Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonsoir; La FOI que Dieu exige de nous

 

La FOI que Dieu exige de nous

 

Il faut connaître D.ieu

La véritable Foi est avant toute autre considération, la Foi en YHWH (Dieu), en sa Divine Parole incarnée par, Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) et en la Toute Puissance de son Saint-Esprit.

 Mais une croyance qui s’arrêterait là, serait semblable à une idolâtrie, que D.ieu condamne fermement

Ce qui implique une bonne définition du mot Foi !

Le mot « Foi » est un mot d'une importance extrême pour le salut, puisque la Bible nous déclare que la Rédemption (le rachat) pour le salut en Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ) repose sur la FOI.

« Romains 1 :17 parce qu'en lui est révélée la justice de D.ieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit : Le juste vivra par la foi. »

Premier principe à retenir

La Bible a parfaitement défini le sens de la Foi qui est un don de Dieu, par sa Parole écrite, ce qui devrait nous faire comprendre qu’il n’existe pas de véritable Foi sans la parole de D.ieu révélée, et d’autre part, par son Saint-Esprit, qui nous guide dans sa lecture.

La Foi (comme une graine) est le don de la parole de D.ieu, qui se greffe sur notre intelligence, en recevant l’assistance gracieuse du Saint-Esprit, pour nous aider à comprendre les Vérités révélées.

Cœur et Cerveau au temps de Jésus

Pour bien comprendre les paroles de D.ieu, il faut souvent faire l’effort de retourner aux racines de l’Olivier Franc (L’histoire et les traditions d’Israël).

Il faut savoir que dans l’esprit hébraïque la notion de « Cœur » était différente que chez les occidentaux. Pour un occidental le « cœur est le siège des émotions subjectives et le cerveau celui des réflexions objectives. Mais chez les hébreux du temps de Yeshoua (Jésus) et donc dans le texte biblique, le cœur désignait une adhérence globale qui comprend l’adhérence objective, intellectuelle et l’adhérence sentimentale émotionnelle et donc subjective. (Ce que les occidentaux désignent par cœur). Quand la Bible parle de cœur et de Foi il faut donc comprendre une adhérence complète de cœur et d’esprit. C’est l’adhérence à une idée forgée dans l’esprit et adoptée sans réserve dans son coeur.

Mais retournons une nouvelle fois aux sources

Le mot « Foi » en Français, est la traduction des mots Hébreux : Aman, Emuwnah, et Émet ; et pour le nouveau testament, la traduction du mot latin « fides », lui-même traduit du grec « pistis » qui, transcrivait en réalité l'hébreu « Emuwnah ». Or, le verbe « aman » de la même famille qu’Emuwnah veut dire « être certain de la vérité ». Le mot « Amen » même étymologie est très bien traduit par : « Ainsi soit-il » de ce que nous avons entendu. Rendre « Emuwnah » par le mot « Foi » est donc une déviation notable de son sens premier et une hellénisation de la pensée biblique.

Dans la Bible il nous est dit

Deutéronome 9 : 23 Et lorsque YHWH (Celui Qui Est) vous envoya à Kadès-Barnéa, en disant : Montez, et prenez possession du pays que je vous donne ! Vous fûtes rebelles à l'ordre de l'Eternel, votre D.ieu, vous n'eûtes point foi en lui, et vous n'obéîtes point à sa voix.

Habaquq 2 :  4 Voici, son âme s'est enflée, elle n'est pas droite en lui ; Mais le juste vivra par sa foi.

Il s’agit donc ici d’une adhérence à la loi de D.ieu écrite, étudiée, acceptée, et en y adhérant de tout son cœur ?  Aucune idée subjective ou mystique dans ce verset !

Esaïe 8 : 2 Je pris avec moi des témoins dignes de foi …

Juges 9 : 15 Et le buisson d'épines répondit aux arbres : Si c'est de bonne foi…

Juges 9 : 16 Maintenant, est-ce de bonne foi….

Juges 9 : 19 Si c'est de bonne foi et avec intégrité….

 (Le mot utilisé dans ces trois derniers versets est Emeth.)  

Emeth : fidélité, vérité, vrai, intègre, assurance, bonne foi, sécurité

Matthieu 6 : 30 gens de peu de foi (le mot foi est ici oligopistos)

Oligopistos = oligo signifie petit et pistos signifie foi.

Mais à quel genre de « Foi » Jésus se référait-il ?

Yeshoua étant Juif et parlant l’araméen, se référait sans doute à l’une des trois expressions que nous retrouvons dans l’ancien testament : aman, emuwnah ou emeth, que nous venons d’étudier, et comme la Bible et la Torah disent que : « la foi vient de ce qu’on entend » Ici encore nous ne trouvons aucune forme subjective, mystique ou d’une croyance aveugle !

En disant « Homme de peu de foi » Jésus affirmait simplement qu’ils manquaient de : vérités bibliques, de connaissances, de fidélité, de confiance, de constance, de loyauté, où de bonne foi.

Habaquq 2 : 18 A quoi sert une image taillée, pour qu'un ouvrier la taille ? A quoi sert une image en fonte et qui enseigne le mensonge.  Pour que l'ouvrier qui l'a faite place en elle sa confiance ? Tandis qu'il fabrique des idoles muettes ?

La différence entre D.ieu et les idoles, c’est la Parole que les oreilles écoutent

C’est pour cela qu’en hébreu le mot « Emuwnah » désigne quelque chose qui est stable, certain, sûr, de contrôlable, de tangible et de vérifiable. Le mot « Emuwnah » est construit sur le mot « Amen », qui revient souvent dans le langage Chrétien.  On le traduisait aussi par : « Ainsi soit-il ». Ou « Que les choses dont nous parlons s’accomplissent ! » ce qui est une très bonne traduction !

La FOI consiste donc à recevoir, comprendre, aimer, adhérer, puis mettre en pratique les paroles de D.ieu, et glorifier celui qui les a incarnés !

Ce qui implique ceci :

Comme on ne peut pas « désapprendre » ce qu’on a appris, ni « de comprendre » ce que l'on a compris, nous avons la preuve évidente que l’on ne peut pas perdre la foi, et donc que l’on ne peut perdre son salut. Car la foi, peut changer de camp, s’il lui est prouvé (vrai ou fausse) qu’il s’est trompé. Cependant, la foi reste en soit, même si elle est différente, mais elle reste

La progression dans la foi exige plusieurs étapes, précisées par Jésus en Jean 8 :31-32.

Jésus disait alors aux Juifs qui avaient cru en lui :
 Jean 8 :31-32 « Si vous demeurez en ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira ».
 Et voyant l'incrédulité des pharisiens, il leur prédit :
 « Quand vous aurez dressé en haut le Fils de l'homme… »
Curieusement c'est la prédiction de son témoignage suprême devant l'incrédulité des responsables du peuple qui allume la foi :
 « Comme il parlait ainsi, beaucoup crurent en lui… » Il exhorte donc ces hommes à progresser dans leur « Foi » naissante par une adhérence de principe, en se démarquant déjà de l'incrédulité des chefs du peuple et des docteurs.

La chose est claire dans la parole de Dieu : 2 Timothée 3 :16 :
 « Toute écriture est inspirée de D.ieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice »

Paul disait aux Romains 10 : 8
Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c'est la parole de la foi, que nous prêchons.
Dans ces versets Paul faisait référence aux versets de :
Deutéronome 30 : 10 à 16 qui disent clairement :
10 lorsque tu obéiras à la voix du Père notre D.ieu, en observant ses commandements et ses ordres écrits dans ce livre de la loi, (C’est-à-dire aux ordonnances écrites et vérifiables de D.ieu) lorsque tu reviendras à JHVH, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme.

C’est la Foi que D.ieu, son fils Jésus, et Paul nous ordonnent et que nous avons pour vous enseigner l’enseignement de Jésus.

Hébreux 11 :1 Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas.

Romains 10 : 17 Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.

La Foi est basée sur la Vérité « Emuwnah » vient de ce que l’on entend et lit.

Ephésiens 2 : 8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.

Bien sûr que la Foi « Emuwnah » vient de D.ieu puisqu’elle est la Vérité et que Christ l’incarne. Il ne s’agit nullement d’un acte magique comme si D.ieu injectait la foi à certains. Non ! la Foi vient de ce que l’on entend et lit, donc d’une Vérité révélée par l’audition et la lecture. Et bien sûr, par la grâce de la Foi D.ieu prend contacte avec son disciple sous des formes diverses. C’est pour cette raison les apôtres priaient le Seigneur.

Luc 17 : 5 Les apôtres dirent au Seigneur : Augmente-nous la foi.

Nous pourrions traduire ce verset par « Augmente notre connaissance de D.ieu »

Car par une connaissance sans faille, la confiance est garantie. La force de notre assurance permet de déplacer les montagnes de l’incrédulité.

C’est cela la force de la Foi en général, et plus spécifiquement en Notre D.ieu le Père Créateur (Celui Qui Est) et Yeshoua Ha Mashiah (Jésus-Christ).

C'est cela l'exigence de la FOI, que Dieu exige de nous

 

Monique Emounah

5 novembre 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :