Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Coronavirus: débâcle historique pour les places financières mondiales

com
Coronavirus: débâcle historique pour les places financières mondiales
L’épidémie de Covid-19 a de lourdes répercussions sur les cours boursiers. De Paris à Wall Street, de Londres à Sao Paulo, les pertes sur les marchés financiers mondiaux ont été considérables ce 12 mars, après un premier «lundi noir» en début de semaine. Certaines bourses ont connu leur pire séance depuis le krach de 1987. Une conséquence des annonces faites par certains pays face à la propagation du virus.
 

Adélaïde Patrignani - Cité du Vatican

Tous les indices boursiers ont fait un véritable plongeon ce jeudi 12 mars: jusqu’à -10% à Paris comme à Londres, -12% à Francfort, -17% à Milan… et ce n’est pas mieux hors d’Europe: à New-York, le Dow Jones a dévissé de 10%, les bourses des pays du Golfe sont toutes passées dans le rouge, tandis que celle de Tokyo a brièvement chuté ce vendredi sous la barre des 10%. Des chiffres jamais vus depuis des années. À Paris, il s’agit de la plus grosse baisse en séance enregistrée depuis octobre 2008, en pleine crise des “subprimes”.

Une absence de concertation qui inquiète
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article