Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Quand s'annonce l'automne

Quand s'annonce l'automne...

Quand s'annonce l'automne

La marmotte marmonne

Rentre dans sa maison

Et dit : "C'est la saison

 

La couverture pas ronchonne

Sera ma tendre bouchonne

Mon lit va être bon

Dormir ne sera pas moribond.

 

La patience c’est attendre le temps

De ce beau et doux printemps

Vers le sommeil d’automne

Car chacun s’étonne

 

Des feuilles rouges tournoyante

Elles tombent virevoltantes.

les feuilles jaunes s’étonnent,

Se détachent et s’envolent.

 

Avec la légèreté de l’inopportune

Au sol sont posées les feuilles brunes

Le vent pousse chacune

Rouges, jaunes, brunes.

 

Elles dansent loin de l’étable.

Toutes ces feuilles de l'érable

Les champignons des bois.

Sans voix sont aux abois.

 

Le jaune comme le soleil voilé.

Marron, comme le tronc désolé.

Belles sont les couleurs de l'automne !

Feuille rousse rarement monotone.

 

Tourne, tourne, tourne et vole !

Elles voltiges au vent léger

Comme un oiseau affligé

Feuilles rousses s’envolent.

 

Sur le chemin de l’école,

L’écolier de l’escalier dégringole

Glissant sur la mousse jaunie.

Les feuilles l’embrasse sans dénie.

 

Dans le vent elles volent,

Sur le cahier j’extrapole

Les feuilles rousse dansent,

Face aux rêves se faisant denses.

 

Alumacom

27 septembre 2021

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :