Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chapitre VI Leur première émission télévisé ionogramme (à suivr)

VI

Leur première émission télévisé ionogramme

 

Tous vaquaient à leurs tâches qui leur avait été attribuées. Au bout d’un certains temps, la fatigue se fait sentir. Ils étaient si las, qu’ils se pressaient pour aller se reposer. Une bonne odeur de cuisine arrivait à leurs narines, cela les ranime et soudain…les cris de joies de Macha et Erhard interpellèrent les jeunes gens.

  • Hourrah ! Hourrah !

Un chant joyeux résonne dans la salle. La caverne devient salle de cinéma, tout s’éclaire subitement. Daniel et Mamadou arrivent en courant du fond de la salle.

  • Que se passe-t-il ?

Crient-ils. La surprise est grande, la salle est illuminée sur le côté est. La lave est devenue gradins avec des spectateurs.

  • Pourquoi tout se tinta……çà alors !

La surprise est si grande que leur marteau tombe sur le pied de Mamadou qui arrive derrière lui.

  • Regardez, nous avons réussi à capter le journal télévisé !

Tous se tournent vers Macha et Erhard, ils sont interrogatifs. Comment ont-ils fait ? Elle pose l’Inbox-PC qu’ils ont transformé en projecteur Ionogramme sur un creux fait par les anciens habitants. Ils s’installent sur les gradins naturels, et regardent avidement comme au cinéma.

C’est une frénésie de larmes, de cris de joies, de danses, de chants et de hourra, qui les transporte malgré leur fatigue, ils ne la sentent plus. Daniel et Macha ont de grosse difficultés a ramener le calme. Lorsque Daniel crie sèchement :

  • C’est l’heure des informations vous feriez mieux de regarder, et d’écouter !

Ils se taisent. Macha leur annonce :

  • Nous avons obtenu seulement France 24 et la RAI

Précise Macha

  • C’est formidable, c’est géant !

S’écrie Robert. Enfin, et heureusement le journal télévisé commence.

  • Chers téléspectateurs, à l’heure actuelle, nous sommes dans l’impossibilités de calculer le nombre de morts et de disparus. Les équipes de secours international sont débordés. Ils sont sur tous les sites des catastrophes. Ils tentent l’impossible pour sauver des survivants. Y- en-a-t-il encore ? C’est la question. Mais les sauveteurs cherchent toujours. Ils ne recherchent pas seulement les humains, mais les animaux des fermes, nos compagnons, et également les sauvages, à poils et a plumes, et aussi les marins, car ils étouffent dans des éboulements. Ils sont tous piégés. La survit des humains en dépendent.
  • De l’Argentine, en passant par la Grèce, à Pékin, avec l’Italie et la Sicile tous sont victimes des bombes et qui ont réveillées les volcans.
  • Tel-Aviv et Téhéran se sont envoyés des missiles. Les tremblements de terre ont-ils été provoqués par ces flambées de violences ?
  • Les volcans concernés ont fait tremblée la terre avant d’exploser. Ils se sont ouverts. Les volcans iliens sont nombreux, la plupart se sont enfoncés sous les eaux.
  • La Sicile connait un sort moindre par rapport au reste du monde. Pourquoi ? nous l’ignorons.
  • L’Argentine est devenue un archipel de quatre îles.
  •  La Chine s’est divisée en de nombreux ilots et îles diverses. Le nombre de mort est incalculable. On peut seulement compter les survivants. Le Tibet s’est séparé de la chine. Il est resté un bloc.
  • Quand au bassin méditerranéen, ce n’est qu’une multitude de petites îles. La Palestine est une île isolée. Elle qui était petite, s’est encore plus petite. Il y a très peu de survivants. A cette heure, il a été retrouvé que deux cent cinquante et une personnes.
  • Dans Israël seule la bande de Haiffa à Jaffa a résistée, mais presque tous les bâtiments sont éventrés.
  •  Curieusement Jérusalem et sa banlieue n’ont pas bougé. Pourtant, il y a eu beaucoup de morts, ayant pour cause une sorte de gaz échappé d’une usine éventrée, lors de son explosion, avant de s’enfoncer doucement dans la mer.
  • Jérusalem et sa banlieue est devenue une ile ! le plus étonnant, pas une fissure, pas une pierre à volée, pas un arbre cassé, pas une plante est touchée, pas un animal est mort malgré le gaz, qui a tué beaucoup d’habitants et de touristes !
  • Beaucoup de crises cardiaques dû à la terreur. La crainte du nouveau monde. Aucune religion n’a été épargnée. ! les morts jonchent le sol, leurs visages sont terrifiés
  • L’Iran n’a plus de désert, ni de pétrole, c’est également une ile.
  • L’Irak et la Turquie ne orme qu’un seul bloque entourer d’eau de mer. Ils sont séparés du reste du monde, le pire leurs territoire est réduit, ils devront s’adaptés ensemble.
  • Les Etats-Unis ont explosé en diverses îles lorsqu’ils ne ce sont pas effondré dans les failles sismiques.
  • Le reste du continent, leurs volcans ont explosés, qu’ils soient marins au nord, ou terrien au sud. Une grande partie du Canada reste intact plus le sud que le nord. Au sud l’Amazonie a vomi les produits qui l’empoisonnent. De nombreux morts sont ne peuvent être comptés, ils sont souvent enterrés, ou noyés dans la nature. Des stocks d’armes ont explosés, provoquants des tremblements de terre
  • L’Afrique, leur situation est idem à l’Amérique du Sud
  • L’Espagne, la France, l’Italie, l’Angleterre, l’Allemagne, les pays bas, la Belgique ont vue leurs côtes explosées et disparaître sous les eaux de trente à soixante kilomètres selon les lieux escarpées ou non
  • La Corse sans raison apparente à vue des explosions sur toute l’île. Il semblerait que cela est dû au soubresaut des contenants voisins, Afrique, Europe et l’explosion des armes dans certaines villas
  • Quant à la Sicile il ne reste que les collines Marneuses et un pan de l’Etna. Il se dresse fièrement au-dessus des eaux, comme une cheminée en forme de pic. Il semblerait qu’il n’y a pas de radioactivité sur ce qui reste de l’ancienne île. (Information sous réserve)
  • Pour la Russie, c’est le drame. Moscou a disparu sous terre avec Saint Pétersbourg. Plus aucun habitant. Sur toute la Russie du nord, les habitants doivent circuler avec les habits antinucléaires. Au Sud, la Russie est dévastée par les tremblements de terre.

Le commentateur est troublé. Il poursuit courageusement les informations terribles qu’il a dû donner. Il transpire, il se reprend, et a enfin un sourire qui se veut rassurant.

En bas de l’image, défile une information, sans interruption. Bruno Cialdini remplace notre journaliste Robert Ferrand décédé au cours de sa missions. Un arbre l’a écrasé pendant qu’il filmait la catastrophe, sur les champs Elysées. Bruno Cialdini, après une pause musicale, reprend courageusement son émission.

  • Nous venons de revoir en dernière minute : Tokyo est enfoui sous la mer
  • De Pékin il ne reste plus que des décombres ayant la forme de la croix Saint André, le reste est envahi par la mer.
  • Londres et la banlieue s’est enfoncé en partie dans la Tamise et la mer du Nord. Il ne reste plus que des chiens et quelques habitants et survivants sur des planches, arbre et autres objets solides flottants.
  • Le Président Peterson, Président des Etats-Unis s’est suicidé, avec son révolver. Ses gardes du corps n’ont pas eu le temps d’intercepté son geste. Auparavant, il a détruit les commandes de l’arme nucléaire.
  • Le Président Français Monsieur Robert Le Forestier vient lui aussi se donner la mort. Il s’est pendu à cinq heures avec la ceinture de son pantalon, dans le jardin de l’Elysée.
  • Le Présidium Baako devant l’horreur de la situation, a installé son fils de vingt et un ans sur le fauteuil de chef d’Etat. Après la cérémonie et l’organisation du nouveau gouvernement, le Présidium s’est retiré définitivement.

L’information terminée, la chaine diffuse un enregistrement retrouvé dans les archives de Radio-France l’Orchestre interprète l’œuvre de Schubert « la jeune fille et la mort »

C’est le calme dans la salle, tous écoutent cette musique, car c’est un moment de détente. La musique s’arrête pour un flash info :

  • Ce soir, le corps du Présidium Baako a été retrouvé un couteau dans le ventre, avec une feuille disant l’assassin à été jugé et condamné et exécuté comme un chien !

Les journalistes continuèrent les infos en boucles. Dans la salle ils décident de ne plus l’écouter pour ce soir. Macha arrête la télé. Le silence est pesant, lancinant, il est si lourd que l’on pourrait le saisir et le couper au couteau.

Ils ont au bord des larmes, la colère monte, leur impuissance les amènent à s’interroger les poings serrés.

Comment a-t-on pu en arriver là ?

La tristesse, le découragement les submergent un temps. Que vont-ils devenir ? Personnes pour venir à leur secours ! Personne ne sait où ils sont ! Ils doivent compter que sur eux. Ils comptent sur leur courage, leur intelligence, la force de leur unité. Ils ne pensent pas qu’ils pourraient mourir !

Pour eux qui sont prisonnier, cette nouvelle n’est pas rassurante. Pourtant, ils n’ont pas l’ombre d’un doute. Ils vont s’en sortir, seul ou avec des secours.

Seulement quel sera leur avenir dehors ? Macha propose

  • Nous parlons tous le français, pour simplifier, je vous propose, de ne plus utiliser le vouvoiement, mais uniquement le tutoiement. C’est plus facile, plus sympa.

Après un temps de silence elle demande

  • Etes-vous d’accord ?
  • Oui,

Font-ils. Ils sont enfin décompressés.

 L’espèrance est revenu dans leur cœurs de jeunes gens

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :