Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

information

Les infos de Roquépine n°295 du 22 octobre 2021

Les infos de Roquépine n°295 du 22 octobre 2021
 N’est pas aveugle qui croit !
La guérison de l’aveugle Bartimée, Marc 10 (46-52), a ceci de particulier qu’elle rompt avec le silence que Jésus, jusque là, imposait à ceux qui étaient au bénéfice de son action. C’est que nous sommes entrés avec ce chapitre 10 dans le temps de la passion, le temps de la révélation ultime de la présence de Dieu parmi nous.
Comme souvent la foule qui accompagne Jésus cristallise les réactions de ceux qui, comme nous, sont témoins de cet événement. Marc, l’évangéliste, se place dans la foule et nous interroge : Faites vous barrière comme elle ? Où êtes vous des aveugles guéris ? 
Jean-Arnold de Clermont
idéo de la conférence sur le thème "Foi et écologie"

Mardi 19 octobre s'est tenue la dernière conférence du cycle d'automne avec Otto Schäfer, biologiste et théologien protestant, docteur en sciences agronomiques de l'Université de Hohenheim, et en théologie protestante de l'Université de Strasbourg avec une thèse récente sur la "grâce du végétal". Ethicien de l'environnement, membre de la Commission suisse d'éthique de la biotechnologie dans le domaine non humain, iI a publié entre autres "Et demain la terre...Christianisme et écologie", Labor et Fides, 1990, et Ethique de l'énergie, en 2008, aux Éditions de la Fédération des Églises Protestantes de Suisse.

S'arrêter et retrouver sa vie

Marc 9, 38-40 (Parole de Vie)

38- Jean dit à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un qui chasse les esprits mauvais (les démons) en ton nom. Nous avons voulu l’empêcher de le faire, parce qu’il n’est pas avec nous (il ne nous suit pas). »
39- Jésus lui dit : « Ne l’empêchez pas. En effet, si quelqu’un fait un miracle en mon nom, il ne peut pas dire du mal de moi tout de suite après.
40- Celui qui n’est pas contre nous, est pour nous (en faveur de nous).

 

« Celui qui n’est pas contre nous est pour nous ».

Un tel texte interroge la conception de Jésus de l’appartenance au groupe, à l’Église, à la cause, à l’alliance, à l’élection. Cette conception de l’appartenance au groupe est particulière, étonnante ; elle tient en une phrase :

« Celui qui n’est pas contre nous est pour nous ».

La plupart du temps, c’est plutôt l’inverse qu’on dit :
Non pas « Celui qui n’est pas contre nous est pour nous » mais « celui qui n’est pas avec nous est contre nous ».
En effet dans toute militance, l’ennemi, l’adversaire, le « contre nous » c’est toujours celui qui n’est pas ou pas assez actif, qui n’est pas ou pas assez impliqué, qui n’est pas ou pas assez engagé.
Dans la militance l’ennemi, l’adversaire c’est celui qui ne s’est pas décidé, c’est celui qui n’a pas pris fait et cause, celui qui ne veut pas prendre part à la lutte, qui ne veut pas prendre part au combat. La militance exige en quelque sorte d’être exclusif.
Et par certain côté on pourrait croire que le slogan de Jésus « celui qui n’est pas contre nous est avec nous » pour le coup est du côté des forces dominantes, du coté du pouvoir, du côté de ceux qui ont tout intérêt à ce que rien ne change, à ce que rien ne bouge, intérêt à ce que le rapport de force soit conservé. « Dormez tranquille, en n’étant pas contre nous par telle ou telle récrimination, par telle ou telle contestation, par telle ou telle protestation vous êtes avec nous, nous les forces du statu quo ».
Et on aurait donc plutôt tendance à penser que ce genre de raisonnement est plutôt du côté des adversaires de Jésus à savoir du côté des pharisiens ou des sadducéens, c’est à dire de ceux qui sont déjà au pouvoir.

D’autre part on a également l’impression qu’un monde divisé simplement entre des « pour » et des « contre » n’est pas très conforme à la réalité ou en tout cas de notre réalité. En effet on a l’impression qu’entre les deux, qu’entre les « pour » et les« contre » il y a l’immense masse informe et vide de l’indifférence.
Celui qui n’est pas « contre nous » n’est pas forcément « pour nous », n’est pas forcément « avec nous », il y a de forte probabilité pour qu’il fasse plutôt parti de cette masse de l’indifférence. Si l’indifférent n’est pas contre Jésus il semble difficile de croire que pour autant il soit pour lui…
Jésus, lui, incarne une force nouvelle, inouïe, qui vient changer le monde et renverser ses puissances, comment peut-il soutenir sans que cela nuise à sa dynamique que « quiconque n’est pas contre nous est pour nous »?
N’y a-t-il pas de quoi démobiliser complètement les troupes en n’incitant pas s’engager, en n’incitant pas à sortir du lot pour lutter, pour combattre, et si possible renverser l’ordre des choses ?
Pour le dire de manière un peu caricaturale, pourquoi les disciples ont-ils pris la peine de suivre Jésus, de laisser leur vie et leur filets pour se lancer sur une route inconnue et incertaine puisqu’il leur suffisait de ne pas être « contre lui » comme les pharisiens ou les sadducéens pour être « avec lui »?
N’est-ce donc pas un peu trop facile, un peu insuffisant comme formulation ? L’indifférent ne risque-t-il pas, du coup, de passer pour le meilleur engagé ? Suffit-il de dire qu’on n’a rien contre Jésus et l’évangile pour se prétendre chrétien engagé dans la cause évangélique ?

Pour que cette parole de Jésus ait un sens, pour qu’elle ait un sens dynamique apte à renverser le monde, j’avance l’hypothèse que si la formulation de Jésus nous semble a l’envers, c’est peut être parce que c’est notre compréhension générale qui est à l’envers.
C’est à dire que c’est peut être bien plutôt l’ordre établi qui est le véritable exclusivisme, qui est le véritable mouvement qui a imposé qu’on renonce à sa vie pour le suivre, que c’est peut être bien plutôt l’indifférence qui est un véritable parti pris et que « ne pas être contre » Jésus n’est en aucun cas une attitude passive naturelle ou indifférente mais implique d’avoir été libéré de tout cela.
Et donc, pour reprendre notre caricature, en laissant leur filet pour suivre Jésus les disciples en réalité cessent de marcher derrière quelque chose qui impose sa course, mais au contraire s’arrêtent et retrouvent leur vie.
Et finalement, c’est bien plutôt le monde qui dit « celui qui n’est pas avec nous est contre nous »

Frères et sœurs, par delà l’intérêt théorique, le problème pratique et véritable ce n’est pas tant de savoir si la bonne formule est « celui qui n’est pas contre nous est pour nous » ou bien « celui qui n’est pas avec nous est contre nous », mais le problème c’est qu’il y ait deux groupes « celui qui est avec » et « celui qui est contre » et comment on peut faire pour que ce combat cesse ?
Parce que si ce combat cessait on serait peut être soit dans la création originelle ou soit dans l’accomplissement final mais en tout cas on serait dans une grande paix et c’est cela seul qui importe!

Faut-il alors se désintéresser de la question pour ne se consacrer qu’à la résolution des conflits entre le « pour » et le « contre » ?
Faut-il se désintéresser de savoir si la bonne formule c’est « celui qui n’est pas contre nous est avec nous » comme dit Jésus ou « celui qui n’est pas avec nous est contre nous » comme disent tous les militants du monde et de tous les temps, pour ne s’intéresser qu’à comment faire pour réconcilier tout le monde ?

La question est loin d’être uniquement théorique et abstraite. Parce que dès lors qu’on dit soit « celui qui n’est pas contre nous est avec nous » soit « celui qui n’est pas avec nous est contre nous », dès lors qu’on évoque et invoque un « être avec nous » on implique une identification.
En effet « être avec nous » cela signifie « être identifié avec nous », cela signifie qu’on reconnaît, qu’on identifie quelqu’un comme l’un de nous. Et bien sûr identification et identité sont intimement liés.

Qu’est-ce qui fait à l’Église par exemple que je reconnais quelqu’un comme légitimement ou authentiquement « avec moi » (et pas simplement « à coté de moi ») est-ce qu’il faut pour cela qu’il soit comme moi ou (conforme à un modèle) sur le plan ethnique, culturel, social, intellectuel, confessionnel ?

Qu’est-ce qui fait qu’on s’identifie comme étant dans un même ensemble, dans un « nous », dans un « avec nous » ?
Il y a dans la chrétienté de nombreuses réponses différentes.
Pour les uns, il suffit de porter le nom : vous vous dites « catholique » ou « réformé » ou « luthérien » ou que sais-je encore (ok) cela suffit vous êtes avec nous ; pour d’autres il faut se montrer, vous venez régulièrement au culte (ok) vous êtes avec nous ; pour d’autre il faut croire la même chose vous signez la confession de foi de notre groupe (ok) vous êtes avec nous ; pour d’autre encore il faut prouver, démontrer votre appartenance par tel ou tel œuvre, acte, ou parole et alors (ok) vous êtes avec nous, etc. …

Dès lors qu’il y a un trait d’identification que ce soit le nom, l’image ou l’apparence, la déclaration de foi ou la déclaration de principe, l’action, dans tout les cas le danger c’est que ce trait devienne soit une idole exclusive, soit un trucage pour se construire une identité hypocrite de bon.

Un de ces traits auquel Jésus fait face en son temps c’est la Loi : mon observance à la Loi de Moïse m’identifie comme membre du peuple élu.
Et si comme le rappelle Jésus l’observance à la Loi commande d’aimer mon prochain comme moi-même, il faut absolument qu’on me délimite qui est mon prochain pour que le trait soit également délimité et donc identifiable pour que je puisse par lui m’identifier…

J’ai besoin de délimitation pour mon identification.

Or, on s’aperçoit que la définition de Jésus « celui qui n’est pas contre nous est avec nous » ne donne pas le moindre trait d’identification, n’en met aucun en particulier en avant, et que par conséquent il ne délimite rien.
Et même le seul trait d’identification qui est invoqué n’est pas pour construire le « avec nous » mais c’est au contraire celui qui construit un « contre nous », et s’il est invoqué c’est donc comme négatif : Jésus nous dit en quelque sorte « si vous n’avez rien qui vous laisse penser que vous êtes contre nous alors vous êtes avec nous ».
Pour illustrer cela on peut penser au récit des Actes où Philippe rencontre l’eunuque éthiopien : après que Philippe a éclairé l’eunuque sur le sens de l’Ecriture, ce dernier lui demande « qu’est ce qui m’empêche d’être baptisé ? » Autrement dit « qu’est-ce qui m’empêche d’être avec vous », Philippe ne lui répond pas « tu dois faire ceci ou cela », « tu dois être ceci ou cela » ou « tu dois croire ceci ou cela » autrement dit : « tu dois t’identifier avec ceci ou cela » mais il lui dit « si tu crois de tout ton cœur, cela est possible ». Autrement dit la foi ne porte pas sur quelque chose, sur un trait d’identification, mais elle porte sur quelqu’un et sur ce qu’il a fait pour nous.

Nous autres protestants nous disons que Dieu justifie par grâce au moyen de la foi, cela certes nous identifie mais surtout cela dit ce que nous croyons être la vérité de l’évangile à savoir que justement ce qui fait l’appartenance de l’humain à Dieu le Père ce ne sont pas nos actions, nos identifications, nos invocations, ou que sais-je mais c’est de recevoir son accueil inconditionnel qui pour aujourd’hui se dit « celui qui n’est pas contre nous est avec nous ».

Et puisque nous célébrons et pratiquons ce dimanche la sainte cène, il sera juste de formuler ainsi tout à l’heure l’invitation : celles et ceux qui ne sont pas contre prendre le repas que le Seigneur Jésus Christ offre gratuitement et inconditionnellement au monde entier viennent et prennent son repas.

Amen

Voir les commentaires

Rapport de la CIASE: la réaction du Pape François

 

Rapport de la CIASE:

la réaction du Pape François
 

Dans un communiqué publié mardi 5 octobre, quelques heures après la présentation du rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l’Église de France, le Saint-Siège évoque la «douleur» du Pape et toute sa proximité avec les victimes de ces crimes.
«Le Saint-Père a été informé de la sortie du rapport de la Ciase, à l’occasion de ses rencontres, ces jours derniers, avec les évêques français en visite ad limina. Et c’est avec douleur qu’il a pris connaissance de son contenu», a informé dans une déclaration Matteo Bruni, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège.

«Ses pensées se tournent en premier lieu vers les victimes, avec un immense chagrin pour leurs blessures et gratitude pour leur courage de dénoncer. Elles se tournent aussi vers l’Église de France, afin que, ayant pris conscience de cette effroyable réalité et unie à la souffrance du Seigneur pour ses enfants les plus vulnérables, elle puisse entreprendre la voie de la rédemption», affirme encore Matteo Bruni.

«Par ses prières, le Pape confie au Seigneur le Peuple de Dieu qui est en France, tout spécialement les victimes, pour qu’Il leur accorde le réconfort et la consolation et afin que, avec la justice, puisse s’accomplir le miracle de la guérison».

Jean-Marc Sauvé remet le rapport de la CIASE au président de la Conférence des évêques de France, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, le 5 octobre 2021 à Paris.  (AFP or licensors)

 

Rapport accablant de la CIASE sur les agressions sexuelles sur mineurs dans l’Eglise en France
Après 32 mois d’enquête, la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église a présenté son rapport ce mardi 5 octobre à Paris, livrant une estimation de 216 000 personnes victimes d’abus sexuels sur mineurs commis par des prêtres et religieux catholiques en France depuis 1950. La conférence de présentation s’est tenue en présence, notamment, du nonce apostolique, Mgr Celestino Migliore.
Cyprien Viet - Cité du Vatican

Le président de la Commission, Jean-Marc Sauvé, a brièvement introduit la conférence de présentation (diffusée sur la chaîne KTO) en évoquant la lettre d’une victime, reconnaissant que le travail intense mené par les 21 membres de la CIASE a pu être parfois «déstabilisant et décourageant» mais qu’il donnait l’espérance d’un nouveau départ, d’un «autre rapport à cette histoire blessée». 

Une membre de la Commission, Alice Casagrande, spécialiste des questions de protection de l’enfance, a raconté le climat humain très éprouvant des auditions de victimes, revenant notamment sur les larmes d’un septuagénaire, et sur la «colère incandescente d’une femme». «Seul le calme de Jean-Marc Sauvé lui a permis de ne pas se consumer», a-t-elle remarqué, en soulignant l’importance d’un travail commun avec les victimes. Les membres de la CIASE ont d’abord été des écoutants, plus que des experts.

S’exprimant au nom des victimes, François Devaux, victime du père Preynat dans le diocèse de Lyon et cofondateur de l’association La Parole Libérée, a délivré un discours rempli de souffrance et de colère, mais aussi de reconnaissance vis-à-vis du travail de la Commission, saluant leur «sacrifice pour le bien commun». «C’est de l’enfer dont vous revenez, vous, membres de la Commission. Vous avez étudié les détails les plus sombres, les plus abjects, que l’homme sait engendrer dans ses névroses.»  Il a appelé l’Église à de profondes réformes, exprimant son sentiment de trahison face aux silences et aux «dysfonctionnements systémiques» auxquels il a été confronté dans son combat.

Une estimation de 216 000 personnes agressés par des clercs
Tout en reconnaissant que ce rapport (qui compte 485 pages, et plus de 2 000 pages d’annexes) ne peut pas être exhaustif, le président de la CIASE en a présenté le contenu en délivrant un grand nombre de données précises qui ont pu être collectées en croisant plusieurs disciplines, de la médecine à la théologie, en passant par la sociologie, l’anthropologie, la psychiatrie ou encore le droit civil et canonique. L’enquête a surtout permis d’entrer en relation avec des milliers de victimes.

Comme cela avait déjà été communiqué dans la presse, la CIASE a délivré une estimation de 2 900 à 3 200 prêtres et religieux impliqués dans des faits de pédocriminalité en France entre 1950 et 2020. Mais cette fourchette représente une évaluation a minima: un vaste sondage en population générale estime à 216 000 au total (avec une marge d’erreur de 50 000) le nombre de personnes vivant actuellement en France ayant subi un agression sexuelle commise par des prêtres et religieux catholiques, dont un tiers de viols. En incluant les agressions commises par des laïcs (notamment en milieu scolaire), cette estimation monte à 330 000 personnes.

Jean-Marc Sauvé a précisé que dans l’ensemble de la société française, cinq millions et demi de personnes (14,5% des femmes et 6,4% des hommes) ont subi des agressions sexuelles avant l’âge de 18 ans. Les familles et les cercles amicaux demeurent les premiers lieux d’agression, mais la prévalence des agressions en milieu ecclésial catholique demeure élevée, y compris sur des périodes récentes, et 80% de ces abus concernent des garçons.

L’appel à des «actions vigoureuses»
En dénonçant la mentalité corporatiste de l’Église catholique qui a longtemps cherché à étouffer ces affaires (notamment en faisant du silence des victimes une condition à l’octroi d’indemnisations), Jean-Marc Sauvé a appelé à des «actions vigoureuses», notamment la reconnaissance des actes passés et des mesures préventives dans la formation et le discernement vocationnel. Il a mis en garde contre une sacralisation excessive de la personne du prêtre. Le rapport de la CIASE présente 45 recommandations précises, avec notamment un renforcement des mécanismes de contrôle interne, une meilleure définition du rôle de l’évêque afin d’éviter qu’il ne soit à la fois juge et partie, et une meilleure implication des laïcs dans la gouvernance de l’Église.

Appelant à un «travail de vérité, de pardon et de réconciliation », Jean-Marc Sauvé a souligné que l’Église catholique est «une composante essentielle de la société» et qu’elle doit œuvrer à «rétablir une alliance qui a été mise à mal». «Notre espérance ne peut pas et ne sera pas détruite. L’Eglise peut et doit tout faire pour rétablir ce qui été abîmé et reconstruire ce qui a été brisé», a-t-il conclu en saluant le courage des victimes.

L’Église en France en tirera les conséquences
Les deux mandants du rapport étaient présents et ont pris la parole. Dans son discours, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la conférence épiscopale a reconnu l’ampleur «effarante» de ces violences sexuelles au sein de l’Église. La voix des victimes «nous bouleverse, nous accable», a-t-il reconnu en saluant notamment la franchise et la «parole vraie» de François Devaux. Le président de la CEF a promis que les évêques allaient prendre le temps d’étudier le rapport et en tirer les conséquences. Le sujet sera central lors de leur assemblée plénière de novembre.

Pour sa part, la présidente de la Conférence des Religieux et Religieuses de France (Corref), Sœur Véronique Margron a dit son «infini chagrin», sa «honte absolue» face à des «crimes contre l’humanité du sujet intime, croyant, aimant». Les 45 recommandations de la CIASE constituent cependant un «signe d’exigeante confiance en l’Église», qui devra travailler avec les autres institutions, et notamment les autres Églises. Citant Bernanos, elle a conclu en expliquant que la plus haute forme de l’espérance est le «désespoir surmonté». 

Voir les commentaires

La méditation, une foi de substitution ?

La méditation, une foi de substitution ?

Laurent Ottavi - Publié le 19/09/21

La vogue actuelle pour la méditation est une raison de se réjouir et un motif d’inquiétude tant elle peut prendre une forme narcissique. Dans "Pourquoi la méditation ne suffit pas" (Cerf), le théologien Bernard Minvielle montre que la méditation doit s’ouvrir à la prière pour être une véritable libération intérieure.
Aleteia : Quelle intention vous a guidé dans l’écriture de votre livre ?
Bernard Minvielle : Depuis une douzaine d’années, j’enseigne l’histoire de la spiritualité à des étudiants théologiens. Quelle chance de découvrir toujours mieux un trésor d’une telle richesse ! Il reste pour moi, une source d’émerveillement et de joie. Mais quelle tristesse aussi de constater que notre patrimoine commun est à ce point méconnu ! Allez dans les grandes librairies et parcourez les rayons consacrés à la spiritualité. Les maîtres orientaux ou les Quatre accords toltèques y éclipsent François de Sales, Benoît ou Ignace de Loyola. J’ai mesuré ainsi l’importance de la méditation et je suis entré en dialogue avec elle et ses grands auteurs. Je voulais rejoindre ses pratiquants, répondre à leurs préventions à l’égard du christianisme et surtout, laisser parler ces mystiques chrétiens si fascinants. Ce sont les meilleurs témoins et les avocats les plus crédibles de la rencontre avec Dieu, le Vivant. Je rêvais d’un livre accessible à tous, même sans culture chrétienne, mais qui conduise au cœur de l’expérience chrétienne.

La méditation connaît actuellement une vogue considérable. On la pratique à l’hôpital, dans des écoles, des entreprises. Comment analysez-vous son succès ?
Plusieurs éléments jouent en sa faveur. Par ses origines, la méditation est une pratique bouddhiste sécularisée. Elle évoque ainsi un mode de vie zen, à la fois relaxant et sans contrainte de dogme ni de morale. Voilà qui est bien dans l’air du temps. La méditation bénéficie aussi d’une large caution scientifique. Elle est facilement présentée comme une pratique bienfaisante pour la santé psychique. Surtout, elle obtient de bons résultats dans la réduction de l’angoisse ou l’équilibre de vies trop stressées.

L’individualisme généralisé de la culture occidentale pollue la méditation comme bien d’autres activités.

Faut-il la regarder comme une manifestation du narcissisme contemporain et de la recherche du bien-être ?
Il arrive, oui, qu’on la pratique dans cet esprit, même si des maîtres de la méditation invitent à plus de gratuité et d’altruisme. L’individualisme généralisé de la culture occidentale la pollue comme bien d’autres activités. Mais je crois qu’on peut la regarder aussi avec sympathie et grand intérêt.

En quel sens ?
À bien des égards, elle est une réaction de bonne santé face à nos carences en silence, en lenteur et en vie intérieure, une réaction face à l’envahissement des écrans et du consumérisme. Bref, un refus d’horizons trop superficiels ou d’existences trop souvent en mode « pilote automatique ». La méditation apprend à s’arrêter et à être pleinement présent à chaque instant de son existence, à son environnement et aux personnes. À ce titre, elle n’est pas incompatible avec une vie authentiquement chrétienne et elle peut aider à retrouver un meilleur équilibre humain. Chez nombre de nos contemporains, sans foi ni culture religieuse, elle tend aussi à devenir une spiritualité de substitution. Elle exprime dans bien des cas une quête spirituelle qui ne dit pas son nom.

N’est-ce pas quand même une forme de renoncement ou d’amnésie vis-à-vis de l’héritage spirituel chrétien ?
Oui, bien sûr ! Mais j’y vois d’abord une provocation, un appel silencieux qui nous est adressé, à nous croyants. Il n’est pas normal qu’aux yeux de beaucoup, le silence, la méditation, le jeûne, le recueillement évoquent plus les bonzes bouddhistes que l’immense patrimoine spirituel de l’Église. À nous de le faire connaître et d’abord d’en vivre pour le rendre attrayant.

En quoi, la méditation et la prière se rejoignent-elles et diffèrent-elles en même temps ?
Dans l’une comme dans l’autre, l’homme s’arrête, s’assoit, fait silence, descend en lui-même et se tient présent à ce qui est là. La méditation peut devenir ainsi un sas qui introduit à la prière. Christophe André, l’un des auteurs phares de la méditation, ne dit pas autre chose. Entre méditation et prière, nulle opposition donc, mais la perspective, l’agir, les intentions diffèrent totalement. Si les deux sollicitent notre intériorité, la prière y découvre la présence de l’Hôte intérieur ; elle se fait alors relation, échange, communion. Elle consent pour de bon à l’altérité et nous fait sortir radicalement de nous-mêmes. Peut-il d’ailleurs y avoir rencontre et amour sans cela ?

Pourquoi vous tournez-vous plus spécifiquement vers les maîtres du Carmel dans ces pages ? Qu’ont-ils à nous apprendre ?
Un premier motif est ma proximité personnelle avec eux. Mais il est aussi des raisons plus objectives. D’abord leur diversité. Elle concourt à leur universalité : Thérèse d’Avila et Jean de la Croix sont des Espagnols du XVIe siècle ; Thérèse de l’Enfant-Jésus et le père Marie-Eugène sont français, Édith Stein est juive, allemande et philosophe ; tous trois sont plus proches de nous dans le temps. Leur quintette joue la même harmonie mais avec des accents très complémentaires. Leur enseignement et leur témoignage conviennent aussi bien à une première découverte qu’à des lecteurs très avancés. Comme l’Évangile, ils vont au cœur des choses sans nous étourdir de multiples consignes ou d’avis complexes. Ce sont de grands pédagogues qui savent accompagner la croissance de chacun avec patience et confiance. Surtout, ils ont découvert à quel point Dieu les aimait, avant d’en devenir des amoureux contagieux.

Propos recueillis par Laurent Ottavi.

Voir les commentaires

Aloysius Schwartz, le superhéros des bidonvilles de Busan

Aloysius Schwartz,
le superhéros des bidonvilles de Busan

 

La vie d’Aloysius Schwartz (1930-1992), dit Père Al, est digne des films de Marvel. Issu d’un milieu pauvre et hostile, il demande après son ordination à être envoyé “au pire endroit sur terre.” On l'envoie dans la Corée du Sud d’après-guerre où son œuvre fait des merveilles.
Corée du Sud, 1957. L’aube se lève à peine sur les bidonvilles de Busan. Mais déjà le père Aloysius Schwartz peut contempler les scènes cauchemardesques qui se présentent à lui. On ne peut ici garder les yeux ouverts sans voir une image sortie d’une dystopie. 

Dans une rue, des lépreux menacent de contaminer un passant s’il ne leur donne pas d’argent. Des prostituées de tous âges attendent désespérément des clients au bord des grandes routes. Une bande d’enfants avec la peau sur les eaux fouillent le cadavre d’un défunt. Le tout dans l’odeur nauséabonde des piles de déchets et de pourriture dans les égouts improvisés. 

La pauvreté, la douleur, le crime, le désespoir… Tout le mal-être du monde s’est incarné en ce lieu de misère. C’est comme si Dieu n’existait pas ici. La nausée monte à la tête du père Al. Il se détourne, secoué par un haut-le-cœur. Aucun être humain ne peut vivre dignement dans cet endroit si hostile. 

Son corps tremble alors que tout instinct lui hurle de s’enfuir loin d’ici. Pourtant, un petit rire, à la fois nerveux et sincère, échappe au jeune prêtre. Il contemple à nouveau le paysage inhospitalier.   

– Alors c’est cela, l’essence de ma nouvelle demeure ? dit-il. Puisque tu m’as envoyé ici, Marie, c’est ici que j’apprendrai l’espoir. 

Père des orphelins et businessman
Le père Al s’installe au coeur des bidonvilles pour commencer sa mission. Dans ce lieu sans eau courante ou électricité, il faut d’abord s’occuper des nécessités. C’est-à-dire créer des maisons d’accueil pour les plus démunis. Mais le monde ne fonctionne pas sans argent. Alors il fonde l’association « Korean Relief » aux États-Unis pour lever des fonds. 

La liste des besoins Père Al s’allonge toujours. Il faut aussi des hôpitaux, des orphelinats, et des écoles. Ce qui l’attriste le plus, ce sont les nombreux orphelins de guerre, livrés à eux même. Après quelque temps, la solution lui paraît évidente : il faut des mères à ces enfants. 

Il demande alors l’aide de femmes de la région. La providence lui sourit, et rapidement lui viennent en aide de jeunes Coréennes. Leur présence permet d’opérer immédiatement une vraie différence. Elles donnent aux orphelins un cadre nécessaire à leur éducation et à leur développement. En 1964, ces femmes deviendront la Congrégation des sœurs de Marie. 

Une nouvelle idée germe alors dans l’esprit du père Al. Il a remarqué depuis son arrivée l’unique et jolie broderie des femmes coréennes. Il leur demande de broder des handkerchiefs ou mouchoirs de poche. Ils sont ensuite envoyés aux États-Unis avec les lettres de demande de don de « Korean Relief. » Les mouchoirs y connaissent un succès phénoménal. Surnommé « Opération Hanky », cela permet au père Al de disposer des fonds nécessaires pour continuer son œuvre et d’employer 3.300 femmes.

Dix ans après son arrivée, les bidonvilles sont méconnaissables. Là où s’entassaient les déchets se trouve un hôpital. Là où les mendiants se battaient pour une carcasse de rat, se trouve une école. C’est un véritable village de charité qu’à construit le père Al. 

Père Al contre la mafia et la corruption
Mais la mission n’est pas de tout repos. Outre ses soucis de santé qui l’ont parfois obligé à rentrer aux États-Unis se reposer, le père Al affronte de nombreux adversaires. Parmi les plus rudes, se trouve son propre évêque. Dans les années 1970, le père Al réalise que ce dernier utilise les dons de « Korean Relief » comme il l’entend.

Quand le père Al tente de récupérer le contrôle des finances, son évêque, furieux, s’empresse de salir le nom du prêtre américain auprès de ses semblables coréens. On essaye de le destituer, de l’expulser du pays, de le discréditer. Mais les témoignages et l’humilité du père Al sont sa meilleure défense. L’évêque rancunier ira jusqu’à faire libérer un mafieux pour se débarrasser du père Al. Plusieurs fois, ce dernier se fait attaquer. Mais chaque fois, il parvient à s’enfuir, notamment grâce à ses jambes de marathonien et la providence divine. Jamais il ne songe un seul instant à partir.

Marie m’a confié une mission, répond-il quand on le lui suggère. Je reste. 

En 1989, les villages du père Al s’étendent aux Philippines. À cette époque, le père Al apprend souffrir d’une sclérose latérale amyotrophique (SLA). Mais rien ne le détourne de sa mission. En fauteuil roulant et tandis que ses médecins ne lui donnent que quelques mois à vivre, il établit un village au Mexique ! Il y a tant d’orphelins à secourir des réseaux de prostitutions, de drogues et de trafics humains. 

Le père Aloysius Schwartz s’éteint le 16 mars 1992 à Manille. Il est déclaré vénérable en 2015 par le pape François. Les sœurs de Marie se trouvent aujourd’hui en Corée, au Brésil, aux Philippines, au Mexique et en Tanzanie. Au lieu d’une cape et de collants, ce héros-là se contentait de la soutane et du chapelet.

Voir les commentaires

Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie

Douze dévotions mariales
pour douze circonstances de la vie

 

Si le Christ demeure le seul médiateur entre Dieu et les hommes, la Vierge Marie est le meilleur chemin pour arriver à jusqu'à Lui. Une alliée sur qui on peut toujours compter. Voici douze prières mariales pour douze circonstances spécifiques de la vie.

Il existe de nombreuses dévotions mariales auxquelles les fidèles, particulièrement attachés à la Vierge Marie, recourent pour les besoins spécifiques de leur vie quotidienne : prendre une bonne décision, trouver le calme intérieur, rencontrer l’âme-sœur, espérer d’avoir un enfant, sauver son couple…

Ceux pour qui il est plus facile de se tourner vers Marie que vers Jésus savent qu’elle est le chemin le plus sûr vers Lui et qu’on peut compter sur elle de bien des façons. Voici douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie quotidienne.

1
PRENDRE UNE BONNE DÉCISION : NOTRE-DAME DU BON CONSEIL

Marie, qui a dû prendre tant de décisions importantes tout au long de sa vie, peut être d’une aide précieuse. Suivez donc les papes et les saints dévoués à Notre-Dame du Bon Conseil, et recherchez sa sagesse lorsque vous devez prendre une décision, quelle que soit son importance.
Prier Notre-Dame du Bon Conseil pour prendre une bonne décision

« O très glorieuse Vierge Marie, choisie par le Conseil éternel pour être la Mère du Verbe Incarné, Trésorière des grâces divines et Avocate des pécheurs, moi, le plus indigne de vos serviteurs, je recours à Vous, afin que Vous daigniez être mon guide et mon conseil dans cette vallée de larmes. Obtenez-moi par le très précieux Sang de votre divin Fils le pardon de mes péchés, le salut de mon âme et les moyens nécessaires pour l’acquérir. Obtenez à la sainte Eglise le triomphe sur ses ennemis et la propagation du règne de Jésus Christ sur la terre. Amen. 


2
RETROUVER LE SILENCE INTÉRIEUR : NOTRE-DAME DU SILENCE

Faire silence, c’est un peu comme remettre les compteurs à zéro. Se réconcilier avec soi-même, retrouver son souffle afin de se laisser toucher par la voix de Dieu. Adressez-vous à Notre-Dame du Silence et demandez-lui la grâce d’atteindre ce silence.
La prière du pape François à Marie pour trouver le silence intérieur

« Mère du silence, qui garde le Mystère de Dieu, libère-nous de l’idolâtrie du présent à laquelle se condamne celui qui oublie. Purifie les yeux des pasteurs avec le collyre de la mémoire et nous retournerons à la fraîcheur des origines, pour une Église priante et pénitente. Mère de la beauté, qui fleurit dans la fidélité au travail quotidien, réveille-nous de la torpeur de la paresse, de la mesquinerie et du défaitisme. Revêt les pasteurs de cette compassion qui unifie et qui intègre, et nous découvrirons la joie d’une Église servante, humble et fraternelle. Mère de la tendresse, qui enveloppe de patience et de miséricorde, aide-nous à brûler les tristesses, les impatiences et les rigidités de ceux qui ne connaissent pas d’appartenance. Intercède auprès de ton Fils pour que nos mains, nos pieds et nos cœurs soient agiles, et nous édifierons l’Église avec la vérité dans la charité. Mère, nous serons le peuple de Dieu, en pèlerinage vers le Royaume. Amen. »
3
ESPÉRER D’AVOIR UN ENFANT : NOTRE-DAME DE GRÂCES


L’attente de la naissance d’un enfant qui tarde à venir peut être une vraie souffrance dans un couple. Pouvoir déposer ses difficultés, ses peurs et ses espoirs auprès de Marie peut se révéler bénéfique, elle qui a su attendre dans l’espérance une naissance si mystérieuse. Pourquoi ne pas s’appuyer sur Notre-Dame de Grâces à Cotignac pour traverser cette attente, mais aussi pour se rapprocher de son fils Jésus ?
La prière à Notre-Dame de Grâces pour les couples en espérance d’enfant

« Mère de la divine Grâce, dans votre apparition au Mont Verdaille, vous nous avez invités à solliciter vos faveurs. Nous accourons avec confiance implorer votre secours. Accordez aux justes la persévérance, aux âmes tristes la consolation, aux cœurs abattus le courage et la confiance, aux malades la santé, aux pêcheurs le repentir et le pardon, aux âmes du purgatoire soulagement et délivrance, à chacun de nous votre maternelle protection. Nous implorons surtout votre assistance à l’heure de notre mort. Soyez notre avocate au jugement de Dieu. Nous voulons au ciel vous dire éternellement notre reconnaissance. Notre-Dame de Grâces, priez pour nous ! »
4
CONFIER SON ENFANT À NAÎTRE : NOTRE-DAME LA DAURADE

Vénérée par bon nombre de Toulousaines, la Vierge Noire de Notre-Dame la Daurade est l’objet d’une dévotion particulière de la part des futures mamans. Ces dernières lui confient leurs enfants à naître. À l’image de Marie, adressez-vous à Notre-Dame la Daurade pour collaborer avec Dieu pour que se produise le miracle d’une nouvelle vie.

Futures mamans, placez-vous sous la protection de Notre-Dame la Daurade

 

Prière à Notre Dame la Daurade
O Marie, vierge fidèle et mère très pure, daignez bénir l’enfant que je porte en moi. Votre fils Jésus a embrassé les petits enfants et a voulu qu’ils s’approchent de Lui. Aussi suis-je reconnaissante à Dieu, créateur, de nous avoir associé mon mari et moi, au don de la vie. Fortifiez-moi dans cette attente; que mon enfant arrive à la vie, à la lumière, au baptême ; qu’il soit fort, qu’il soit bon, sensible aux grandes choses. Qu’il soit ouvert à Dieu et disponible à l’Église, à sa famille, à son pays, au monde où il vivra. Éloignez de moi tout égoïsme et désir de possession et tous rêves inutiles. La santé de l’âme et du corps est le premier des dons : c’est le seul que je vous demande pour mon enfant ; les autres s’ils viennent, lui seront donnés de surcroît. Marie, mère de Dieu, faites-moi partager les sentiments qui étaient les vôtres pendant que vous portiez Jésus. Préparez le cœur de mon enfant pour que l’Esprit saint habite en lui ; qu’il vous aime et qu’il me rende l’amour que je lui donnerai. O Marie, protégez-nous mon mari et moi, protégez tous les nôtres, protégez notre enfant.

5
RETROUVER L’ESPÉRANCE : NOTRE-DAME DE PONTMAIN

Tout au long de la pandémie de Covid-19, de nombreuses personnes se sont senties inquiètes pour l’avenir. Pourquoi ne pas se tourner vers Notre-Dame de Pontmain qui, il y a 150 ans, a exaucé les prières des villageois aux heures de détresse ? Marie sait encourager à continuer à prier et à ne jamais abandonner !

Aux heures de détresse, une neuvaine à Notre-Dame de Pontmain

 

par Mgr Louis-Marie Bille, évêque de Laval, est à prier du 9 au 17 janvier. Une manière de s’abandonner entre les bras de la Vierge, sûrs de sa bienveillance et de son intercession auprès du Seigneur. En effet, n’a-t-elle pas transmis ces mots aux enfants de Pontmain : « Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher » ? Que ces neuf jours, jusqu’au 150e anniversaire de son apparition le 17 janvier prochain, soient l’occasion de demander à la Vierge d’apaiser les cœurs de ses enfants et de leur redonner l’espérance et la joie.

1ER JOURNOTRE DAME DE LA PRIÈRE

« Une prière communautaire entre le Ciel et la terre »

Seigneur, Dieu de l’Alliance, tu invites tes enfants à une communion de vie avec Toi. Par Marie, tu nous en rappelles le chemin. Apprends-nous à prier afin que nous puissions t’exposer les besoins de notre vie humaine et t’écouter nous redire ton amour. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.
Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »
2ÈME JOURMÈRE DE L’ESPÉRANCE

« Marie apporte l’espérance au petit peuple découragé »

Par la promesse d’un Sauveur, Dieu de nos pères, tu as soutenu l’espérance de ton peuple durant les épreuves de son histoire. Aux heures de doute, de lassitude ou de dégoût, qu’intercède pour nous Celui qui se laisse toucher par la prière, le Sauveur des hommes, né de la Vierge Marie, Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et dans les siècles des siècles. Amen !

Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »
3ÈME JOURMADONE DE L’ENFANCE

« À Pontmain, ce sont les petits enfants qui sont témoins et messagers »

Seigneur Jésus-Christ, tu as donné les enfants comme modèles à ton peuple et tu ouvres ton Royaume à ceux qui leur ressemblent. Avec l’aide de Marie que tu nous as donnée pour Mère, apprends-nous à aimer et à comprendre les tout-petits. À leur exemple, garde-nous confiants dans l’amour que tu nous portes. Toi qui es vivant dans l’amour du Père et du Saint-Esprit pour les siècles des siècles. Amen.

Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »
 

4ÈME JOURMÈRE COMPATISSANTE

« Dans l’angoisse de la guerre, Marie vient nous assurer de la tendresse de Dieu »

Aux heures de détresse et d’angoisse, tu as permis, Seigneur, que Marie, Mère du Christ et Mère des hommes, redonne à tes enfants l’espérance et la joie. À sa prière, fais-nous reconnaître, aujourd’hui, la présence de l’Emmanuel, la vraie lumière qui éclaire notre nuit, Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui règne avec le Père et le Saint Esprit, maintenant et dans les siècles des siècles. Amen !

Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »

5ÈME JOURMÈRE DU SAUVEUR

« Marie nous présente la croix douloureuse puis glorieuse de son Fils »

Seigneur Jésus-Christ, tu as pris sur toi les souffrances et le péché du monde et tu as offert ta vie pour la multitude. Que ta Croix glorieuse, présentée dans le ciel de Pontmain, par la Vierge Marie, soit un signe dans notre marche hésitante et que sa présence en nos vies nous fasse découvrir ton Visage de gloire en ton Royaume où tu règnes avec le Père et le Saint-Esprit. Amen !

Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »

6ÈME JOURMÈRE DE L’ÉGLISE

« L’apparition s’entoure d’un ovale de Gloire quand la paroisse se réunit avec le curé Guérin »

Père des cieux, tu as voulu que la Vierge Marie témoigne d’une tendresse particulière pour un peuple en prière. Donne-nous le sens du rassemblement ecclésial. Apprends-nous à voir en Marie le modèle et la Mère du Peuple de Dieu. Soutiens chacun de nous dans la mission que tu lui confies d’annoncer ton œuvre d’amour et de salut accomplie par ton fils, Jésus, notre Seigneur. Amen.

Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »

7ÈME JOURENSEIGNANTE CÉLESTE

« Dans le ciel de Pontmain, Marie nous enseigne l’essentiel du Mystère du Salut »

Dans ta bonté paternelle, Seigneur, tu soutiens l’espérance de tes enfants. Fais-nous vivre le regard tourné vers ton Fils, Lui que la Vierge Marie nous présente comme le fondement de notre foi et de notre espérance : Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi, Père et le Saint-Esprit pour les siècles des siècles. Amen !

Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »
 

8ÈME JOURMESSAGÈRE DE LA SAINTE CITÉ

« À Pontmain, par Marie, c’est le Ciel qui s’ouvre et la vie éternelle apparaît ! »

Père des Cieux, dans la visite de la Vierge Marie, tu ouvres notre regard sur la merveilleuse beauté des élus dans la Gloire. Aide ton peuple à être le témoin assuré de la vie éternelle dans un monde livré à l’incroyance. Donne-lui d’être, en cette vie, un reflet de la lumière de ton Christ, dans la ferme espérance d’être corps glorieux en ton Royaume de lumière. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »

9ÈME JOURREINE DE LA PAIX

« À Pontmain, le 17 janvier, Marie est venue apporter un message de paix, et de fait, à partir de ce jour, ce fut la fin de la guerre et les soldats rentrèrent chez eux »

Très douce Vierge Marie, tu as, dans ton apparition à Pontmain, rappelé l’importance de la prière, fortifié en nos cœurs l’Espérance et apporté la Paix. Daigne accueillir favorablement aujourd’hui la prière ardente que nous t’adressons pour que dans nos cœurs, nos familles, notre pays et toutes les nations s’établisse la paix, fruit de la justice, de la vérité et de la charité. Augmente en nos âmes le désir de vivre pleinement notre foi, sans aucune compromission, dans toutes les circonstances de notre vie. Aide-nous à toujours comprendre les autres et à les aimer profondément en Dieu. Amen !

Réciter 1 Notre Père + 1 Je vous Salue Marie + « Notre Dame de Pontmain, priez pour nous ! »

 

6
ÊTRE PLUS PATIENT : NOTRE-DAME DE L’ATTENTE

Depuis 2016, la carte mondiale des lieux de prière mariale s’est enrichie du sanctuaire dédié à Notre-Dame de l’Attente au Liban. C’est dans cette grotte de l’Attente, située à l’entrée du village de Maghdouché, que la Vierge attendait Jésus lors de ses déplacements à Cana, Tyr et Sidon. Pourquoi ne pas s’appuyer sur elle en lui adressant une prière lorsque vous avez du mal à attendre des nouvelles ou des événements importants.
Un nouveau sanctuaire marial au Liban

Pour ajouter à la célébration de l’événement qui a « consacré » ce lieu de culte et de pèlerinage international, on trouvera ci-dessous un poème inspiré par « l’Attente », avec l’illustration correspondante.

Tu l’attends, Marie, tu l’attends
Le Pasteur, parti faire paître
Ses brebis, buvant à l’étang
De son Verbe, qui fait renaître.

Tu attends, de ton long soupir,
Son retour de son saint périple
À Cana, à Sidon, à Tyr,
Priant pour lui et ses disciples.

Tu l’attends, Marie, patiemment,
Celui qu’attendaient les prophètes,
Et qui, par son Avènement,
Nous a tous mis le cœur en fête.

Tu attends, ô Mère d’amour,
Le Fils, après la chaste attente
De l’Enfant, ayant vu le jour
S’éclairer d’une aura souriante.

Tu attends ce même Attendu
Par le vieux Siméon au temple ;
Tu l’attends d’un air éperdu,
D’un battement maternel ample.

Tu l’attends, ô Mère d’espoir,
Clouée à ta tremblante place,
Sachant bien que viendra un soir
Où tu lui couvriras la face.

Ȏ Vierge de contemplation,
Tu attends au seuil de la grotte
Le Signe de la rémission
De nos impardonnables fautes.

Tu l’attends, Marie, tu l’attends
L’Agneau, voué au sacrifice,
Qui reviendra, pas pour longtemps,
Pour repartir vers le supplice.

Ȏ Marie, après avoir plu
De Douleur, vécu la Tourmente,
Il est LÀ, tu ne l’attends plus,
Ȏ Notre-Dame de l’Attente !

Il est partout, il est ICI,
Avec toi, dans la même Nue,
Et c’est nous qui sommes assis
Dans l’attente de sa venue.

7
GUÉRIR D’UNE MALADIE : NOTRE DAME DE LOURDES


Quand Jean Paul II se rend à Lourdes les 14 et 15 août 2004, huit mois avant sa mort, il vient comme un pèlerin malade, pour partager ses souffrances avec les autres malades. Et il prie avec eux en récitant une prière écrite par lui-même. Celle-ci rappelle que la grotte de Lourdes est le siège d’une étonnante école de prière, où Marie enseigne à tous de contempler le visage du Christ. C’est le premier pas vers la guérison.
La prière des malades à Notre Dame de Lourdes écrite par Jean Paul II

« Je Te salue Marie, Femme pauvre et humble, bénie du Très-Haut ! Vierge de l’espérance, prophétie des temps nouveaux, nous nous associons à ton hymne de louange pour célébrer les miséricordes du Seigneur, pour annoncer la venue du Règne et la libération totale de l’homme. Je Te salue Marie, humble Servante du Seigneur, glorieuse Mère du Christ ! Vierge fidèle, Sainte demeure du Verbe, enseigne-nous à persévérer dans l’écoute de la Parole, à être dociles à la voix de l’Esprit, attentifs à ses appels dans l’intimité de notre conscience et à ses manifestations dans les événements de l’histoire. Je Te salue Marie, Femme de douleur, Mère des vivants ! Vierge épouse auprès de la Croix, nouvelle Ève, sois notre guide sur les routes du monde, enseigne-nous à vivre et à répandre l’amour du Christ, enseigne-nous à demeurer avec Toi auprès des innombrables croix sur lesquelles ton Fils est encore crucifié. Je Te salue Marie, Femme de foi, première entre les disciples ! Vierge, Mère de l’Église, aide-nous à rendre toujours compte de l’espérance qui est en nous, ayant confiance en la bonté de l’homme et en l’amour du Père. Enseigne-nous à construire le monde, de l’intérieur : dans la profondeur du silence et de l’oraison, dans la joie de l’amour fraternel, dans la fécondité irremplaçable de la Croix. Sainte Marie, Mère des croyants, Notre-Dame de Lourdes, prie pour nous ! Amen. »
8
TROUVER PLUS D’AMOUR : NOTRE-DAME DU DIVIN AMOUR

Parfois, on a tous besoin de ressentir un peu plus d’amour venant d’en haut. Prenez le temps de demander à Notre-Dame du Divin Amour de prier pour vous, et remettez-vous entièrement entre ses mains en vous sentant enveloppé de son amour. Prier Notre-Dame de l’Amour Divin peut-être une aide précieuse de tous les instants.

Le pape François inaugure le mois marial aux pieds de l’image miraculeuse qui, depuis des siècles, ne cesse de dispenser grâce et réconfort spirituel aux Romains, mais pas seulement…

Le Chapelet à la « Mère du Divin Amour » est comme « une vague de tendresse de Marie qui se manifeste dans la prière et dans un élan pour donner corps à ses inspirations, telles de petits trésors aux pieds de la Très Sainte Trinité », lit-on en introduction du chapelet à Notre-Dame du Divin Amour. Et le réciter – où se joindre à distance — à l’endroit-même où la Vierge, le 4 juin 1944, a exaucé la prière des Romains de les préserver des horreurs de la guerre en échange de la promesse de « corriger et améliorer leur conduite morale », est aujourd’hui, comme par le passé, une nouvelle invitation à faire vœu et promesse de conversion sous son aile

Prier Notre-Dame du Divin Amour, une aide précieuse de tous les instants Chapelet à Marie Mère de l'amour divin
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

O Dieu, viens à mon aide, .
Seigneur, viens vite à notre secours.
Gloire au Père, au fils Fils et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et
toujours et pour les siècles et les siècles.
Je confesse à Dieu Tout-Puissant, je reconnais devant mes frères, que j'ai tout péché, en pensées, en paroles, par action et par omissions, oui j'ai vraiment péché, c'est pourquoi je supplie la Vierge
Marie, les Anges et toutes les Saints, et vous aussi, les frères, de prier pour moi, le Seigneur notre
Dieu.

Sur le premier gros grain:
Sainte Trinité, source d'Amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la
Plaie de sa main droite, et par les mérites des larmes et les souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.
Sur les sept petits grains ...
Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de toutes les familles,
bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme-les dans la Vérité.
A la fin de la première partie:
O Marie, Mère du Divin Amour, visite toutes les familles et les protège-les toujours avec Ta Sainte
Bénédiction.
Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...
Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne toutes les familles l'esprit de conseil. Envoie
dans le cœur des époux, des parents et des enfants un ardent désir de la Vérité afin de se guider les uns les autres dans les petits comme dans les grands choix de vie, toujours soutenus par le lumineux
lumineux de la Sainte Famille de Nazareth.
Sur le deuxième gros grain ...
Sainte Trinité, Source d'Amour éternel, par le mérite du précieux sang de Jésus, jaillissant de la
Plaie de sa main gauche, et par le mérite des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.
Sur les sept petits grains ...
Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de ceux qui souffrent dans leur corps. Bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme les dans la Vérité.
A la fin de la deuxième partie:
O Marie, Mère du Divin Amour, visite tous ceux qui souffrent dans leur corps dans leur esprit, et de protège-les toujours avec Ta Sainte bénédiction.
Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...
Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne à ceux qui souffrent, l'esprit de courage. Envoie
dans leurs cœurs la confiance et le courage, pour qu'ils acceptent la douleur qui les accompagne et qu'ils aient une volonté ferme pour lutter contre chaque découragement, afin qu'ils puissent
expérimenter la douceur et la consolation de Jésus crucifié.
Sur le troisième gros grain ...
Sainte Trinité, source d'amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la
Plaie a de son pied droit, et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa
Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.
Sur les sept petits grains ...
Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de ceux qui sont confié à
nos prières, bénis-les avec ta Sainte grâce et conforme-les dans la Vérité.
A la fin de la troisième partie:
O Marie, Mère du Divin Amour, visitez ceux qui sont confiés à notre prière et protège-les toujours
avec Ta Sainte bénédiction.
Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...
Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne à ceux que vous avez confiés à notre prière,
l'esprit de sagesse. afin qu'ils puissent désirer, Vous faire resplendir à travers les bonnes œuvres
Sur le quatrième gros grain ...
Sainte Trinité, source d'Amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la
Plaie de son pied gauche, et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa
Mère et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.
Sur les sept petits grains ...
Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de ceux qui nous blessent:
bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme les dans la Vérité.
A la fin de la quatrième partie:
O Marie, Mère du Divin Amour, visite ceux qui nous blessent, protège-les toujours avec Ta Sainte
bénédiction.
Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...
Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne à ceux qui nous blessent, l'esprit de crainte de
Dieu. Envoie dans leur cœur un amour généreux et respectueux envers tous et une ferme volonté de résister au mal, non pas à cause de la peine éternelle, mais par la crainte de la séparation de Dieu.
Sur le cinquième le gros grain ...
Sainte Trinité, source d'Amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la
Plaie de Ton cœur et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa Mère et la nôtre notre Mère, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.
Sur sept petits grains ...
Bon Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié de ceux qui sont
opposés à Ton Amour, bénis-les avec Ta Sainte Grâce et conforme-les dans la Vérité.
A la fin de la cinquième partie:
O Marie, Mère du Divin Amour, visite ceux qui sont opposés à l'Amour de Dieu, protège-les
toujours avec Ta Sainte bénédiction.
Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...
Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne à ceux qui s'opposent à ta grâce, l'esprit de
compréhension. Envoie dans leur cœur un amour humble et docile, afin que, malgré chaque refus
obstiné de la vérité, ils reçoivent la vraie Lumière vraie, celle qui éclaire les esprits.
Sur le sixième gros grain
Sainte Trinité, source d'amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de la
Plaie de l'épaule droite, et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie, sa Mère
et la nôtre, pitié et Miséricorde pour nos péchés et ceux du monde entier.
Sur les sept petits grains ...
Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié des âmes du purgatoire, des
mourants et des personnes qui se sont suicidées les suicides, bénis-les avec Ta Sainte Grâce et
conforme-les dans la vérité.
A la fin de la sixième partie
O Marie, Mère du Divin Amour, visite les âmes du purgatoire, les mourants et ceux qui se sont
suicidés et de protège-les toujours avec Ta Sainte bénédiction.
Notre Père ... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...
Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin et donne aux âmes du purgatoire, de ceux se sont suicidés
et de ceux qui se sont en train de mourir et le suicide, l'esprit de piété. Envoie dans leur cœur un
amour ardent pour le Père du Ciel, et immerge-les avec abandon total et confiant en Ton insondable
Miséricorde.
Sur le septième gros grain ...
Sainte Trinité, source d'Amour éternel, par les mérites du précieux sang de Jésus, jaillissant de
toutes ses saintes blessures, et par les mérites des larmes et des souffrances de la Vierge Marie,
Mère du Divin Amour, sa Mère, et la nôtre, pitié et miséricorde pour nos péchés et ceux du monde
entier.
Sur sept petits grains ...
Père très Bon, par la douloureuse passion de Jésus et de Marie, aie pitié des âmes consacrées, bénisles avec Ta Sainte Grâce et conforme-les dans la Vérité.
A la fin de la septième partie:
O Marie, Mère du Divin Amour, visite les âmes consacrées, protège-les toujours avec Ta Sainte
bénédiction.
Notre Père... Je vous salue Marie ... Gloire au Père ...
Viens, Esprit Saint, feu de l'Amour Divin, donne l'esprit de science aux âmes consacrées. Envoie
dans leur cœur un amour passionné pour leur prochain de sorte que, par le leur apostolat, ils soient
en mesure de permettre la connaissance de Dieu et de faire découvrir votre grand amour, tant dans
la joie que dans l'adversité.
Prière au Saint-Esprit
Saint-Esprit, la puissance divine de l'Amour, Inspirateur de tout bien, établir en nous votre demeure.
Allumez une nouvelle flamme qui brille de sa lumière et réchauffe la terre et d'éclairer et réchauffe
nos cœurs Venez sur Votre création pour qu'une nouvelle Pentecôte, qui purifie, agite et revigore
secousses nos âmes et nous conduise à la béatitude éternelle de la Sainte Trinité Sacré, par
l'intercession de la Vierge Marie. Amen. 

9
GARDER CONFIANCE : NOTRE-DAME DE LA MÉDAILLE MIRACULEUSE

GROUP OF FRIENDS
Simone Becchetti | Stocksy United
Vous vous rongez d’angoisse pour l’avenir alors que d’autres disent « Quoi qu’il arrive, ça ira » ? Vous avez du mal à faire confiance à la vie, à vous abandonner à Dieu, à lâcher prise ? Alors confiez-vous à Notre-Dame de la médaille miraculeuse. Son message est un appel à la confiance en l’intercession de la Vierge Marie.

La prière de Jean Paul II dite à la chapelle de la Médaille miraculeuse pour garder confiance

 

À Paris, au 140 rue du Bac, entre le Bon Marché et La Grande Épicerie de Paris, se cache une petite chapelle, haut lieu de pèlerinage. Là-bas, en 1830, la Vierge est apparue à Catherine Labouré. En 1980, le pape Jean Paul II, que nous fêtons ce 22 octobre, y est venu demander la protection à Marie avec cette prière écrite par lui-même.

« Ô Marie conçue sans péché,priez pour nousqui avons recours à vous »«Telle est la prièreque tu as inspirée, ô Marie,à sainte Catherine Labouré,en ce lieu même, voilà cent cinquante ans;et cette invocation, désormais gravée sur la Médaille,est maintenant portée et prononcéepar tant de fidèles dans le monde entier! […]Tu es bénie entre toutes les femmes!Tu as été associée intimementà toute l’oeuvre de notre Rédemption,associée à la Croix de notre Sauveur;ton cœur a été transpercé, à côté de son cœur.Et maintenant, dans la gloire de Ton Fils,tu ne cesses d’intercéder pour nous,pauvres pécheurs. Tu veilles sur l’Eglise dont tu es la Mère.Tu veilles sur chacun de tes enfants.Tu obtiens de Dieu, pour nous, toutes ces grâcesque symbolisent les rayons de lumièrequi irradient de tes mains ouvertes,à la seule condition que nous osions Te les demander,que nous approchions de Toiavec la confiance, la hardiesse, la simplicité d’une enfant.Et c’est ainsi que Tu nous mènes sans cessevers Ton divin Fils.»Jean-Paul II (le 31 mai 1980)

10
SAUVER SON COUPLE : NOTRE-DAME DE SOLESMES

Lorsqu’il n’y a plus rien à se dire, lorsqu’on a fait l’effort de consulter un conseiller conjugal et que la réconciliation ne se produit pas, lorsqu’on croit la situation irréversible, Notre-Dame de Solesmes est là. Elle vous attend pour vous couvrir de sa tendresse.


Couples en difficulté : “Marie qui guérit les couples” vous tend les bras !

« Ô Marie, nous nous tournons vers vous car nous avons besoin de votre secours. Chaque jour, nous peinons à trouver le chemin pour faire grandir notre amour. C’est humblement et à genoux que nous venons vers vous les mains vides, venez les remplir de ce dont nous avons besoin pour aujourd’hui. » « Ô Marie qui refait les couples, venez guérir nos cœurs des blessures nées du mensonge, de l’infidélité, de la jalousie. Tout est possible à celui qui s’appuie sur vous. Nous vous le demandons, restaurez en nous la confiance mutuelle et supprimez de notre mémoire la morsure du doute. Donnez-nous la force de choisir la prudence dans la tentation et apprenez-nous à vivre en vérité avec notre conscience. »
11
AFFRONTER LE DEUIL : NOTRE-DAME DE MONTLIGEON


Au cours de sa vie, toute personne est confrontée au deuil d’un proche. Une expérience douloureuse qui laisse souvent un sentiment de grande solitude. Quand elle a perdu son Fils unique sur la croix, Marie a connu la peine de deuil. Confiez-vous à Notre-Dame de Montligeon qui apporte le réconfort aux personnes en deuil ou en souffrance. Confiez-lui le repos de l’âme de votre proche.  
Priez pour les âmes du purgatoire avec Notre-Dame de Montligeon

Notre-Dame Libératrice, Prends en pitié tous nos frères défunts, spécialement ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde du Seigneur. Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés afin que s’achève en eux l’œuvre de l’amour qui purifie. Que notre prière, unie à celle de toute l’Église, leur obtienne la joie qui surpasse tout désir et apporte ici-bas consolation et réconfort à nos frères éprouvés ou désemparés.

Notre-Dame de Montligeon
 
Notre-Dame de Montligeon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mère de l’Église, aide-nous, pèlerins de la terre, à mieux vivre chaque jour notre passage vers la résurrection. Guéris-nous de toute blessure du cœur et de l’âme. Fais de nous des témoins de l’Invisible, déjà tendus vers les biens que l’œil ne peut voir, des apôtres de l’espérance semblables aux veilleurs de l’aube. Refuge des pécheurs et Reine de tous les saints, rassemble-nous tous un jour, pour la Pâque éternelle, dans la communion du Père avec Jésus, le Fils, dans l’Esprit saint, pour les siècles des siècles. Amen. Notre-Dame de Montligeon, priez pour les âmes du purgatoire.
12
FORTIFIER SA FOI : NOTRE-DAME DES VICTOIRES

La foi est un don de Dieu. Cependant, elle n’est pas un don magique qui, à chaque instant de vie, émerveille celui qui l’a reçu. Elle est parfois un combat. Et quand le doute envahit l’âme, Marie est le meilleur chemin vers le Christ. Pourquoi ne pas s’appuyer sur Notre-Dame des Victoires pour vaincre les doutes et être plus fort dans sa foi ?

« Notre-Dame des Victoires,
tu accueilles toujours avec bienveillance la prière de tes enfants.
Obtiens-nous la grâce de participer pleinement
à la victoire de ton Fils ressuscité
en ne faisant aucun obstacle à l’œuvre de l’Esprit Saint en nous.

Cœur Immaculé de Marie,
trésor inépuisable de grâce, nous nous confions à toi,
ainsi que nos familles et ceux qui nous sont chers.
Apprends-nous à répondre oui à Dieu,
dans l’humilité, la pureté du cœur, la simplicité et l’abandon à sa volonté,
pour notre salut et celui du monde entier.

Refuge des pécheurs,
garde-nous sous ta maternelle protection.
Que par tes mains nous soit donnée la miséricorde divine
pour qu’elle sanctifie notre cœur et celui des pécheurs,
les rendant semblables à celui de Jésus.

Par ton intercession, ô Marie,
fortifie notre foi,
et ravive notre charité.

Amen. »

Voir les commentaires

Inde: le témoignage des chrétiens suscite une flambée de haine

Inde: le témoignage des chrétiens

suscite une flambée de haine
 
En Inde, les violences antichrétiennes sont en forte augmentation. Le témoignage des chrétiens est au cœur d'un combat spirituel. Continuons à intercéder!

 

 
Vous avez été nombreux à prier dans le cadre de la campagne Impact Inde cet été. Grâce à votre intercession et à l'aide de Dieu, les chrétiens indiens tiennent bon. Non seulement ils ne renient pas Christ pour revenir à l'hindouisme, mais ils persévèrent dans le témoignage. D'où des réactions violentes de la part des nationalistes hostiles au christianisme et à la conversion des hindous.
 
Des slogans hostiles

En août, des manifestations antichrétiennes ont été organisées par des extrémistes dans plusieurs villes, dont une capitale d'État. Dans le collimateur des manifestants, les conversions au christianisme.
Selon nos partenaires, des slogans disant «Stop aux conversions! Nous ne tolérerons plus de conversions!» ont été scandés par la foule. L'orateur principal de la manifestation aurait affirmé: «Depuis longtemps, des conversions ont lieu et notre peuple est forcé ou incité à changer de religion. Mais maintenant, nous n'allons plus tolérer ça.» Avant de conclure:
 
«Si la police ne fait pas son travail, nous allons faire notre devoir.»

Les leaders des extrémistes ont également menacé:
 
«Si quelqu'un est pris en train de convertir [un hindou], il sera traîné hors de la maison et battu nu dans les rues. Il sera sévèrement puni!»
 
Des vidéos virales

La presse écrite et les médias virtuels ont couvert la nouvelle. Des vidéos ont été mises en ligne avec des manifestants scandant des slogans hostiles. Elles sont devenues virales et un sentiment de peur s'est alors emparé des chrétiens locaux: ils craignent de devoir quitter la région.
 
Dans l'une des vidéos, un manifestant affirme: «Nous devons nous opposer [aux conversions]. Tout le monde devrait s'y opposer. Vous êtes hindou avant tout. Si vous n'êtes même pas hindou, comment cette nation va-t-elle survivre? Je lance cet appel à tous les hindous! Protestez!» Il a conclu en lançant:
 
«Attaquez-les! Que personne ne puisse nous arrêter! Vive l'Inde!»

Des conversions authentiques

Les extrémistes attaquent les chrétiens partout, y compris dans les lieux de culte. Pourtant, nos partenaires locaux sont formels: des témoins leur ont rapporté que les nouveaux chrétiens sont de vrais convertis. Tous confessent qu'ils sont venus au Christ volontairement, qu'ils n'ont pas été payés pour suivre Jésus et qu'ils sont même prêts à mourir pour Lui.
 

Ce soir, prions ensemble pour l'Inde
 
Le combat spirituel pour l'Inde n'est pas terminé. La campagne Impact Inde se poursuit: montrons-nous aussi persévérants que nos frères et sœurs indiens.
 
Jusqu’à la fin de l’année nous vous proposons de nous réunir en prière via zoom une fois par mois.
 
Pour ce mois-ci, retrouvons-nous demain jeudi à 20h sur Zoom. Nous prierons pour l'Inde, et également pour l'Afghanistan qui a fait la une de l’actualité ces dernières semaines.
 
 

Rejoindre la réunion de prière
 

 
Sujets de prière :
  
Louons Dieu pour toutes les vraies conversions qui ont lieu en Inde.
 
Prions-le de protéger les chrétiens de la violence des foules hostiles.
 
Demandons-lui d'apaiser les esprits et de faire triompher la Vérité.
 

Voir les commentaires

N’écoutez pas et surtout ne suivez pas les Sectes qui vous éblouissent

 

N’écoutez pas et surtout ne suivez pas les Sectes qui vous éblouissent

Nulle part dans la Bible :


Nulle part dans la bible (la vrai CRAMPON OU la vrai SEGOND), Il n’est mentionné le chiffre de Dieu Ni dans la Bible de Jérusalem, la TOB ni, la Thora seule les sectes définissent les écritures en les aménageant selon leurs finalités qui leurs sont propres.
500 groupes sectaires, "c'est la partie visible de l'iceberg", alerte Didier Pachoud, président de l'association Gemppi
Nombre de charlatans ont vu dans la crise sanitaire une occasion en or pour mystifier les personnes angoissées. Le groupe d'étude confirme une hausse des signalements concernant des pratiques de "santé alternative et du New-age".
Les 500 groupes sectaires évoqués par Marlène Schiappa mardi 6 avril sur franceinfo, "c'est la partie visible de l'iceberg", a alerté Didier Pachoud, président du Groupe d'étude des mouvements de pensée en vue de la protection de l'Individu (Gemppi), une association spécialisée dans le domaine des croyances religieuses et thérapeutiques holistiques. Il confirme sur franceinfo une hausse des signalements concernant des pratiques de "santé alternative et du New age". Avec les incertitudes liées au Covid-19 et la peur de la mort, "il ne faut pas s'étonner qu'il y ait un afflux de nouvelles sectes ou en tout cas de charlatans", estime Didier Pachoud.
franceinfo : Avez-vous vous aussi constaté l'apparition et le développement des centaines de groupes sectaires depuis un an ?
Didier Pachoud : Je confirme, c'est bien la tendance qu'on a observée dans nos statistiques. Nous recevons chaque année à peu près 1 200 demandes d'aide et d'information. Les années précédentes, c'était à peu près 50 % à thème religieux et 50 % sur le thème "New age-santé". Et en 2020, c'était 70 % pour ce qui est de la santé alternative et du New age. Et je crois qu'en 2021, ça ne s'arrange pas.
Quand vous parlez de santé, on imagine que c'est lié aux incertitudes de l'épidémie de Covid-19 ?
Bien sûr. Car la science à son rythme, un rythme qui marche sur des années, tandis que là on demande des réponses immédiates. Ce qu'on a vu sur les médias, ce sont les débats scientifiques qui normalement se déroulent huis clos. Là, ils étaient sur la place publique et les jeunes n'y sont pas habitués, donc ils ont vu les contradictions, ce qui est normal dans la science.
"Les charlatans, eux, ont des réponses toutes faites, ils connaissent les origines des maux, leurs solutions, et ça leur permet de dire : 'Vous voyez leurs contradictions, C'est la preuve qu'ils nous mentent''.
Didier Pachoud, président du Groupe d'étude des mouvements de pensée en vue de la protection de l'Individu à franceinfo
Ce succès des groupes sectaires peut-il être lié aussi à une plus grande fragilité des Français qui ont été longtemps fermés chez eux et qui peuvent craindre davantage la mort ?
Bien sûr. D'ailleurs, ça a été bien étudié par les psychologues, je pense notamment au livre récent de Thierry Ripoll, Pourquoi croit-on ? Les gens se livrent à des croyances extrêmes ou aberrantes lorsqu'ils sont dans des situations de difficulté et d'angoisse ou lorsqu'ils ne maîtrisent pas une situation. On est en plein dans ce contexte. Il ne faut pas s'étonner qu'il y ait une émergence, un afflux de nouvelles sectes ou en tout cas de charlatans de toutes sortes qui ont une capacité de toucher à un monde de plus en plus important par le biais d'Internet, ils se sont formés à l'informatique, ils font des visioconférences, etc. C'est très difficile à cerner tout ça.
Marlène Schiappa parle de 500 groupes qui se sont créés, ça paraît assez énorme. Existe-t-il des réseaux, des connexions entre eux ?
Je vais être beaucoup plus alarmiste : 500 groupes, c'est la partie visible de l'iceberg, c'est ce qu'on a pu décompter. Mais en réalité, le processus habituel, c'est : je vais consulter, je suis satisfait pour quelque raison que ce soit, je deviens moi-même praticien. Et lorsque je suis praticien, si j'ai un petit peu de bagout, je crée ma nouvelle thérapie ou ma nouvelle idéologie et je fais de la formation parce que c'est ce qui est le plus le plus rémunérateur. Du coup, il y a un accroissement exponentiel des intervenants, y compris sur Internet.
Avez-vous des exemples de théories fumeuses que peuvent proposer ces gourous ?
Ça peut être des remèdes de grand-mère ou des prescriptions hygiénistes, tout simplement manger des carottes crues pour se prémunir contre toutes les maladies. Cela peut être des rituels thérapeutiques, je pense au reiki qui sont des rituels magiques, disons le mot, qui sont prétendus énergétiques, énergies qui n'ont jamais été vues sous le microscope des physiciens. On va utiliser diverses méthodes qui ne sont pas éprouvées scientifiquement et donc qui seront liées tout simplement aux caprices de celui qui les met en œuvre. Donc si c'est quelqu'un de malfaisant, il va profiter des gens qu'il a réussi à convaincre pour les amener à des comportements qui leur sont préjudiciables. Si on est au courant du fonctionnement de ces manipulateurs, si on sait comment ils procèdent et quels sont les moyens pour y arriver, on est beaucoup moins atteignable. Je pense qu'un bon "vaccin" pourrait être de se former. D'ailleurs, nous mettons en ligne sur notre site Internet des formations pour que les gens puissent être avertis en matière de dérives sectaires et de manipulation mentale.

 

6 des sectes les plus dangereuses de France
 

1. Le Temple du Peuple
Cette secte est fondée en 1953 par le révérend Jim Jones. Elle applique les fondements du marxisme, et a pour objectif d’aider les plus démunis.
Toutefois, on apprend quelques années plus tard que le révérend Jones a volé ses fidèles, simulé de faux miracles et incité les hommes adeptes à se sodomiser.
C’est le 18 novembre 1978 lors d’un suicide collectif, qu’elle est devenue l’une des sectes les plus dangereuse de France. En effet, en Guyane, les membres ont été contraints de mettre fin à leurs jours. Ceux qui refusaient de boire du cyanure étaient menacés d’être tués. Résultat : 914 morts.

2. L’Ordre du Temple Solaire
Cette secte ésotérique a été fondée par un médecin belge, Luc Jouret et par Joseph Di Mambro en 1984. On a principalement entendu parler d’elle à la fin des années 1990, notamment pour les nombreux suicides qui ont eu lieu en France, mais aussi au Canada et en Suisse. D’après les croyances de la secte, il serait possible de faire voyager son âme si on se suicidait.
Pourquoi cette secte fait partie des sectes les plus dangereuses de France ?
En 1994, certains partisans de la secte L’Ordre du Temple Solaire se sont suicidés en mettant le feu à leur bâtiment. D’après eux, leurs suicides auraient permis à leurs âmes de voyager jusqu’à l’étoile Sirius, afin d’éviter la fin du monde.
Un an plus tard, dans cette même optique, 16 fidèles dont trois enfants se sont également immolés par le feu.
En 1997, 5 fidèles se suicident à nouveau par incendie. 3 adolescents ont toutefois réussis à s’en sortir. Ils ne souhaitaient pas participer à ce suicide collectif avec leurs parents. Ces derniers leur ont permis d’être épargnés, seulement s’ils acceptaient de mettre le feu eux-mêmes.

3. L’Association Spirituelle de l’Église de Scientologie de Paris
Cette religion, fondée par L. Ron Hubbard, est classée comme secte en France, par le rapport parlementaire de 1995. Ces principes ont été développés aux États-Unis en 1952 par L. Ron Hubbard.
C’est l’une des sectes les plus dangereuses de France et l’une des plus controversée du 20ème siècle car ses pratiques mènent souvent à de nombreuses polémiques.
Elle est notamment accusée de pratiquer des techniques de lavage de cerveau et de pression psychologique pour parvenir à escroquer ses fidèles. Plusieurs procès ont d’ailleurs eu lieu à ce sujet.
La scientologie considère que l’homosexualité est une perversion sexuelle et une maladie. Elle estime que la société devrait être débarrassée de tous ses “fléaux” : homosexuels, drogués, illettrés, criminels, personnes violentes et intolérantes.

4. Le Patriarche – Association Lucien J. Engelmajer
Le patriarche réunit deux associations :
l’ADDEPOS : Association des Droits et Devoirs des Positifs et porteurs du virus du Sida ;
l’IDRET : Institut de Documentation et de Recherche européen sur la Toxicomanie.
C’est en 1972 que Lucien Engelmajer a commencé son action contre la drogue. Il reçoit alors une contribution financière de l’État. Il commence ensuite à faire travailler gratuitement les ex-drogués qui lui sont fidèles et son association fait polémique concernant :
Le suivi médical et les normes sanitaires qui sont jugés insuffisants.
Sa méthode de prise en main des drogués qui est jugée très brutale. Les anciens partisans appellent cela la thérapie par les baffes.
Le fait qu’il confisque les papiers d’identité de ses fidèles.
La domination dont il fait preuve.

5. Le Mouvement raëlien
Le mouvement raëlien a été lancé en 1974, par un Français, Claude Vorilhon qui s’est rebaptisé Raël, ce qui signifie le messager. Après un déclin qui le mène au chômage, Claude Vorilhon déclare qu’il a rencontré des extraterrestres, qui lui auraient fait rencontrer Jésus, Bouddha, Moïse et Mahomet.
Sa doctrine est athée et basée sur les progrès de la science, et du clonage (qui aurait pour but de permettre à l’humanité d’atteindre la vie éternelle).
Pourquoi le mouvement raëlien est-il une des sectes les plus dangereuses de France ?
En tant que membre, vous devez verser d’importantes sommes d’argent au mouvement.
Claude Vorilhon, Raël donc, tente d’exclure ses partisans de la société en leur répétant des discours antisociaux.
Les femmes du mouvement sont dédiées à Raël, corps et âme.
Depuis 2003, le mouvement Raëlien est maintenant illégal en France.

6. L’Association internationale pour la conscience de Krishna
Considérée comme secte depuis 1995 en France, l’association internationale pour la conscience de Krishna voue un culte au dieu hindou Krishna dont voici les 4 principes fondamentaux :
Adopter un régime végétarien indien : ne consommer ni viande, ni poisson, ni œuf.
Interdiction d’avoir une pratique sexuelle illicite : hors mariage ou qui n’a pas pour but la procréation.
Ne pas consommer de substances enivrantes ou excitantes : drogue, alcool, tabac, thé ou café.
Interdiction de jouer à des jeux d’argent ou de hasard.
Pour s’élever spirituellement, il faut donc respecter ces principes et couper toute vie sociale.

« Aujourd’hui, le territoire des sectes est en ligne, et leurs chefs sont sur YouTube »
Par William Audureau
le 22 décembre 2020 à 12h14
ENTRETIEN Pascale Duval, porte-parole de l’Unadfi, observe une convergence inquiétante entre marché du bien-être, crise sanitaire, théories du complot et dérives sectaires.

L’Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu victimes de sectes (Unadfi), association française reconnue d’utilité publique depuis 1996, lutte contre les différentes formes d’emprise mentale
En 2020, en raison de la pandémie, l’association a dû, en plus des habituels groupes sectaires organisés, traiter des mouvances complotistes au cheminement de pensée similaire : des influenceurs bien-être aux groupes de discussion QAnon, en passant par le documentaire Hold-Up. Sa porte-parole, Pascale Duval, explique au Monde les passerelles entre mouvements sectaires traditionnels et complotisme en ligne.
Alors que les théories du complot semblent de plus en plus présentes dans le débat public, observez-vous une augmentation des signalements ?
Oui. On a de plus en plus de personnes qui nous sollicitent pour des membres de leur famille qui sont absorbés et sous l’emprise de théories du complot, avec les mêmes dégâts que les emprises sectaires. C’est le même processus, celui d’une radicalisation à la croyance, à un dogme, qui amène une rupture parfois très brutale avec l’environnement. Et les mêmes effets : une rupture avec la société, une méfiance des institutions, quelles qu’elles soient. L’utilisateur s’enferme dans sa bulle sur Internet, comme il s’enfermerait dans une secte.

Qui sont aujourd’hui les influenceurs YouTube dont le discours s’apparente le plus à ces schémas ?
Jean-Jacques Crèvecœur [conférencier en médecine parallèle, visé par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires], Thierry Casasnovas [vidéaste crudivoriste poursuivi pour mise en danger d’autrui ] et Christian Tal Shaller [médecin suisse adepte du chamanisme] sont les plus influents, et ils ont gagné en influence cette année. Par ailleurs, ils ont l’intelligence de ne jamais entrer en concurrence entre eux. Ils forment un réseau, ce qui accroît leur pouvoir d’influence, et ne se contredisent jamais. Ils donnent ainsi l’impression qu’une majorité de personnes pensent comme eux, ce qui est faux. C’est un biais cognitif classique que de penser qu’une vérité se mesure au nombre de personnes qui y croient, et eux l’ont bien compris.
Quelles sont leurs motivations ?
Il peut y avoir une question d’ego, qui se nourrit du nombre de vues, etc. Des gens comme Crèvecœur et Casasnovas vendent aussi des produits, des stages, etc. La crise est arrivée à un moment où le marché du bien-être était déjà en pleine explosion, avec une surenchère sur les produits et pratiques de santé non conventionnels de charlatans en tous genres. Aujourd’hui, la santé représente 50 % de nos appels.

Comment expliquer l’explosion des théories du complot et la sympathie de tant d’internautes envers ces théoriciens ?
Ils mettent en avant le fait qu’ils agissent forcément pour votre bien. Ils répondent à un besoin légitime de réconfort par une proposition en apparence honnête, qui souvent cache des intérêts économiques. Mais il faut parfois des années pour voir et accepter que l’on s’est fait balader. L’emprise est là, quand on a l’impression d’être entièrement dédié à une personne à qui on fait toute confiance.
Peut-on parler d’un renouveau du conspirationnisme sectaire ?
Non, car il était déjà là avant. Par exemple, Guylaine Lanctôt, une ancienne médecin canadienne, que l’on suit depuis 1994, et qui a publié La Mafia médicale. On a été surpris de découvrir en 2020 que des personnes aujourd’hui influentes sur YouTube étaient passées dans ses vidéos et avaient rejoint le clan des anti-vaccinations. Ça n’a donc rien de récent ! La mouvance new âge, qui représente 40 % des mouvances sectaires, a toujours eu un discours anti-institutions, antisciences, anti-Etat. On ne parlait pas de complotisme à l’époque, mais il y a une continuité évidente.
Le new âge est une idéologie qui émane de vieux mouvements de la fin du XIXe et qui a été théorisée par Marilyn Ferguson, dans un livre, avec un dogme et une doctrine. Depuis, plein de gens y adhèrent, tout en autorisant chacun à faire ce qu’il veut. Comme la scientologie, la doctrine du new âge continue à vivre, et survit au gourou.

A partir de quand faut-il s’inquiéter de voir un proche basculer dans les théories du complot ?
On dit souvent qu’une secte, c’est un territoire, une communauté et un chef ; aujourd’hui le territoire est virtuel, la communauté en ligne et le chef, sur YouTube. A partir du moment où la personne s’enferme dans cette bulle et commence à percevoir ceux qui pensent comme elle comme une élite et les autres comme ses ennemis, on est dans une logique sectaire. Mais il faut éviter d’en arriver là.
Que peut-on faire pour aider un proche pris dans le piège du conspirationnisme ?
C’est important de maintenir du lien. Il faut éviter de parler de ce qui fâche, mais parler de ce qui rapproche, des bons souvenirs, de l’amour. Ça ne sert à rien de chercher à les convaincre. La déradicalisation, ça ne marche pas, car plus quelqu’un cherche à vous en éloigner, plus cela renforce le lien avec la croyance.

 

Voir les commentaires

Le père André Sylvestre, prêtre catholique assassiné à Haïti

Le père André Sylvestre,

prêtre catholique assassiné à Haïti
 

Lundi 6 septembre, le père André Sylvestre, curé de l’église de Notre-Dame de la Miséricorde à Robillard, au Cap-Haïtien, a été tué par balles.

Deux mois après l’assassinat du chef de l’État Jovenel Moïse et un peu moins d’un mois après le séisme qui a violemment touché le pays, la violence continue de se répandre à Haïti.

 

Lundi, André Sylvestre, prêtre de l’église de Notre-Dame de la Miséricorde au Cap-Haïtien également à la tête d’un orphelinat à la Plaine du Nord, a été attaqué par balles en pleine rue, « après avoir effectué une transaction dans une banque commerciale » rapporte le journal local Le Nouvelliste.

Le curé âgé de 70 ans est décédé à la suite de ses blessures en salle d’opération à l’hôpital universitaire Justinien où il avait été transporté en urgence. Ses assaillants n’ont pas pu être appréhendés selon Vatican News.

Très apprécié par sa paroisse, le religieux était également connu pour son action auprès des sans-abris.

En avril dernier, sept religieux et trois laïcs avaient été enlevés par les membres du gang 400 Mawozo avant d’être relâchés vingt jours plus tard.

Camille Westphal Perrier

Voir les commentaires

Retour sur les AG d’Esprit Culture & Dièse

Retour sur les AG d’Esprit Culture & Dièse
 

Publié le 27 août 2021

Le 27 juin dernier, avaient lieu les Assemblées Générales d’Esprit Culture et de Dièse. Martine et Pascale vous livre un rapide compte-rendu de chacune.

Esprit Culture
Après l’adoption du PV de la précédente Assemblée générale (4/12/2020), Martine Jullian présente le rapport d’activité de l’année 2020 et rappelle les conditions particulières dues à la crise sanitaire et aux périodes de confinement.

Le concert-lecture “Musique et poésie” s’est tenu le 5 mars. Le bénéfice entier a été affecté à l’orgue.

Les Journées européennes du patrimoine ont permis d’accueillir 80 visiteurs

Le cycle des conférences d’automne avec François Clavairoly (“Foi et monde contemporain”), Pierre de Bousquet de Florian (“Foi et violence”), Gilles Cantagrel (“Foi et musique”) a réuni plus de 150 personnes.

Le concert d’orgue “L’orgue chante Piaf” avec Frédéric Lamantia et Michel Visse a dû être repoussé.

Geoffroy Peugeot présente ensuite le bilan financier. Le montant en trésorerie s’élève à 6122,36 euros dont 1540 récoltés au profit de l’orgue. 

Pour 2021, un budget ambitieux et équilibré est prévu. Le principal poste de dépenses (10.000 euros) sera consacré à l’organisation du concours de cantiques dont le financement doit reposer sur des dons et sur une subvention de la Fondation FLAM. Les comptes 202 sont approuvés à l’unanimité.

Les membres de l’association sont invités à s’acquitter de leur cotisation (20 euros) rapidement.

Projets pour 2021:

– Le relevage de l’orgue. L’opération est inscrite au programme de la Ville de paris pour 2022 et aura un coût financier pour la paroisse de 100.000 euros.

– La poursuite du cycle d’automne. 4 dates sont déjà retenues du mardi 28 septembre au mardi 19 octobre 2021 avec Thomas Römer (“Foi et histoire”), Danièle Hervieu-Léger ( “Foi et sociologie”), Etienne Leenhard (“Foi et communication”), Otto Schaefer (“Foi et écologie”).

– Les JEP auront lieu dans le temple le samedi 18 septembre autour du thème “Patrimoine pour tous”.

– Le concours de cantiques. 19 candidats se sont inscrits pour le moment. Sous réserve de confirmation par son président, Gilles Cantagrel, le jury devrait se réunir à partir du dernier trimestre 2021 et les prix décernés au cours d’une manifestation publique dans le temple au printemps 2022.

Martine Jullian, Présidente d’Esprit Culture

Dièse
“Merci à tous les soutiens de DIESE!” Ce sont peut-être ces mots qui sont le plus souvent revenus lors de l’assemblée générale de notre association d’entraide, tenue le dimanche 27 juin après le culte, en présence d’une vingtaine de personnes. Après les constats de la faible activité qui a caractérisé, sans surprise, l’année de pandémie que nous venons de vivre en 2020, l’heure est à l’espoir d’une reprise des cafés d’accueil après les cultes, de la réactivation des déjeuners avec les personnes invitées par le CASP, de la mise en route des contacts de proximité pour maintenir et consolider les liens entre les membres de notre église. Pascale Kromarek, la présidente et Hervé Duret, le trésorier, se sont montrés très confiants, d’autant  que l’arrivée de Simon Wiblé va apporter un bienvenu concours pastoral à la réalisation de ces projets. Ils ont également rappelé que le dossier concernant l’ouverture d’un espace de bagagerie et d’un service de domiciliation dans des locaux du rez-de -chaussée de la rue d’Astorg, fortement appuyé par la Mairie du 8ème, avait pu être présenté à la Ville et qu’une fois passée la période électorale, c’est la période des décisions qui s’ouvrira.

Pascale Kromarek, Présidente de DIESE

Voir les commentaires

Informations N°1

Information du jour N°1

 

Les étranges similitudes du Covid avec la « grippe russe » de 1889

CHRONIQUE. À la fin du XIXe siècle, une épidémie a tué un million et demi de personnes dans le monde. Certains évoquent un coronavirus proche du Sars-CoV-2.

À la fin du XIXe siècle, une épidémie a tué un million et demi de personnes dans le monde. Certains évoquent un coronavirus proche du Sars-CoV-2.

L’étude des épidémies passées affine la grille de lecture de celle que nous subissons de plein fouet depuis presque dix-huit mois. Si l’épidémie de Sars-CoV-2 n’est en rien comparable à celle de la grippe espagnole survenue au début du XXe siècle, elle présente de troublantes similitudes avec celle de la grippe dite « russe », survenue en 1889 et qui s’est étirée par vagues successives jusqu’en 1895. Une publication de la Society for Applied Microbiology fait la synthèse de travaux réalisés et publiés sur cette grippe russe mal nommée. Une autre publication avait précédemment creusé ce sujet...

Affaire du "cannibale" de Tarascon : Romain, 13 ans, décapité par un schizophrène

Le dimanche 18 juillet 2021, les policiers de Tarascon découvrent dans une maison du centre-ville le corps d’un adolescent de 13 ans décapité. Arthur André, l’auteur présumé des faits, était schizophrène et a été abattu par la police. A-t-il pu faire d'autres victimes ?

Arthur André, 32 ans, est le voisin que vous ne voudriez pas avoir. Physiquement effrayant avec sa peau blanche presque translucide et son regard patibulaire. Sa grande maison de 350 m2, plantée au 41 rue Lubières, dans le centre de Tarascon, est sale. Un mélange de crasse et de boue recouvre le carrelage grisâtre. Schizophrène, il est livré à lui-même. Sa propre mère a tenté tant qu’elle a pu de contenir ses crises de folie. En vain. Elle a quitté cette maison il y a plusieurs années pour fuir la violence de son fils.

Arthur André ne travaille pas et passe l’essentiel de ses journées cloîtré chez lui. Lorsqu’il sort, les riverains évitent de le regarder dans les yeux, terrifiés à l’idée qu’il puisse s’en prendre à eux. Et ils ont de quoi avoir peur. Chaque nuit, ils sont réveillés par ses hurlements de bête et des bruits sourds. Comme s’il se cognait la tête contre les murs. La porte de la maison voisine porte encore les stigmates des coups de marteau qu’Arthur lui a portés.

« IL AVAIT FRANCHI UN STADE »

Les habitants de la rue Lubières ne comptent plus le nombre de fois où ils ont appelé la police. Ils se souviennent de ce jour où ils l’ont croisé avec une hache puis avec des couteaux de boucher, en train de marcher en plein centre-ville. Ils tremblent encore lorsqu’ils parlent de la petite chienne qui vivait avec lui. Un labrador qu’il battait à coups de bâton et qui a disparu du jour au lendemain.

Plusieurs fois, les habitants ont cru qu’ils avaient enfin réussi à s'en débarrasser. D’abord en 2016 puis en mars 2020, lorsque la justice l’a condamné pour violences. Mais à chaque libération, Arthur est revenu dans le quartier et son agressivité n’a cessé de croître.

Depuis sa dernière sortie de prison, en ce printemps 2021, Arthur André était soupçonné d’avoir incendié un immeuble désaffecté, mitoyen à sa maison, dans lequel il avait pris l'habitude de stocker ses déchets. Depuis peu, il s’était aussi mis à jeter des objets par sa fenêtre, des canettes vides et même sa propre télévision. « Il avait franchi un stade. La police municipale avait renforcé les patrouilles dans son quartier », précise le maire de Tarascon, Lucien Limousin.

« DANGEREUX ET PEU RÉADAPTABLE »

L’élu attendait un nouveau dérapage pour pouvoir prendre un arrêté d’hospitalisation sous contrainte. Et ce nouveau dérapage n’a pas tardé à survenir. Le 9 juillet dernier, la police est appelée une énième fois par les voisins d’Arthur. L’homme est en train de transformer des canettes en cocktails Molotov. Il est interpellé et placé en garde à vue. Un psychiatre le rencontre au commissariat. Ses conclusions sont sans appel : « Arthur André est dangereux et très peu réadaptable. » Le maire le fait interner.

La municipalité pense que l’homme ne reviendra pas de sitôt. Une planche de contre-plaqué est vissée sur sa porte pour éviter que la maison ne soit fouillée. Mais cinq jours plus tard, le jeudi 15 juillet, Arthur André est de retour. Il casse la planche installée par la mairie, pour entrer chez lui. Soixante-douze heures seulement après son internement, un autre psychiatre a estimé qu’il n’y avait pas lieu de prolonger son hospitalisation.

ROMAIN A DISPARU

Ce samedi 17 juillet 2021, dans la rue Lubières, les habitants n’ont pas vraiment la tête à critiquer la décision de ce psychiatre. Un évènement plus urgent vient de se produire. Romain, un adolescent de 13 ans, a disparu. Ses copains de quartier le cherchent partout. « Le dernier contact que j’ai eu avec lui remonte au vendredi 16. Il devait être 23 h. Il m’a demandé sur Snapchat si j’avais un morceau de cannabis à lui dépanner. Je lui ai dit non. Ensuite je n’ai plus eu de nouvelles », raconte un de ses amis.

Romain est un enfant difficile, suivi depuis l’enfance par services sociaux et scolarisé en Itep [Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique], une classe dédiée aux jeunes ayant des troubles psychologiques. Dans les foyers qu’il a fréquentés, Romain comptait toujours parmi les cas les plus compliqués. Il multipliait les fugues, les colères. Il finissait toujours par se faire renvoyer. Récemment, un juge pour enfant avait décidé de tenter une nouvelle fois de le domicilier chez sa mère, espérant qu’il cesse de fuguer et qu’il puisse évoluer positivement.

Ce samedi 17 juillet, sa mère se demande si son fils n’est pas parti retrouver des amis du côté de Redessan, dans le Gard, où il a grandi. Elle s’inquiète car il ne lui a pas dit où il allait. Mais au fond d’elle, elle pense qu’il finira bien par revenir. Romain revient toujours. D’autant qu’il a prévu de bientôt fêter ses 14 ans.

UNE BÂCHE NOIRE, DU SANG ET DES MOUCHES

Dimanche 18 juillet, une chaleur écrasante s’abat sur Tarascon. Axel, un jeune du quartier, a passé la matinée avec un copain à rechercher Romain. Il est bientôt 13 h lorsqu’il passe devant la maison d’Arthur André. Le schizophrène se tient devant sa porte : « Eh, les jeunes, ça vous dirait de gagner un peu de pognon ? hèle-t-il. Venez donc nettoyer ma maison. »

Axel connaît l’instabilité de son voisin, mais il ne travaille pas et gagner un petit billet ne serait pas de trop. Les deux amis entrent dans cette maison, lugubre. Arthur est toujours aussi étrange. D’abord il propose un morceau de gâteau, « fait maison » dit-il. Tout le monde refuse. Puis il s’installe sur la table de sa cuisine et se met à manipuler une tronçonneuse, neuve, qu’il tente de monter, sans y parvenir.

Rapidement, la serpillière qu’utilise Axel est trop sale pour être utilisée. Il monte à l’étage pour la frotter dans la baignoire. Le jeune ouvre la porte de la salle de bains. Devant lui une bâche noire, recouvre une forme ressemblant à un corps humain. Il y a du sang partout et des mouches. Axel comprend. Il vient de découvrir la victime d’un homicide.

Le jeune homme inspire un grand coup. Il ne doit pas paniquer. Si Arthur se rendait compte du moindre changement dans son comportement, nul ne sait comment il pourrait réagir. Axel frotte sa serpillière aussi vite que possible, redescend et reprend son ménage, comme si de rien n’était. Arthur André a bien vu le jeune monter dans la salle d’eau. Il s’approche alors de lui : « Tu gardes ça pour toi, sinon toi ou ton pote vous y passez ! » menace-t-il avec son regard froid. « Ne t’inquiète pas, ce ne sont pas mes affaires », bredouille Axel.

Il est maintenant 21 h. Axel réussit à quitter cette maison de l’horreur, vivant. Il compose le 17. Il évoque un « homicide », « un corps », « un mort ». La police semble ne pas le croire. La première patrouille ne viendra sur place qu’à 23 heures.

UNE CROIX GRAVÉE SUR UN CORPS DÉCAPITÉ

La nuit est tombée sur Tarascon lorsque les gyrophares bleus se reflètent sur les murs du 41 rue Lubières. Les policiers qui descendent de voiture sont saisis d’emblée par une musique violente, type hard rock, qui provient de la maison d’Arthur André. Un policier lève la tête. Arthur prend la fuite par les toits. Une équipe se lance à sa poursuite. Une autre pénètre dans la maison plongée dans l’obscurité.

À la lueur de leurs torches, les enquêteurs découvrent la tronçonneuse qui trône sur la table de la cuisine. À côté, dans un mixeur, flotte un morceau de viande encore sanguinolent. De la viande humaine, diront les analyses. Un policier débranche la chaîne hi-fi. Les enquêteurs poursuivent cette visite dans un silence tout aussi pesant. Dans les escaliers, ils remarquent la présence de sang. Ils en trouvent aussi dans le bureau à l’étage, où un mur entier en paraît recouvert. La pièce voisine, quant à elle, est recouverte de suie. Arthur André a dessiné dessus des poupées à la bouche cousue avec inscrit en dessous le mot « Kill ».

Au premier étage, sous une porte, un policier devine une lumière chancelante. Il l’ouvre et se retrouve dans la salle de bains. La bâche est toujours là, éclairée par une bougie. Sous cette bâche se trouve le corps sans tête de Romain. Sur son torse nu, une croix chrétienne a été gravée au couteau. Un de ses bras et certaines parties de ses jambes ont été découpés à la scie à métaux. À quelques mètres de ce tronc abîmé se trouve un sceau. À l’intérieur : la tête de l’adolescent disparu trois jours plus tôt. Elle a été séparée de son corps d’un coup de hache. L’autopsie conclura à des mutilations post-mortem. Romain a été tué de plusieurs coups violents portés à l’arrière de son crâne et sur son thorax.

D'AUTRES VICTIMES ?

Le quartier est bouclé, la police judiciaire de Marseille appelée en renfort. Les techniciens d’investigations criminelles commencent leurs relevés. Dans le même temps, d’autres policiers tournent dans les rues de Tarascon à la recherche du suspect.

Il est 3 h du matin ce lundi 19 juillet quand Arthur André est repéré par un habitant. Il se trouve dans une impasse à quelques centaines de mètres de chez lui. Un policier d’une vingtaine d’années le met en joue avec son arme de service. Il lui demande de ne pas bouger, mais l’homme n’écoute pas et avance d’un pas déterminé dans sa direction. Le jeune policier ouvre le feu. Arthur André, touché au flanc, s’effondre au sol. L’agent qui a ouvert le feu est aujourd’hui mis en examen pour « violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire.

Après la découverte du corps de Romain, le procureur de la république de Tarascon a ouvert une information judiciaire pour homicide. L’enquête visera notamment à s’assurer que l’adolescent de 13 ans est bien la seule victime de cet individu. À Tarascon, les habitants se demandent si le schizophrène n’a pas également fait disparaître Lila Belamri, une femme de 50 ans qui faisait le ménage chez lui. Elle s’est évaporée le 26 mars dernier.

Saint-Mathieu-de-Tréviers : le riverain qui ne supportait plus les miaulements tirait sur les chats

A Saint-Mathieu-de-Tréviers, dans l'Hérault, plusieurs chats ont perdu la vie. Le "tireur" a été identifié par les gendarmes.

Plusieurs chats avaient été pris pour cible dans un quartier de Saint-Mathieu-de-Tréviers, entre le 22 et le 29 juillet dernier.

Deux chats retrouvés morts par balle

Deux avaient été retrouvés morts par balle dans la nuit du 28 au 29 juillet et une chatte a été euthanasiée après une blessure paralysante à la colonne vertébrale. Les radios effectuées ont révélé la présence d’un ou plusieurs impacts de balle. Des plombs d’environ 5 mm de longueur et de 3-4 mm de diamètre.

Le tireur identifié

Un autre animal a survécu à ces actes de cruauté. L’enquête a été confiée aux gendarmes de la communauté de brigades de Saint-Mathieu-de-Tréviers. Après quelques jours, le tireur a été identifié. Il a été entendu à la gendarmerie, il s’agit d’un riverain qui ne supportait plus les miaulements et les bagarres entre chats du quartier. Équipé d’une carabine à plombs avec laquelle il tirait les pigeons, il s’en est pris aux félins.

L'arme détruite

L’arme a été détruite par les gendarmes et il revient au parquet de décider des suites judiciaires à donner à cette affaire.

 

Les lieux où le pass sanitaire devient obligatoire ce lundi

MODE D’EMPLOI. Restaurants, trains, hôpitaux, centres commerciaux… L’usage du précieux sésame anti-Covid s’étend largement ce 9 août.

Déjà obligatoire pour accéder aux lieux de culture et de loisirs, le pass sanitaire est désormais requis, dès ce lundi 9 août, dans les restaurants – même en terrasse –, les trains et les avions pour les trajets de longue distance, les établissements de santé et certains centres commerciaux. La loi étendant son usage a été promulguée au journal officiel vendredi 6 août, après avoir été approuvée par le Conseil constitutionnelqui en a toutefois censuré certaines dispositions.

Pour accéder à ces lieux, il faut donc pouvoir présenter l’un des trois justificatifs admis pour le pass sanitaire en France : la preuve d’un schéma vaccinal complet (sept jours après la dernière injection), un résultat négatif de moins de 72 heures d’un test PCR, d’un test antigénique ou d’un autotest supervisé par un professionnel de santé, ou une preuve d’infection passée au Covid-19 datant de moins de six mois. L’usage du pass sanitaire est possible jusqu’au 15 novembre inclus, précise la loi. Au-delà, il faudra un nouveau vote du Parlement.

Pass sanitaire pour enfants le 30 septembre

Pour les restaurants, la vente à emporter, la restauration collective et les restaurants de routiers ne sont pas concernés. Dans les établissements de santé, le pass sanitaire ne sera pas requis en cas d’urgence : il ne doit pas bloquer l’accès aux soins. Son usage se fera essentiellement dans le cas de consultations programmées à l’hôpital, ou pour les visites. Quant aux centres commerciaux, c’est aux préfets que reviendra la décision de définir lesquels devront exiger un pass sanitaire.

Le gouvernement a promis « une semaine de rodage » et de « tolérance » pour que les professionnels se fassent au contrôle du pass sanitaire. À partir du 30 août, les salariés travaillant dans ces lieux devront aussi avoir le leur, sous peine d’une suspension de contrat (le Conseil constitutionnel ayant censuré la possibilité d’une rupture anticipée de contrat). Pour les soignants, c’est la vaccination qui sera obligatoire dès le 15 septembre. Quant aux enfants de 12 à 17 ans, le pass sanitaire ne s’appliquera pour eux qu’à partir du 30 septembre. L’échéance, initialement fixée au 30 août, a été repoussée d’un mois.

Covid-19: des cas positifs détectés sur le Costa Smeralda à Marseille

Six cas positifs appartenant à deux familles ont été détectés sur le bateau de croisière de la compagnie Costa croisières.

COVID-19 - Plusieurs cas positifs au Covid-19 et des cas contacts ont été détectés sur un bateau de croisière qui a accosté ce dimanche 8 août à Marseille et les personnes concernées placées à l’isolement, ont indiqué à l’AFP des sources concordantes confirmant une information de France 3.

“Nous avons six cas positifs appartenant à deux familles et un même nombre de cas contacts”, a indiqué à l’AFP le service communication de la compagnie Costa croisières, précisant que ces personnes faisaient partie d’un groupe de 180 touristes qui effectuait une croisière d’une semaine en Méditerranée avec des escales en Espagne et en Italie.

Ces personnes avaient toutes été dépistées négatives par des tests antigéniques dimanche dernier, lors de leur embarquement à Marseille à bord du Costa Smeralda, un navire d’une capacité d’environ 6000 personnes réduite de 70% au maximum par mesure de précaution contre le virus.

Selon le protocole sanitaire, un second test des passagers avait été réalisé à mi-parcours mais c’est une personne fiévreuse qui a finalement donné l’alerte et son entourage a immédiatement été testé, a indiqué Costa croisières.

Les cas positifs n’ont pas souhaité descendre en Italie

Les cas positifs et cas contacts identifiés n’ont pas souhaité descendre en Italie et ont alors été placés à l’isolement dans une partie du bateau prévue à cet effet jusqu’au retour à Marseille, où ils ont été pris en charge par des ambulances jusqu’à leur domicile, selon la compagnie.

“La compagnie a pris attache avec l’ARS dès vendredi pour nous informer de la situation”, a indiqué l’Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué, précisant avoir rappelé au croisiériste “les préconisations” à respecter “pour la gestion de cette situation”.

“La compagnie a confirmé l’isolement des personnes concernées et de leurs contacts à risque dès la découverte de leur positivité et avoir mis en oeuvre le débarquement sécurisé de ces personnes à leur arrivée à Marseille”, a-t-elle précisé.

L’ARS appelle chacun à “la vigilance et à la responsabilité” en “cette période de forte circulation virale” où, souligne-t-elle, “la vaccination reste la solution la plus efficace”.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>