Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'espèrance indéfectible Chapitre X "la Vérité" à suivre

X

La vérité

 

Ils leur semblent qu’ils sont au troisième jour. Mauricio s’active aux réglages, et divers contrôles de son invention. Enfin, presque confiant, il expose et présente son invention à Daniel. L’enthousiasme de Daniel en voyant l’invention de Mauricio, enflamme l’informaticien. Daniel lui dit :

    • Montre ta machine à tout le monde. Ils seront ravis, lorsque tu leur feras la démonstration des possibilités de cette machine.
    • C’est à ce moment que Macha intervient avec son mégaphone improvisé.
    • Ohé ! …C’est l’heure des infos !
    • On arrive !

Crient des voix de toutes part de la caverne occupée. C’est dans une quincophonie la plus parfaite, amplifiée par l’écho.

Macha met en route ton ionogramme, pendant que chacun s’installe sur les gradins. L’inquiétude les gagne. Leurs cœurs battent à mille tours la minute. Ils attendent la transmission. C’est un moment important pour eux, non seulement. Ils ont des nouvelles de l’extérieur.  Ils attendent avec inquiétude non seulement les nouvelles, mais ils vont savoir quelle est heure, et le jour ils sont. Car ils vont regarder avant la diffusion des informations. C’est pourquoi, ils sauront depuis combien de temps ils sont enfermés. En bas de l’écran la date et l’heure sont affichées, en début d’émission. Ils se sentent encore des êtres humains modernes, mais parfois ils en doute. Ils ont l’impression de vivre les années mille neuf-cent ! Des ancêtres qui leurs sont inconnus., Ce monde qu’ils ne connaissent que par l’école de leur enfance ! Ils ont plongé dans un monde, qui leur paraît étrange, dans un autre monde. Ils ont en parie raison. Enfin ils sont installés, et Macha met son ionogramme en marche. Daniel est ravi, l’émission n’a pas encore commencé. Ils en sont à la fin de l’autre émission, l’histoire du cirque avec des animaux qui n’existent plus.  Ils finissent de s’installer.

Le journaliste enfin apparaît, et il annone

    • Ce jour c’est l’incroyable deuil mondial ! Jamais, je n’aurai imaginé que cela puisse arrivée. En raison de cet évènement, quelque soit le lieu où vous vous trouvait, nous diffusons ce même reportage, au même jour, au même instant dans tous les hémisphères de la terre, avec la traduction des langues automatique en fonction de votre position planétaire.

C’est alors qu’apparait à l’écran l’image de la planète entourée d’un ruban de deuil. Une bande annonce dessous annonçant la minute de silence sur la planète à 16h. une l’heure se déroule automatiquement. En attendant, la minute de silence, est diffusé des soldats-musiciens jouant la marche funèbre en boucle. Soudain le son est coupé et la pendule ionique marque 16h00.l’écran est noir. Enfin, l’écran revient, la pendule marque 16 h 03 ! les informations commencent. Le journaliste s’anime enfin, et annonce :

    • En ce jour de deuil mondial, nous avons fait un temps de silence et d’absences d’images, pour ne pas oublier que nous pleurons tous nos victimes et toutes les victimes innocentes de la planète. Ce sont vingt-cinq millions de morts et certainement plus. Les recherches ne sont pas terminées et cinq cent-mille-quatre vingt douze rescapés, sont en attente de logis.

A l’instar des l’anciennes époques, ils reprennent les débats stériles, mais qui occupent l’esprit, et cela leur permet au nom de l’information de manipuler les masses populaires.

Roger Kalininsk :

    •  Comment cet homme aimé et admiré a pu provoquer une telle horreur sur son continent ?

Catherine Savoyardine :

    • Comment ces chefs d’états ont-ils pu trahir leurs peuples ? et détruite une grande partie vitale pour l’humanité sans qu’ils soient inquiets ? La vie dans leurs…

Un flash apparait

Le journaliste Kévin Le Kelsen commente le flash

  • Les derniers soubresauts des tremblements de terre ont fait disparaître, le Mexique. Maintenant l’Océan Pacifique et l’Océan Atlantique se sont rejoint et ont séparé les deux Amériques.
  • L’Alaska s’est détaché, et s’est recollé en Sibérie !
  • Le Japon, s’est effondré au sud, et à son nord cette île a montée de cinquante mètres au-dessus de la mer. On ne connaît toujours pas le nombre exact de morts, de blessés, de sans-abris. Il n’a pas encore été dénombrés le nombre de victimes Japonaises.
  • Un ouragan appelé Malika s’avance, avec une rapidité incroyable vers les Indes.

Fin du flash. Evelyne Le Pinsec reprend la parole et poursuit le journal. Mais elle ajoute également :

    • Après le journal, nous vous diffuserons un documentaire sur la SEMAVOÎTA ; Il sera présenté par : Alain de Courtil et Samia Marineau.
      • Ce jour, nous y ferons l’historique de la vie politique du Présidium africain. Ce Présidium si humble et fier à la fois a eu une carrière politique sociale incroyable et pourtant…

Le silence est lourd tant chez les journalistes à l’antenne, que pour les spectateurs de la caverne.  Les jeunes gens sont frappés par l’attitude des commentateurs. Pour certains d’entre-eux, cette impression, d’être devant une réalité qu’ils n’avaient jamais imaginée possible. La liberté d’expression, d’informations sont contrôlées. Ce qu’ils ne pouvaient comprendre, car les informations terribles qui sont données, sont loin d’être la réalité. Car il ne faut pas affoler les auditeurs, et téléspectateur, car la réalité risquerait de nombreux suicide, en plus des victimes officielles. L’émission continue après ce temps de silence. Samia et Alain commentent à tour de rôle le journal.

    • Héroïquement avec dignité et une grande fierté, il a su jusqu’au neuf juillet de cette année sortir son pays, de la misère, et de l’ignorance. D’avoir amené ses concitoyens au niveau de la vie moderne des pays technologiquement avancée. Ce qu’il a également fait ensuite, c’est de faire en sorte que le Semavoïta reste libre. Libre malgré toutes les tentatives de mains mises sur les richesses du sol, de l’uranium, de l’or jaune et aussi de diamants.
    • Comment peut-on croire à cette erreur invraisemblable ? Il avait réussi par son intelligence, à dialoguer, à traiter les affaires de son pays fermement avec une sensibilité sociale à la fois. Sa diplomatie est reconnue dans son pays et également dans le domaine international. Sa perspicacité faisait courir les chefs d’états des quatre coins de la planète.
    • Pourrons-nous comprendre après avoir fait l’historique de ce grand homme d’Etat et ces évènements ? Le Présidium avait trente-six ans quand il fut élu Présidium. C’était le premier présidium, élu démocratiquement depuis deux siècles. Cependant, ayant des difficultés avec certains élus, il venait de dissoudre la chambre des députés. Les Samavoitriens devaient retourner aux urnes dans trois mois ! Il a dépoussiéré les élections universelles. Elles avaient été abandonnées pendant Soixante-quinze ans !. Maintenant tout est à refaire.
    • Hé oui, Il faut tout revoir avec de nouveaux élus. Nous ne savons toujours pas, qui sont des victimes du bouleversement, ou victimes de vengeances personnelles. Beaucoup de criminel et opposants ont tués par vengeances profitants du séisme.
    • Malgré tout, parmi les députés rescapés et dignes sont restés à leur postes quelque soient leurs divergences politiques.
    • C’est vrai, ils sont remarquables, car ils se sont déplacés voir leur circonscription, pour ceux qui en on encore, et revenu pour rétablir l’ordre.
    • Cette catastrophe, permet de contrôler sans faire de discours d’une longueur invraisemblable faisant croire qu’ils se sont rendus sur place pour contrôler leur région. Alors qu’ils étaient dans leurs familles…
    • Il y a eu beaucoup de réforme, pour être au niveau des pays dit » développés ». Ce Présidium avait des difficultés à faire passer les nouvelles directives.
    • Faire admettre que la liberté, obligée les Samavoitriens à avoir du respect pour tous, quelque que soit son rang social, son sexe, son âge, sa profession.
    • Les difficultés sont venues de personnages politiques ou des personnes publiques irrespectueuses quels soient artistes, chef d’entreprises, enseignants, fonctionnaires, qui de par leurs positions s’imaginent être au-dessus des lois. C’est ce qui apportent en partie l’insécurité.
    • Avec ce désastre planétaire, nous sommes confrontés à une réalité criante, concernant l’insécurité de la planète, pas uniquement ce pays. Les personnages qui donnent à vomir, sont des personnes qui n’ont reçues aucune éducation parentale.
    • Oui vous avez raisons, seuls les médiats, les copains des logements sociaux, des enfants dont les parents sont plus préoccupés par leur rang social que par l’éducation des enfants. Ils ont l’habitudes de se débrouiller tout seul. Et avec cette catastrophe…
    • C’est la bérézina ! Les humains quelques soient leurs âges, volent, détruisent ce qui est à eux, et ce qui ne l’est pas. Tout ce qu’ils trouvent, même dans des propriétés privées, ils le considèrent à eux ! Ils vont jusqu’à tuer les propriétaires !
    • Enfin revenons à nos moutons

Alain rappelle un fait historique de la France

  • A l’exemple de Napoléon 1er, il imposa par la force, avec l’appui du peuple.
  • Enfin la chaine présente des images du push, avec les combats de rues, le sang versé, que BAAKO soit le Présidium absolu. Ces jeunes d’une moyenne de vingt-cinq ans, croyaient en BAAKO. C’était leur idole. Nous diffusons son discours historique du vingt et un mai deux milles neuf cent soixante dix sept. Après avoir renversé la République, il a dit, non seulement le pourquoi, le renversement de l’ancien gouvernement, mais aussi son programme. Après ce grand discours du Présidium, la chaine LCI, laisse France 24 diffuser le chant national du Semavoïta.

Pendant ce chant Katia sort son harmonica

  • Hé, Katia je croyais que tu étais seulement pianiste

Lance Hans

  • Ah oui ? comment j’emmène mon piano dans mes déplacements ?

Ce sont des éclats de rires.

  • Que vas-tu nous jouer ?

Lance Daniel intéressé, cela va nous détendre

  • La flûte enchantée suivi de la ballade de Nicolas Ravistant.

Répond Katia

  • Du classique et du moderne tu as un grand répertoire bravo

S’esclaffe heureux Mamadou, heureux de découvrir une autre facette de Katia. Malheureusement au milieu de la Ballade, les informations reprennent.

  • Les Samavoitriens sont descendus dans la rue, pour protester contre le gouvernement. Le peuple est en colère, car ils ont été trompés !
  • Ah enfin, nous recevons, un témoignage, qui fait chaud au cœur

Intervient Samia

  • Un chien Saint Bernard a déposé au pied de son maître un bébé. Ce bébé complètement prisonnier de la boue, a pu respirer et être allaité grâce à cette chienne. Elle a nettoyé le visage du bébé, ainsi il a pu voir, respirer et boire.  Son maître le pompier Bryan est fier de sa chienne.
  • A enfin une nouvelle qui nous donne du courage

S’écrie joyeuse Macha....

à suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :