Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenir d’un petit monologue lors de ma conversion

 

Souvenir d’un petit monologue lors de ma conversion

L’attente

 

Pire que l’ennui

Pire que ma propre mort

À m’en faire mille et un soucis

C‘est d’attente du jour fatidique de la vérité.

 

Attendre quoi, qui, où, comment ?

Cette question est si lancinante

Cruelle, puisqu’elle est obsession,

Que serait notre vie sans cette question ?

 

La cruauté est ce que nous voudrions être

Malheureusement ce que nous sommes.

Également il y a ce que nous rejetons

Ce bonheur n’est pas ce qui est visible.

 

Cette ombre de ce que je suis

Enfin il y a cette question :

D.ieu, qui est-il enfin ?

Cette force invisible qui me mène.

 

Où emmène-t-elle, vers où va-t-elle ?

Elle est si puissante, qu’elle m’entraine,

Là où elle veut que j’aille

Elle me guide, je suis là sans méfiance.

 

Si je dois aller là où elle veut,

Je ne suis pas libre alors ?

Et pourtant, je laisse guider,

La curiosité qui m’ébloui.

 

C’est découvrir son amour pour moi.

Cette force qui me pousse à vouloir la découvrir.

Comment s’appelle-t-elle, cette force ?

Celle qui me dirige, vers je ne sais quoi !

 

Là aussi c’est réellement compliqué.

On me dit il y a qu’un seul D.ieu.

Ouf ! quelle chance j’ai de cet amour

Naissant, il m’interpelle et inquiète.

 

Seulement, là aussi c’est compliquer,

Il y a une multitude de Noms.

Il y a ceux qui m’interpellent, pourquoi ?

Et ceux que je rejette systématiquement.

 

Je ne sais, ils m’attirent ne sachant pourquoi,

Je n’ai pas de raison d’accepter ou rejeter,

Et pourtant, c’est un fait que je ne peux nier

Ils m’interpellent dans cette douceur et autorité.

 

Ces noms qui me viennent dans mon esprit,

Jésus, Adonaï, Shaddaï, Elohim, Marie, Père Eternel,

Dans le Ciel, pourquoi suis-je sûre que le Ciel,

C’est la résidence de ce merveilleux D.ieu.

 

Que l’on me souffle à l’oreille attentive

Pourquoi cette certitude qu’il est notre Univers

Avec ces Anges, Archanges, et Séraphins

Ces innombrable planètes connues et inconnues.

 

 Les chanteurs et les musiciens accompagnent dans le charme

 Ce D.ieu unique aux noms multiples, qu’il faut craindre.

L’adorer sans autres conditions que l’amour envers autrui,

Cet amour avec cette obligation du non à la pornographie.

 

Cette soumission à ce Shaddaï si redoutable dans la justice,

Une adoration indicible sans explication possible pour Adonaï

Enfin, il y a Elohim, le faiseur de toute création de l’univers !

Adorer Jésus, il nous montre le chemin d’amour fils de Dieu.

 

Attendre oui attendre toutes ces explications,

Quel supplice, pour l’impétueuse que je suis.

Cette attente douce et pourtant implacable,

Est-elle nécessaire pour mieux connaître ce D.ieu ?

 

J’adore cette force sans concession,

Là, dans notre monde, je refuserai.

Et pourtant, j’ai ce plaisir à lui obéir !

Tout est incroyable, cette attente est si prenante.

 

Ce monde Incroyable et véridique.

Le Seigneur des Seigneurs est si puissant !

Je l’aime tellement sans savoir pour quelle raison,

Je suis prête à tout lui donner, ne rien lui refuser.

 

Pourtant au moment très critique des faits,

Aurai-je le courage de lui donnerai-je ma vie ?

 Comme notre Seigneur Jésus l’a fait pour nous ?

C’est facile à dire, mais pas facile à faire !

 

Ô mon Seigneur, c’est si dure la Vérité.

Sans vraiment de raison je vous adore,

Comme je n’ai jamais aimé auparavant.

Lorsque je ne vous connaissais pas.

 

Cet amour qui me brûle et explose

Un feu invulnérable réchauffant et doux

Pour reconnaître D.ieu ce n’est pas difficile

Moins que d’appliquer sa loi dans certains cas.

 

15 Septembre 2018

Monique Emounah mon nom de servante du Seigneur

Alumacom mon nom d’écrivain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :