Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Noël de Paillard (fin)

Le Noël de Paillard (fin)
  • Il te faudra lui donner son eau, sa gamelle que Rose préparera. Tu devra nettoyer son coin, jouer avec lui, le promener et lui faire sa toilette, Rose t'aidera. Tu répondras de ses bêtises! Il devra être propre, sinon, il restera dehors. Gaspard a dû accepté. Il était si heureux, qu'il n'avait pas compris en quoi consister ces obligations. Mon premier Noël, c'était la joie, je redécouvrais le bonheur.
    Seulement le printemps suivant, mon manteau, s'est changé en veste? Mes poils tapissaient la chambre de Gaspard. Les escaliers, l'entrée, le salon et la salle à manger étaient semés de poils, ils avaient volés partout!  Et Gaspard balayait, souvent Rose, la bonne,  en l'absence de Madame passait l'aspirateur pour aider Gaspard. Il devait également essuyer partout dans la maison.
    Là, il refusa, car ils ont une employée, pour le faire, de plus il dit qu'un garçon ne doit pas faire le travail d'une bonne à tout faire! Malheureusement pour moi, Monsieur ne venait que le samedi et repartait le lundi matin. La maison est souvent vide, en dehors de Rose. Madame dit qu'elle travaille l'après-midi, mais le soir, elle rentre avec plein de courses, rarement pour manger. C'est Rose qui s'occupe de tout ce qui est entretien, course alimentaire, les repas, et moi en l’absence de Madame.
Gaspard s’arrête  pour reprendre son souffle
  • Un jour en jouant, je n'ai pas mesuré la distance. Le vase chinois ancien en porcelaine, avec son bouquet de fleurs, en pierre de cristal de toutes les couleurs, tomba, et se cassa irrémédiablement sans réparation possible.. Les perles, non seulement roulèrent dans toute la pièce, mais certaines d'entres elles se brisèrent. Ce fameux bouquet de fleurs en perles scintillantes, c'étaient la création de la maîtresse. Ce fut la grande catastrophe! Elle était très en colère. Elle me chassa de la maison. Gaspard, n'était plus là pour me défendre.
    Depuis cet incident, ma niche alors qu’elle était pour mes journées d'été,  est devenue ma maison toute l'année et les jours et les nuits. Quelques soit le temps, été comme hiver. Au début Gaspard venait le voir après avoir fait ses devoirs, il  me tenait compagnie, on jouait. On se promenait. Il me racontait ses joies, ses colères, ses chagrins. Ces petits temps de bonheur me suffisait. Maintenant, c'est différent. Il est au lycée en internat, il ne revient que toute les deux semaines. Moi je suis oublié, je n'ai plus que mes gamelles, apportée par Rose, elle m'apporte également mon eau propre et veille qu’elle soit toujours propre, et elle me peigne, pendant que Madame s'absente. Elle nettoie ma niche, et me caresse vite fait, car elle a peu de temps. Mais elle est gentille avec moi. Le pire, c’est quand la maîtresse crie,parce que Gaspard est trop longtemps avec moi, de plus il craint sa mère, depuis qu’il est en internat.
  • Le maître lui que fait-il?
  • Rien il est loin d'ici en semaine. Il revient un dimanche sur deux chercher Gaspard, c'est à dire quand il revient pour passer le week-end dans la propriété. Lui, il est gentil avec moi, mais cela ne dure que le temps de son passage. Cela est dit, c’est mieux que la maîtresse, qui me rosse de son balai, quand elle balaie l'allée. Elle enrage, lorsque Rose part en famille pour se reposer. Elle me rappelle toujours ce vase, avec ces fameuses fleurs!
De larmes coulent, sans qu'il puisse les retenir.
  • Ensuite?
Demande Pitchette, avec compassion. Paillard, sent que quelque chose de nouveau est en lui. Il est écouté, encouragé, il continu son récit.
  • C'est bientôt Noël, cela fait déjà quatre ans , que je suis dans cette maison. Malgré que Gaspard, n'est plus souvent là, je l'aime beaucoup, car lui, il est toujours doux avec moi, malgré le peu de temps qu'il me consacre. Oui je l'aime vraiment beaucoup.
Dit Paillard en soupirant, le cœur gonflé de chagrin.
  • Pitchette, je voudrais tant retrouver ma place dans la maison de Gaspard. Dormir sur sa descente de lit, comme avant.
  • Mon cher Paillard tu vas retrouver ta place comme avant, car tu l'a mérité. Seulement tu devras l'avoir mérité aux yeux de ta maîtresse.
  • Mais comment cela est possible?
  • Des voleurs vont s'introduire dans la maison. Par ton intelligence, et ta mémoire, tu te souviendras du bouton, qu'il faut actionner pour mettre l'alarme silencieuse en marche. Et par ton courage tu les chassera. La police arrivera. Tu seras grièvement blessé.  Les policiers arrêteront le voleur, qui t'a blessé. Un policier te portera dans ses bras chez SOS vétérinaire, et ils t’opéreront. Tu seras sauvé. Ta robustesse physique, comme ta santé permettront à ce que tu n’es pas de séquelle. Ce policier et le vétérinaire établiront un rapport au juge, qui relatera non seulement ton courage, mais aussi te condition de vie. Tu verras à Noël, tu seras chez toi avec Gaspard.
  • Il ne lui arrivera rien à Gaspard?
Demande inquiet ce pauvre Paillard.
  • Non c'est lui qui aura à nouveau la charge de ton bien-être, devant le juge à sa plus grande joie. Et ta maîtresse devra subvenir aux frais de tes soins, jusqu’à ce que Gaspard ait un emploi dans le métier de son choix. Il sera policier.
  • Mais il n'est pas adulte!
  • C'est pourquoi le jugement se fera de cette façon. Sa mère ne pourra rien faire contre toi, car elle sera sous surveillance de la S.P.A! jusqu’au divorce des parents de Gaspard.
  • C'est vrai Pitchette?
  • Assurément à Noël, tu seras rétabli, et tu dormiras avec Gaspard!
Effectivement, tout se passa comme le lui avait prédit Pitchette. A Noël, il est dans la maison, et le gentil policier lui a apporté un jouet. Une belle carotte musicale, à chaque fois que Paillard mord dans cette carotte en plastique un son joyeux fait sauté de joie Paillard .
Pitchette restera toujours aux côté de Paillard. Paillard s'endormira à l'âge de Vingt ans, entouré , du  père de Gaspard, de Gaspard lui-même, et aussi de l'épouse de Gaspard avec leur petit.
La mère de Gaspard, a quitté le domicile,  et Rose est maintenant une employée de maison à l’année plein temps et elle est heureuse.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :