Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La lune de miel (suite et fin)

Réplique le papy soudain devenu curieux
- il y a trente ans, tous les deux, vous aviez fait un rêve. Vous rêviez de faire une lune de miel, en Mongolie en yourte chez l'habitant avec randonnée hippique…. à suivre
- Oui
affirme Max.
- Ce jour, de nous vous offrons le voyage en Mongolie, pour trois semaines, tous les frais et l'argent de poche compris. Seulement nous n'avions pas suffisamment d'argent pour le séjour, les déplacements et les visites. Alors tous ceux qui vous aiment se sont cotisés pour ce complément. C'est pourquoi je vous donne ce billet aller-retours, toutes les réservations, et les documents qui vont avec.
- Quand devons-nous partir?
Questionne ému le papy. Il ne trouvait plus ses mots!
- Le mois prochain père.
- Si près?
- Il vaut mieux pour vous d'y aller au mois de juillet, qu'à Noël.
Le pauvre bougre est décontenancé. La surprise est trop grande.
- Ta mère était au courant? Elle ne dit pas un mot!
- Non elle n'en savait rien.
Sa mère est trop bouleverse pour dire un mot, rien ne sort de sa bouche ouverte. Seules des larmes coulent en silence.  Elle ne peut refuser ce cadeau magnifique. Elle en avait tant rêvé.  En plus, elle ne veut blesser personne par un refus, qui ne serait dû à de l'orgueil. Ces larmes silencieuses sont autant de bonheur, que de reconnaissance à toute la communauté.
Le 20 juillet suivant, toute la famille accompagne les jeunes mariés de soixante-quinze ans à l'aéroport de Roissy. C'est leur premier voyage à l'étranger, et quel voyage! Leur premier vol fut pour le marché de Noël à Strasbourg. Ils avaient fêté le départ à la retraite de Max, il y a cinq ans. Jamais ils ne sont sortis de France. C'était leur escapade ignorée de Renaud. Ce n'était quun aller-retour sans hôtel.
L'angoisse et la joie se mêlent à ces voyageurs néophytes, et aussi de ces grands gosses Renaud et Marine. Ils s'embrassent avant d'aller dans la salle d'attente des voyageurs.
- Surtout couvrez-vous bien. Surveillez bien vos affaires dans les transports. Ramenez nous des films et des photos. Défoule toi bien dans ta passion. Tu fais de si beau film sur la nature. Et toi maman, écrit-nous de belles lettres , comme tu sais si bien le faire.
Marine Ajoute
- Ramenez-nous des recettes de cuisine que vous avez aimés, puis que vous serez accueillis dans des familles.
-bien sûr mes enfants. Répondent en coeur les tourtrreaux du troisième âge. Ils se séparent le rire du bonheur.
Cependant, la crainte reste dans le coeur des jeunes et des vieux, avec ce mélange indéfinissable dù à ce sentiment de satisfaction...
 Grâce à leurs enfants, Max et Françoise ont réalisé leurs rêve de jeunesse. Les enfants ont donné aux parents leur plus beau cadeau du monde.
Trois semaines plus tard, Max et Françoise sont de retour, le bonheur se lit sur leurs visages au teint devenu foncés. Renaud et Marine ont peine à les reconnaître, à la grande joie des deux vieux de la vieille. Ils sont complètement transforrmé. Lorsque Renaud et Marine reconnaissent enfin leurs parents, ce sont des grands éclats de rires, et de grands élans de tendresses.
Le retour c'est à nouveau la fête avec les amis donnateurs uniquement. Renaud n'a pas voulu inviter les pique-assiettes. Max et Françoise ont ramené des cadeaux pour tous les invités. Renaud avait pris la précaution de donner la liste des amis donnateurs, pour que ses parents choisissent un petit cadeau adéquate à chacun pour les remercier.
Renaud, Marine et leurs amis ont reçu une leçon, dont il garderont le principe jusqu'à la fin de leur vie. Chacun ressentir un bien être indéfinissable. Ce bonheur, que l'ont a lorsqu'une bonne action est accomplie.


*************
********
***

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :