Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonjour mes amis et amies bon dimanchet bon après-midi et bonne appétit

com
Bonjour mes amis et amies bon dimanchet bon après-midi  et bonne appétit
Bonjour mes amis et amies bon dimanchet bon après-midi  et bonne appétit
Ce regard si précieux
 
 
Ce regard toujours perçant
Bleu comme la méditerranée
Glacial sur son versant.
Les paupières subordonnées
À la frayeur de cette satanée
Jouissance du renversant
De l’étrange malicieux basané.
Ce regard est sur l’heure,
Si profond qu’il s’émerveille
À la beauté d’une fleur
Les pistils dans la corbeille
De la mariée sans le leurre
Où la cérémonie est le miel
Confondue dans le beurre.
L’amande en papillote
Les cils battent la mesure.
Ce doux regard chuchote
Si loin de la masure
Il porte sur la charlotte
Un regard venu d’azur.
Oui ce regard fiévreux
De quoi souffre-t-il ?
Des joyaux savoureux,
Souvenirs féconds des îles
Sortilège des jours heureux
Des profondeurs du Brésil
Avant ce malheur douloureux
D’un malotru aussi hostile.
Malheur à ce gaillard jovial
Il a endeuillé ce regard
Anciennement cordial
La colère ouvre le hangar
D’expressions presque bestiales.
Il n’y eut pas de faire part
N’étant pas arrivé à l’abbatial.
 
Alumacom
14 avril 2016
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article