous sommes fidèles à notre baptême, nous répandrons la lumière de l'espérance, le baptême est le début de l'espérance, l'espérance de Dieu, et nous pourrons transmettre aux générations futures des raisons de vivre.

(Audience générale du 2 août 2017)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>