Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Trois Prières pour ce Weekend

com

Saint Alphonse de Liguori (1696-1787), Docteur de l'Eglise Catholique et Fondateur de la Congrégation du Très Saint Rédempteur. 

Visitation de la Vierge Marie à Sa cousine Elisabeth 


Vierge immaculée et bénie, puisque vous étés la dispensatrice universelle de toutes les grâces divines, vous êtes donc l'espérance de tous et la mienne. Je remercie toujours le Seigneur qui m'a fait vous connaître et connaître ainsi le moyen que je dois prendre pour obtenir les grâces et pour me sauver. Ce moyen, c'est vous, ô puissante Mère de Dieu ! Car je sais que c'est d'abord par les mérites de Jésus-Christ et ensuite par votre intercession que je dois me sauver 
Ah ! Ma Reine, qui avez mis tant de diligence à visiter et à sanctifier par votre présence la maison d'Elisabeth, daignez visiter, mais visiter promptement, ma pauvre âme.

Faites diligence ; vous savez mieux que moi combien elle est indigente, affligée de plusieurs maux, d'affections déréglées, d'habitudes pernicieuses, de péchés commis : maux contagieux qui la conduiraient à la mort éternelle. Vous pouvez l'enrichir, ô trésorière de Dieu ! Et vous pouvez la guérir de toutes ses infirmités. Visitez-moi donc pendant ma vie ; visitez-moi surtout à l'heure de la mort, parce qu'alors votre assistance me sera plus nécessaire. Je ne prétends pas et je ne suis pas digne que vous me visitiez sur la terre par votre présence visible, comme vous avez visité tant de vos serviteurs, mais qui n'étaient pas indignes ni ingrats comme moi ; je borne mon désir à vous voir un jour face à face régner dans le Ciel, pour vous aimer davantage et vous remercier de tout le bien que vous m'avez fait. A présent, je ne vous demande que de me visiter par votre miséricorde, il me suffit que vous priiez pour moi. 
Priez donc, ô Marie ! Et recommandez-moi à votre Fils. Vous connaissez mieux que moi mes misères et mes besoins. Que vous dirai-je de plus ? Ayez pitié de moi. Je suis tellement misérable et ignorant, que je ne saurais connaître ni demander les grâces qui me sont le plus nécessaires. Ma Reine et ma douce Mère, demandez-les pour moi, et obtenez de votre Fils les grâces que vous savez être plus utiles, plus nécessaires à mon âme. Je m'abandonne tout entier dans vos mains, je prie seulement la divine majesté de m'accorder, par les mérites de mon Sauveur Jésus, les grâces que vous solliciterez pour moi.

Demandez, demandez donc, ô Vierge très sainte ce que vous croirez le plus utile. Vos prières ne courent pas la chance d'un refus ; ce sont celles d'une Mère à un Fils, qui vous aime tant et qui se plait à faire ce que vous lui demandez, afin de vous honorer davantage par là, et de vous prouver en même temps le grand amour qu'il vous porte.

Ma Souveraine, faisons ce pacte ensemble : je mets en vous ma confiance ; de votre côté, veillez à mon salut.

Ainsi soit-il. 

 

Saint Alphonse de Liguori (1696-1787), Docteur de l'Eglise Catholique et Fondateur de la Congrégation du Très Saint Rédempteur. 

Prière au matin de l'Ascension


Seigneur Jésus,
quand Tu es monté au ciel,
les anges disaient aux Onze :
''Ne restez pas là à regarder vers le ciel !''.
Mais quinze jours auparavant,
Près du tombeau, ces mêmes anges
n’avaient-ils pas dit aux femmes :
''Ne regardez pas vers le bas !
Il n’est pas ici.
Il est ressuscité'' ?
Les anges seraient-ils capricieux
qu’ils changent aussi vite d’idée ?
Que faire Seigneur Jésus :
regarder en bas vers la terre,
ou en haut, vers le ciel ?

Vers les deux, nous dis-Tu :
''Je suis au ciel,
regardez donc en haut, vers moi, et priez.
Mais je suis aussi sur terre
dans tous les pauvres, les petits,
les malades et les pécheurs.
Il vous reste tant à faire en bas, 
pour eux
et pour moi.
Provisoirement du moins''.

Seigneur Jésus,
fais nous regarder vers le ciel,
sans oublier la terre,
et inversement.
Car tout ce que nous faisons sur terre
à ceux qui sont tiens
c’est à toi que nous le faisons.

Cardinal Godfried Danneels, (1933-2019),  archevêque de Malines-Bruxelles de 1979 à 2010
Partagez en commentaire vos prières préférées.


Cardinal Godfried Danneels, (1933-2019),  archevêque de Malines-Bruxelles de 1979 à 2010

J'ai confiance en vous, Jeunesse !

C’est à vous que je m’adresse.
J’ai 73 ans.
Il y a 50 ans que je me bats contre la lèpre.
Et contre toutes ces autres « lèpres » que sont
l’égoïsme, le fanatisme, la lâcheté.
Au secours et au service
des plus douloureuses minorités opprimées au monde,
j’ai vu un univers inimaginable d’horreurs,
de douleurs et de désespoirs.
Et pourtant, je vous dis :
"bientôt un nouveau printemps fleurira.
J’ai confiance en vous, jeunesse".

Qu’importe quelques excentriques,
leurs excès et leur turbulences !
Je crois en votre cœur.
C’est vous qui précipiterez la débâcle
du mensonge et la faillite de l’argent.

Soyez intransigeants sur le devoir d’AIMER.
Ne cédez pas, ne composez pas. Ne reculez pas.
Riez au nez des égoïstes toujours gavés d’eux-mêmes,
des hypocrites tout bouffis de leurs vertus bien astiquées
ceux qui, dans la vie ne s’intéressent qu’à leur vie,
persuadés que le Bon Dieu leur offrira au paradis
des places numérotées.
Ceux qui pensaient déjà à leur retraite
alors qu’ils suçaient leur biberon.

Refusez de mettre votre avenir au garage.
Luttez, visage nu, dénoncez à haute voix,
ne permettez pas qu’on triche autour de vous.
Dites-vous bien que le plus grand malheur
qui puisse arriver,
c’est que votre vie ne serve à rien…

De l’intelligence qui trahit,
de la machine qui asservit,
de l’argent qui pourrit,
SAUVEZ L’AMOUR.
Portez en vous le ferment
révolutionnaire et miséricordieux de l’Évangile.

Comprenez bien que l'important,
ce n'est pas ce que l'on récolte, mais ce qu'on sème.
Ce n'est pas ce qu'on est mais ce qu'on offre.
Faire chacun ce qu'on peut,
en sachant que c'est la Providence qui fait tout.
Et qu'elle nous aime d'un amour qui ne finira pas.
Soyez ces semeurs de cet amour.
Rendez-le contagieux, radioactif.
Et qu’il contamine le monde.
Demain l’aurore « Etes-vous prêts ? »

 

Raoul Follereau (1903-1977), Fondateur de la Fondation Raoul Follereau qui lutte contre la lèpre, l'ignorance et la pauvreté. 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article