Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

L’Etat français est aussi déficitaire que tous les pays de la zone euro réunis

com
Dérive
L’Etat français est aussi déficitaire que tous les pays de la zone euro réunis

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, le déficit de l’Etat a progressé de 24,6 milliards d’euros

Avec un déficit de 3,1 % du PIB en 2019, « nous avons tenu notre budget ​», assure Gérald Darmanin.
Avec un déficit de 3,1 % du PIB en 2019, « nous avons tenu notre budget ​», assure Gérald Darmanin.
 
© Sipa Press

Le ministère de l’Action et des comptes publics a publié mercredi le déficit de l’Etat pour l’année 2019. Bonne nouvelle, à 92,3 milliards d’euros, il est inférieur de 15 milliards d’euros aux prévisions de la loi de finance initiale. Mauvaise nouvelle ​: la France totalise à elle seule trois quarts du déficit de l’Union européenne (hors Grande-Bretagne) et 80 % du déficit de la zone euro.

Bonne nouvelle : une fois n’est pas coutume, le déficit de l’Etat est inférieur de 15 milliards d’euros à ce qui était prévu. Fin 2018, le gouvernement anticipait une envolée du déficit de l’Etat à 107,7 milliards d’euros en 2019. Calculs faits, Gérald Darmanin a annoncé mercredi que le déficit de l’Etat n’était finalement « que » de 92,8 milliards d’euros, soit précisément 14,9 milliards d’euros...

 
Grande mosquée de Paris: le nouveau recteur Hafiz veut-il faire une OPA sur l’islam de France ?

Chems-Eddine Hafiz tiendra jeudi matin une conférence de presse alors que ses détracteurs dénoncent les conditions de son élection

Chems-Eddine Hafiz.
Chems-Eddine Hafiz.
 
© Sipa Press
  

Après plus de vingt-sept ans passés à la tête de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur a démissionné samedi dernier à l’issue d’une assemblée générale controversée de la Société des habous et lieux saints de l’islam, à Paris, qui gère l’établissement religieux. Avocat de profession proche de l’Algérie, Chems-Eddine Hafiz, 65 ans, est le nouveau recteur.

Jeudi matin, Chems-Eddine Hafiz passera son premier grand oral devant la presse. Cet avocat, dont le cabinet est installé sur les Champs-Elysées, donnera les orientations de son mandat à la tête de la Grande mosquée de Paris (GMP).

Algérien de naissance, le nouveau recteur a acquis la nationalité française tout en restant lié son pays d’origine. Il a notamment présidé les comités de soutien en France de Bouteflika en 2014.

Proche de Nicolas Sarkozy selon Jeune Afrique, il devient l’avocat de la GMP à la demande de Dalil Boubakeur en 1999. Il est aussi le conseil des intérêts algériens (représentations diplomatiques, Air Algérie...) en France. Interrogé par l’hebdomadaire panafricain, le sociologue spécialiste de l’islam, Vincent Geisser, le présentait comme « une sorte de ministre...

 
Emmanuel Macron, commandant en chef de la guerre au Sahel

Le président français reçoit lundi à Pau ses homologues du Sahel. But : prendre le leadership d’une coalition européo-sahélienne de lutte contre le terrorisme

Des militaires français de l’opération Barkhane
Des militaires français de l’opération Barkhane
 
© Sipa Press

Déplorant le manque de clarté du cadre d’intervention et d’accompagnement politique de la guerre au Sahel, Emmanuel Macron réunit, le 13 janvier au Château de Pau, les chefs d’État du Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie et Tchad pour un sommet à l’issue duquel la France renforcera son leadership dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans cette région.

Prisonnier d’un lobby militaire qui ne lui offre pas vraiment d’autre choix, Emmanuel Macron s’apprête à prendre la tête d’une grande coalition européo-sahelienne de lutte contre le terrorisme au Sahel. Ce nouveau schéma devrait être validé par les présidents ouest-africains avec la bénédiction de l’Onu, de l’Union européenne et de l’Union africaine, dont les chefs sont aussi attendus au Sommet de Pau. Il y a un mois, le chef de l’Etat menaçait pourtant de retirer ses troupes au Sahel en réponse à la montée du sentiment anti-francais, reprochant à certains alliés de ne pas assumer politiquement cette présence.

« Le Sahel est un laboratoire grandeur nature pour nos armées, explique un ancien disciple de Jacques Foccart, l’ex Monsieur Afrique de Charles de Gaulle. Depuis des années, elles n’avaient pas eu de champ d’action aussi large. Profitant de la faiblesse de l’Etat malien pendant la transition en 2012, François Hollande et Jean-Yves Le Drian ont brandi le spectre d’une prise de Bamako par les groupes armés du Nord pour combler le vide sécuritaire  ».

Réticent à poursuivre l’aventure pendant la campagne électorale, le chef de l’Etat s’est laissé convaincre par...

 
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article