Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

l'œcuménisme n'est ni facultatif, ni décoratif

com

Le Pape François avec 2 000 pèlerins du diocèse de Łódź (Pologne), en Salle Paul VI du Vatican, le 28 avril 2022.   (Vatican Media)

François:
l'œcuménisme n'est ni facultatif, ni décoratif

Le Souverain pontife argentin a reçu une importante délégation de 2 000 pèlerins polonais du diocèse de Lodz, jeudi 28 avril, en salle Paul VI au Vatican. Dans son discours célébrant le jubilé du diocèse, le Pape a insisté sur deux formes de courage, la miséricorde et l'œcuménisme.

 

Delphine Allaire – Cité du Vatican

«Je vous souhaite de tout cœur la bienvenue sur la tombe de l'apôtre Pierre, à quelques mètres seulement du lieu de son martyre. Nous entendons ici l'écho clair et incessant de ses paroles: "Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime" (Jn 21, 16). Nous sommes ici confrontés à son témoignage fort et radical», a d’emblée souligné l’évêque de Rome, saluant également «comme un témoignage» la présence de ces milliers de fidèles venus de la troisième plus grande ville de Pologne, Łódź, au cœur du pays. Les autorités civiles de la ville, le président du Conseil régional, le voïvode et le maire de Łódź, font également partie du pèlerinage à Rome, célébrant le centenaire du diocèse.

L'expérience diocésaine du synode à Łódź
Le Pape leur a adressé une salve de remerciements: «Pour votre désir de rencontrer le Pape; pour votre compagnie nombreuse, variée et festive; pour votre ouverture au Magistère du Pape: je sais que pendant les années du synode pastoral de votre diocèse vous avez lu avec attention les documents de mon Magistère».

Tel est l'objectif du cours actuel du Synode des évêques, sur le thème "Pour une Église synodale: communion, participation et mission". Sa première étape, l'étape diocésaine, touche maintenant à sa fin, également dans le diocèse de Łódź. «J'espère que vous ne vous êtes pas seulement engagés dans ce Synode, mais que vous avez déjà apprécié l'expérience, en redécouvrant la beauté de la communion ecclésiale, de vivre la foi ensemble, d'assumer une responsabilité mutuelle les uns envers les autres, de partager avec d'autres l'expérience de Dieu, même avec ceux apparemment éloignés ou qui pensent différemment», a relevé le Saint-Père, louant les grâces du pèlerinage, «belle image de l'Église synodale». «Beaucoup de jeunes, pleins de force et d'enthousiasme, dont de nombreux étudiants universitaires; il y a des scouts; il y a aussi des sans-abri et des personnes handicapées», a-t-il énuméré.

Miséricorde et œcuménisme
Le Pape François a remarqué la présence d’autres confessions chrétiennes à ce pèlerinage: l'évêque orthodoxe et l'évêque calviniste, également les membres de la section de Łódź du Conseil œcuménique polonais, présents avec leur président. «Votre communion dans la diversité est un signe de synodalité, c'est la synodalité en actes», leur a-t-il déclaré.

Enfin, le Successeur de Pierre a évoqué les cent ans du diocèse, rappelant l’importance du premier évêque de Łódź: Mgr Wincenty Tymieniecki (1871-1934). «Un homme d'une grande miséricorde et d'une grande sensibilité œcuménique. Par son ministère épiscopal, l'Esprit Saint a inscrit ces deux aspects essentiels du christianisme -la miséricorde et l'œcuménisme- dans l'"ADN" de votre Église de Łódź, comme un héritage et une tâche pour les générations à venir».

Aujourd'hui, la miséricorde exige une grande «imagination», a avancé le Pape. «Elle a de nombreux visages, autant qu'il y a de blessés et de morts. Chacun porte en lui une blessure, mais toutes ne sont pas visibles», a-t-il souligné, bénissant les œuvres de charité, même celles qui sont faites personnellement et spontanément, des diocésains.

«Je bénis ceux qui ouvrent leur esprit et leur cœur, leur maison et leurs ressources aux malades, aux personnes âgées, aux chômeurs, aux sans-abri, aux immigrés, à tous les pauvres, aux souffrants et aux marginaux, ainsi qu'aux enfants qui ont besoin d'un foyer et d'une famille. C'est ainsi que l'Église prend le visage le plus évangélique, celui du bon Samaritain, qui ne veut et ne peut pas être indifférent», a poursuivi le Pape.

Mgr Tymieniecki, précurseur de l’œcuménisme
Le premier évêque de Łódź a ainsi, selon le Pape, su unir en lui «le courage de la miséricorde et le courage de l'œcuménisme». «Il a choisi la voie de l'œcuménisme bien avant que l'Église catholique ne s'y engage officiellement. Je vous exhorte à garder vivant en vous ce courage de votre premier pasteur. Chérir la détermination œcuménique, en se rappelant que l'œcuménisme dans l'Église n'est pas une chose facultative ou décorative, mais une attitude essentielle».

“L'œcuménisme dans l'Église n'est pas une chose facultative ou décorative, mais une attitude essentielle”

Le jubilé est aussi l'occasion pour le Pape de présenter ses vœux et de mentionner l’intercession de saint Joseph, patron du diocèse, et de sainte Faustine, patronne de Łódź. «Je vous souhaite la crédibilité, la cohérence et la force attractive du témoignage; de vivre et de cultiver toujours plus de relations fraternelles dans votre Église; d'être une belle Église qui vit "en sortant", qui comme la levure fermente toute la pâte; qui a la force du grain de moutarde qui est le plus petit et pourtant devient un arbre où les oiseaux peuvent nicher (cf. Mt 13,32)».

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article