Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Celui qui se sera prononcé pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se prononcera aussi pour lui »

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,8-12


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu.
Mais celui qui m’aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu.
Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.
Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz.
Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Passion des saintes Félicité et Perpétue

(début 3e siècle)
§ 2-3 (Les premiers martyrs de l'Église; coll. Pères dans la foi n°12; trad. A.-G. Hamman; Éd. DDB 1979, p. 71 rev.)
« Celui qui se sera prononcé pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se prononcera aussi pour lui »


On a arrêté des jeunes gens qui étaient catéchumènes : Revocatus et Félicité, tous les deux esclaves, Saturninus et Secundulus, avec eux se trouvait Vibia Perpétue. Elle était de naissance noble, elle avait reçu une éducation brillante et avait fait un beau mariage. Perpétue avait encore son père et sa mère, deux frères — dont l'un était également catéchumène — et un enfant pas encore sevré. Elle avait environ vingt-deux ans. Elle a raconté elle-même toute l'histoire de son martyre. La voici, écrite de sa main et d'après ses impressions :

            « Nous étions encore avec nos gardes quand déjà mon père essayait de me convaincre. Dans sa tendresse, il s'efforçait d'ébranler ma foi.

— Père, lui dis-je, vois-tu le vase qui traîne par terre, cette cruche ou bien cette autre chose ?

— Je le vois, dit mon père.

— Peut-on lui donner un autre nom que celui qu'il porte ? lui dis-je.

— Non, répondit-il.

— Eh bien, moi de même, je ne peux pas me donner un autre nom que mon vrai nom : je suis chrétienne.

            « Mon père a été exaspéré par cette parole, il s'est jeté sur moi pour m'arracher les yeux. Il s'est contenté de me maltraiter et est parti, avec les arguments du démon, vaincu. Pendant plusieurs jours, je n'ai plus revu mon père ; j'en ai remercié Dieu, cette absence m'a été un soulagement. C'est précisément pendant ce court laps de temps que nous avons été baptisés. L'Esprit Saint m'a inspirée de ne rien demander à l'eau sainte, sinon la force de résister physiquement.

            « Quelques jours plus tard, nous avons été transférés dans la prison de Carthage. J'en ai été épouvantée : jamais je ne m'étais trouvée dans de pareilles ténèbres (...) ; j'étais dévorée d'inquiétude à cause de mon enfant. (...) Je réconfortais mon frère, en lui recommandant mon fils. Je souffrais beaucoup de voir les miens souffrir à cause de moi. Durant de longs jours, ces inquiétudes m'ont torturée. J'ai fini par obtenir que mon enfant demeure avec moi en prison. Aussitôt il a repris des forces, et j'ai été délivrée de la peine et des soucis qu'il m'avait causés. D'un coup, la prison s'est changée pour moi en palais, et je m'y trouvais mieux que partout ailleurs. »

 

Méditation de l'Evangile     

du père Gabriel

Le temps des persécutions

« Ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là ; car ce n'est pas vous qui parlerez, mais l'Esprit de votre Père, parlant en vous ». Je sais, le texte s'adresse plutôt aux amis de Jésus, au moment de la persécution. Mais dans cette détresse spirituelle où vous voyez sombrer vos amis, vos enfants, n'ayez crainte, l'Esprit de Jésus sera là aussi pour inventer, en vous, les paroles à prononcer.

Dans les situations difficiles, ne cherchez pas ce que vous direz à tel ou telle. Mais vous qui vivez en union avec l'Esprit de Jésus, confiez-vous à cet Esprit qui vous illuminera de l'intérieur et vous suggèrera les paroles de la Sagesse de Dieu.

Loin d'éteindre la mèche qui fume encore, vos mots, vos pauvres mots, inspirés par Lui, rallumeront la lumière dans la nuit des cœurs. Dans cette nuit, tous les hommes attendent la Lumière !

« Ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là ; car ce n'est pas vous qui parlerez, mais l'Esprit de votre Père, parlant en vous ».

Je sais, le texte s'adresse plutôt aux amis de Jésus, au moment de la persécution. Mais dans cette détresse spirituelle où vous voyez sombrer vos amis, vos enfants, n'ayez crainte, l'Esprit de Jésus sera là aussi pour inventer, en vous, les paroles à prononcer.

Celui qui a fait le choix du Seigneur et de sa vérité possèdera la liberté intérieure; car l'Esprit-Saint l'envahira, et dans la paix lui donnera toute réponse.

Jésus est un ami fidèle. Il prévoit les coups durs des temps de persécutions qui nous trouveront désarmés devant les malins et les puissants du jour. Mais c'est son Esprit, l'Esprit du Père qui, à ces moments-là, nous animera.« Ne craignez pas », aime-t-Il à nous redire.

Dans un certain sens nous sommes, face à toutes les idéologies de notre époque, affrontés à une persécution latente et sournoise. Nos enfants, nos amis, nous-mêmes avons grand besoin de la Lumière de cet Esprit du Père afin de rester fidèles aux valeurs du Royaume, aux principes de Jésus : “ Ne crains pas, petit troupeau ” . C'est encore une de ses paroles.

Père Gabriel

Homélie du Père Gilbert Adam

Sainte Marguerite-Marie

Demeurez dans mon amour.

"Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.

Jésus a fait battre le cœur humain de l’Amour de Dieu, il s’offre ainsi à l’humanité. En chacun de nous, le désir d’être aimé et d’aimé à l’infini vient de notre origine. Dès que nous rencontrons un cœur qui aime, les difficultés de notre vie s’estompent, les soucis s’évaporent, c’est enfin la conversion du cœur. Tout comme la vigne nourrit les sarments par la sève, Jésus ne cesse de répandre en nous son Amour. Cet Amour est tellement surabondant qu’il ne demande qu’à se répandre autour de nous. Jésus nous donne le vertige, puisqu’il nous demande de nous aimer les uns les autres, comme lui nous a aimés. Il nous a aimé comme le Père l’a aimé. Nous voulons vivre dans la profondeur insondable de l’Esprit Saint qui nous aime. Jésus sait que son amour nous fait agir. Il n’attend pas que nous soyons parfaits pour nous aimer, c’est son amour qui réalise notre perfection. L’amour fait fondre les duretés de notre cœur, toutes les résistances à l’amour. Il nous établit dans l’amour. Cet amour est paix, joie, douceur, silence. Jésus est Amour, dans une douceur incroyable et avec une grande humilité il nous révèle l’Amour du Père pour nous. Sainte Marguerite-Marie nous fait pénétrer dans cet amour du Christ Jésus venu dans notre chair.

Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Dans le monde, le verbe « aimer » se réduit au sentiment d’amour qui est volatil et inconstant. Dans le mystère de Jésus, l’Amour est un don de soi, un acte qui engage toute notre personne. C’est un acte de volonté capable de dépasser les sentiments les plus contradictoires qui peuvent nous assaillir. Jésus, dans son humanité, nous aime de l’Amour infini du Père. Il exprime le don total de lui-même, la volonté du Père. Notre lien avec lui nous prépare à vivre de cet amour dans le quotidien, pour que l’autre vive, pour qu’il puisse se trouver. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Jésus manifeste son cœur à Marguerite Marie. Elle a compris que sa vocation était de vivre dans cet amour. Marie l’a guéri de la maladie, elle a été saisie par l’amour de Jésus : « Si tu m’es fidèle, je ne te quitterai point, je t’apprendrai à me connaître et je me manifesterai à toi. » Marguerite Marie est entrée dans les épreuves, la patience de Dieu, son amour infini est venu à bout de tous les obstacles de sa vie.

"Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure.

Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. Quand Jésus voit venir Judas entouré des soldats romains au jardin des Oliviers, il nous est difficile de comprendre ce qu’il a pu ressentir à cet instant. Il a néanmoins aimé Judas jusqu’au bout. Comme le Père l’a aimé, il l’a aimé jusqu’à donner sa vie pour lui sur la croix. Jésus dit à Marguerite-Marie : « Mon cœur est si passionné d’amour pour les hommes et pour toi en particulier, ne pouvant plus contenir les flammes de mon ardente charité, il faut que je les répande par ton moyen et qu’elles se manifestent à eux pour les enrichir de mes précieux trésors. » L’amour de Dieu est vraiment le seul Amour qui peut nous guérir, nous faire entrer dans sa joie. Cet amour privilégié de Jésus est comme le soleil sur les perles précieuses, plus la perle rayonne, plus elle fait rayonner sur les autres cette lumière. Notre vie, comblée ou douloureuse, laisse alors un passage à la vraie vie.

Prière

 Esprit Saint accorde-nous  la grâce d’être établis dans la tendresse, la douceur et d’humilité de Notre Seigneur Jésus.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article