Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le Noël de Paillard (suite)

C'est à ce moment, que son jouet se mit à briller de mille éclats comme un diamant....
Le son mélodieux  d'une cithare s'élève. Le noyau grossi. Se métamorphose. Il est transparant. Il devient couleur soleil. Il se met à trembler. Des jambes à ressort soulève et sorrt de son couvercle. Et se sont des bras, qui se déploient, en ouvrant le noyau. Une souplesse dans ces mouvements émerveille Paillard. Enfin, la tête magnifique tel un paon se lève fière et magnifique.
Une chanson douce parvient aux oreilles de Paillard. Il est si étonné et apeuré qu'il reste sans voix. Pendant que la musique égrène des notes ensorcelantes, accompagnées de mots consolateurs sussurés à ses oreilles. Cette voix l'appelle doucement:

  • Paillard ne pleure plus, je suis avec toi
  • mais tu parles? Qui es-tu?
  • Pitchette
  • pourquoi, tu ne viens que Maintenant?
  • Parce que tu as couru pour me sauver. tu m'as séché, nettoyé délicatement avec ta langue. Tu m'as réchauffé sous ton museau. De ce fait tu m'as donné la vie.
  • Je ne savais pas que tu étais vivant. Je jouais avec toi, en te balançant dans tous les sens.
  • Oui, mais pour toi j'étais ton trésor.

 Paillard pleure. Il constate, qu'il n'avait pas conscience de la douleur de son jouet. Il voudrait tant être pardonné. Mais son jeune maître l'a puni,(croit-il) .Il fait trop de bêtises. C'est pourquoi, il n'a plus que le parc pour courir, et sa niche pour s'abriter de la pluie, ou quand il n'y a pas de grand vent glacial ou brûlant. Il ne vas plus se promener avec Gaspard. Il ne vas plus non plus en vacance dans leur voiture, il est devenu trop gros. Maintenand il a la mission de garder la propriété!
Il est devenu trop grand, trop gros. Pourant  quand les parents de Gaspard l'on acheté da le magasin animalerie, savait qu'une fois adulte, cette petite boule de neige devient un grans et gros chien puissant. Dox assurément, car sa race, lui confère la gentillesse autant que sa puissance physique. Son apparence lui confère le respect, il n'a nul besoin d'être méchant, s'il n'est pas attaqué.. Ils savaient, que ses poils blancs étaient longs. Lorqu'ils étaient dans la maison ses poils se collaient sur la moquette.
Ce que Paillard ne comprenait pas, c'est qu'un chien de berger montagnard de surcroit devait garder la propriété, au lieu de garder des moutons. Avec les moutons il pouvais discuter, jouer, mais avec les fleurs, et les arbres? A part qu'ils peuvent les abriter selon les saisons, que chacun sont beaux, il ne peu pas communiquer joyeusement. Son travail n'est plus d'être le compagnon de Gaspard. Lui aussi il a grandi. Maintenant il est en internat au lycée son petit maître. Ses larmes mouillent la paille. Il n'a même plus le coussin que Gaspard lui avait réservé, lorsqu'il était dans la maison des parents de Gaspard. Son jeune maître lorsqu'il est à la maison, il lui apporte sa gamelle,et  son eau propre. En cachette il lui donne de la viande de son assiette. Les autres jour de la semaine c'est la bonne qui lui apporte son repas, et son eau.Elle a si peu de temps qu"elle lui donne son nécessaire rapidement, une petite caresse, malgré l'interdiction de la patronne.
Les Weekend, Gaspard s'assoit à côté de lui, et il pose sa tête sur son cou. Paillard est heureux, car malgré qu'il n'est pas souvent avec lui, il lui donne des preuves d'amour. Alors, lorsque Gaspard s'absente,
Paillard ne comprend pas pourquoi il est aussi puni! Il parait qu'il est trop grand pour être dans la maison. Paillard l'attend en jouant avec son noyau, jusqu'au jour où...Pitchette se présente et lui dit:

  • Fais trois voeux et je te les exaucerai.

à suivre

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :