Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'héritage de l'enfant loup suite et fin

6

L’incroyable vérité surgit

 

La petite Myriam était un petit ange.se souvient Charles. Il dit à Caribou.

  • Oh ce n’était pas difficile. Elle était tellement obéissante. Elle avait conscience du danger. C’était un jeu d’enfant de la faire passer en Algérie.
  • Où est-elle allée en Algérie ?
  • Il n’était pas possible de la laisser chez les Graindorge. Des amis du cousin des Graindorge, l’ont hébergé. Ils voulaient adopter une petite fille. Elle est devenue leur fille pour les autorités, en Algérie.
  • Comment s’appellent ces gens ?
  • Monsieur et Madame Moser et Léa Eistenberg. Ils ont une villa au nord d’Oran.

Pendant un temps de silence Pirate est dans le vide…ou ses souvenirs. Soudain il interroge :

  • Pourquoi Jules n’est-il pas venu au rapport ?

Caribou est abasourdi par la question. Il répond tout bas à tout hasard.

  • Il a été arrêté à Bourjeveux par la Gestapo
  • Ah ! les ordures ! …Il a été dénoncé très certainement !
  • Dit-il entre les dents les poings serrés. La colère le gagne. Caribou intervient rapidement et il se calme.
  • La petite Myriam à changé de nom je crois
  • Pour le transfert seulement. C’était pour sa sécurité. On l’avait appelé Marie-France, car Marie est la protectrice de la France dans notre religion. à Oran la famille d’accueil est juive, comme les parents de la petite fille. Ils lui ont laissé son prénom. Elle a seulement pris leur nom de famille. Ce n’était que provisoire. Comme nous tous on espère la victoire du Général. Lorsque la guerre sera terminée, elle retrouvera ses parents.

Caribou reprend espoir.  Dans le silence, le papy semble revenu à notre époque. Il prend un petit four et se régal

  • Ils sont excellents, je vous envie. Ma femme ne faisait pas de pâtisserie aussi bonne. Enfin, c’était la joie lorsqu’elle vivait.

Hélas c’est la rechute

  • Qu’est-elle devenue la petite Myriam ?
  • Je viens de vous le dire.

Répond-t-il en colère. Caribou s’excuse pour le calmer. Il appelle l’infirmière, et prend congé. Il a au moins une piste importante. Il espère pouvoir retrouver cette famille, bien que depuis il y a eu l’indépendance de l’Algérie. Il espère qu’ils sont toujours en vie.

Caribou s’interroge à propos de Jules. En effet pourquoi, n’y avait-il pas eu de rapport ?

En épluchant les dossiers de la région des années 1943 à 1958, l’inspecteur fit une découverte de taille. Jules a bien été arrêté à la suite d’une dénonciation. Dans les archives, le délateur était l’épicier du village. Il jouait le double jeu !

La petite Myriam avait été repérée par ce Dupérré. Il avait vu son nom à la kommandantur, parmi les gens recherchés. Il avait lu Myriam Lévy échappée lors de la rafle à Paris. Il était noté le nom de Myriam Lévy fille de Moïse et Elsa Lévy. Ils ont été arrêtés pour pratique médicale illicite en tant que juif.  Dans ce grand village, toutes les arrestations de la milice, avait été commandité par l’épicier. A la sortie de la guerre, ce Dupérré fut décoré pour haut fait, au péril de sa vie !!
Lors de la fouille chez Jules, ils n’on rien trouvé. Il n’y avait pas de bureau dans sa chambre à cette époque, ni de bibliothèque. Il ne notait rien. Tout était dans sa mémoire. C’est de cette époque que tous les villageois ont cru que ce Gas qui venait de la ville, était illettré ! Alors les allemands l’ont relâché. Après la guerre il est resté au village, il aimé ses brebis et cette vie de berger.

Caribou n’en revenait pas ! L’armistice signé, l’épicier abat son capitaine allemand. Or cet officier était le responsable direct du chef de la milice. D’où sa décoration ! Seulement le chef de la milice c’était l’épicier ! Celui-ci a dénoncé son lieutenant à sa place !

7

Epilogue

 

Quarante ans plus tard, la vérité sera découverte grâce au crime de ces deux squelettes ! Dans les dossiers de cette époque, a été gardé des documents en grandes parties brulé, mais il restait des écrits non déchiffrés. Grâce aux nouvelles techniques de la police scientifique, ils ont pu être mis à jour, et découvrir la vénalité de cet épicier de l’époque.

Grâce à quoi, les mystères de la petite Myriam Lévy et de Dominique La ficelle né à Velmouth furent mis au jour. En résumé :

Myriam est la fille du Docteur Moïse et Elsa Levy. Ses parents sont morts à Ravenne Berghem. Elle a été adoptée par les Eisenberg, officiellement en avril 1956. Mademoiselle Lévy Pierrette était la sœur de Moïse Lévy. Elle a survécu à la déportation. Plus tard, elle s’est mariée avec Jean Laficelle. Ils ont eu un enfant nommé Dominique. Jean et Pierrette avait retrouvé la trace de leur nièce Myriam. Ce fut leur dernière joie.

Le chef milicien surnommé Valtrape de son vrai nom Duperré épicier du village délateur officiel près du capitaine Curt Komzeim non seulement à tué son officier pour qu’il ne parle pas, mais à brulé les papiers qui le compromettaient. Seulement, il a été dérangé par des personnes du FFI. Cela l’a obligé d’éteindre les documents qu’il avait lui-même allumé en accusant son capitaine mort. D’où ces documents mit dans les archives de la police. Lorsque les documents furent classés, il croyait, que jamais ils seront déchiffrés, cela a été son erreur !

L’enfant loup redevenu Dominique Laficelle fut pupille de la nation. Après avoir fait un bond prodigieux de l’enfant des bois à l’étudiant de l’université, il se dirigea vers les eaux et forêts. Il complète ses études avec un stage « aux eaux et forêts ». L’Etat lui remis l’héritage de ses parents.

Lorsqu’il sorti de l’hôpital et du centre de rééducation, il alla régulièrement revoir ses amis. Au début Brutus était méfiant, le Petit avait tellement changé, il n’avait plus la même odeur. Seulement Rosy a eu un doute, elle s’avança et Dominique fit les mêmes gestes habituels et il leur parla dans leurs langages. La joie et la confiance sont revenues. Les séparations furent de plus en plus longues à cause des études.

A sa majorité, huit ans plus tard, il devient le propriétaire de ce bois. Brutus et Rosy ont vieillis, leur Petit a beaucoup changé. Cependant il l’aime toujours car il ne les a jamais oubliés. Il est devenu leur protecteur avec leur descendant également. Dominique à interdit la chasse dans ce bois et déclaré et fait reconnaitre réserve d’animaux sauvages.

Pourtant plus rien n’est semblable, Dominique est marié et a deux enfants. Il est militant écolos et défenseur des animaux. Son héritage a été conséquent. Il a hérité de ses parents et aussi de Myriam, car elle n’a jamais pu se remettre de la mort de ses parents, qu’elle a tant attendue. Malgré qu’elle eût été heureuse dans les deux familles d’accueil. Son retour en France à cause de l’indépendance de l’Algérie a été une blessure de trop. Elle a survécu quinze ans après son retour en France. Elle ne s’est jamais mariée, ni même vécu un amour charnel. Elle s’est convertie catholique, et a vécu en ermite.

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :