Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'espérance indéfectible chapitre XIII La restructuration du groupe

XIII

La restructuration du groupe

 

Daniel « le vieux » le « doc » du groupe prend la parole. Il est écouté en silence, presque religieusement.

Il est écouté en silence, non pas parce qu’il est l’ancien, le Doc, mais aussi pour son calme en toute circonstance. Il les sécurise par son autorité naturelle et paternelle. Tous l’aiment et l’écoute. Ils ont confiance en lui, pour eux, lui seul peut les sauver. Il sait apprécier à leur juste valeur, les situations. Son organisation est adéquate et de plus en cas d’accident il peut les soigner.

Dans ces moments difficiles, la sagesse gagne tout le monde, même les esprits légers, voir irresponsables. Il n’y a pas de contestation quand Daniel ordonne :

  • Mamadou, Macha, Erhard resteront ici, pour tenter l’impossible. Il faut signaler notre présence et lancer des appels pour recevoir les secours de l’extérieurs. Ils vont explorer de nouvelles techniques à partir de ce que nous avons. Et, cela permettra de garder la nourriture, s’il y a des animaux affamés.
  • Macha peux-tu organiser cela ?
  • Oui Daniel cela entre dans mes cordes.

Mamadou fait la moue, il aurait voulu être avec les autres, et pas rester en arrière garde. Cependant il reconnait, qu’il n’y a qu’eux trois pour cette mission. Avec son tam-tam, il pourra avertir tout le monde. Car dans cette grotte ça résonne tellement ! pense-t-il.

  • D’accord, il faut juste sacrifier deux portables, pour faire une radio télé puissante à cause de la roche.

Répond Erhard

  • J’espère que ce ne sera pas trop long

Répond Macha

  • Le temps de nous organiser suffira je pense.

Répond Erhard

  • Le principal est que vous réussissiez à trouver le chemin qui conduira à la sortie.
  • Ok, Daniel !

Daniel développe

  • Pendant ce temps, nous allons chercher le ou les passages possibles vus. Nous, nous allons scinder en deux groupes. L’un sera conduit par Hans, l’autre par moi.

Après une pause, Daniel reprend

  • Hans tu chercheras le chemin de cet animal, en prenant les précautions nécessaire. Tu choisis ton équipe. Je pense que cinq d’entre vous seront suffisant.
  • Oui je crois

Hans prend immédiatement le commandement. Il nomme son équipe, et il appelle :

  • Brigitte, Ingrid, Luciano, Robert, Catarina vous êtes d’accord de venir avec moi ?
  • Oui

Répondent – ils d’une seule voix. Daniel se tourne vers ceux qui restent et :

  • Mylène, Marie, Katia, Mauricio, Souvanna.  Vous serez avec moi. Mamadou, Erhard et Macha resteront ici pour la logistique, et répondre au besoin en cas d’urgence

Les deux équipes exploreront les deux possibilités. Après les constats nous revenons à notre point de base pour établir les meilleurs chances de sorties.

Enfin il dit à son équipe

  • Se sera un chemin qui s’annonce sportif dès le départ.

Daniel à entrevu une crevasse qui semble être une cheminée il leur dit :

  • Il y a un passage ressemblant à une cheminée, il faudra grimper en gouttière. A l’arrivé se sera l’aventure. Cependant, il faudra revenir, pour établir un rapport et voir avec vous tous si c’est la bonne route.

Enfin il fait un demi-tour sur lui-même pour parler aux deux équipes :

  •  Il en est de même pour l’équipe de Hans. L’avantage de ces allers-retours, permettra aux novices d’apprendre à grimper et à descendre en rappel, et à savoir prendre les précautions que nécessite les explorations de lieux inconnus dans les grottes en général.

Il ajoute :

  • Il y a certainement une rivière souterraine. Les hommes de la préhistoire s’installaient dans les lieux où il y a de l’eau et du gibier ! Les géologues ont toujours trouvé des rivières souterraines dans leurs recherches. Les grottes qu’ils ont explorées, où ils ont trouvé des traces de vies humaines, ont découvert, qu’elles ne servaient pas seulement pour vivre, mais il y a des salles qui servaient souvent pour les rituels. Il y a en conséquence plusieurs salles, plusieurs couloirs, plusieurs galeries chacune ayant des fonctions différentes. Cependant, il n’y a que deux ou trois sorties seulement, parfois étroites. Certainement pour des raisons de sécurité, ils ont prévu des sorties de secours invisible du dehors. Ils devaient échapper aux mammouths, et aux animaux carnivores dangereux pour eux, et aux tribus adverses.

Après une gorgée d’eau fraîche, une pause de quelques minutes, il reprend

  • Hans, l’animal doit avoir la taille d’un homme d’après l’ombre, peut-être un peu moins. Il ne vit pas sans eau. Il n’est pas affamé, sinon il serait revenu, malgré le danger que nous représentons pour lui. C’est la preuve qu’il trouve de quoi se nourrir. Il doit y avoir une sortie à taille humaine. Pour moi cela est une preuve.

Daniel se racle la gorge et donne ses ordres et ses recommandations, et il répond aux questions.

  •  Hans fait le partage du matériel de premiers soins en trois. Il s’agit de palier à toutes éventualité.
  • S’il nous arrive quelque chose, comment Mamadou, Macha et Erhard viendront-ils à notre secours ?

Intervint Souvanna. Mylène répond.

  • En donnant à chaque équipe, deux des SOS lumineux. Le son strident résonnera dans toute la grotte, sans faire trembler la roche. La lumière verte fluorescente indiquera où se trouve celui qui est en danger et dirigera l’équipe de secours. Ce qui est dommage nous n’en avons pas pour tous. D’où le partage de deux pour les trois équipes, et le fait que vous ne devez pas vous séparer.
  • Les trois équipes ?
  • Oui, car celle de secours pourrait elle aussi avoir des problèmes que l’on n’imagine pas. De plus il faut économiser ces SOS car nous n’en n’avons pas pour tout le monde. Nous n’en avons que Dix en tout, ce qui fait qu’en réserve nous n’en avons que quatre.
  • Katia a son harmonica

Intervient Daniel et il ajoute :

  •  C’est pour cette raison, qu’il est vital pour tous, que le chef d’équipe est au cou la radio-télé qu’Erhard nous prépare.
  • Wahoooooh

 S’écrient les jeunes gens, heureux de la nouvelle. Daniel reprend

  • Une chose importante, par économie, mais surtout par sécurité, nous tracerons une croix blanche pour l’équipe de Hans et jaune pour la mienne à tous les carrefours et environ tous les dix mètres. Si nous sommes obligés d’utiliser des mousquetons à chaque emplacement il faudra mettre l’initiale de votre prénom peu importe la couleur, mais il faut que l’initiale soit de couleur claire pour un repérage plus facile. En suivant ces marques nous pouvons vous porter secours plus rapidement. Nous pourrons également voir si nous nous croisons.
  • Ok Daniel, vous pouvez compter sur nous. Votre programme est clair. Je pense que tout le monde est d’accord. N’est-ce pas ?

Répond Hans en regardant chacun des auditeurs

  • Ok répondent certains, les autres opinent de la tête.

Une heure plus tard tout le monde est prêt à partir. Daniel lance l’ordre de départ.

  • Allez les amis, partons, courage et dans la joie, on va trouver la sortie. A tout à l’heure pour le rapport et surtout pour le repas froid que Mauricio préparera au retour, pendant que chacun rangera, et préparera le départ de demain. A tout à l’heure, et bonne route.

Hans intervient pour dire

  • Le temps que nous nous préparions tous notre matériel nécessaire, les tenues également cela va prendre un certain temps, surtout pour les novices. Il faut leur apprendre avant de partir comment se servir du matériel, pas seulement apprendre à sur place à explorer.
  • Tu as raison Hans. Cela permettra d’être assuré le succès de notre sortie. De plus il faudra se reposer , car nous manquons de vitamines diverses, du fait que nous sommes dans ce lieu depuis plusieurs jours.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :