Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Hymne à la nuit

com

Pierre de Ronsard (1524-1585). Recueil : Les odes retranchées par Ronsard (1560) Nuit, des amours ministre et sergente fidèle Des arrêts de Venus, et des saintes lois d'elle, Qui secrète accompagne L'impatient ami de l'heure accoutumée, Ô l'aimée des...

Lire la suite

L’espoir de la dernière heure

com

Demi vêtus, amaigris, assoiffés, affamés, assis ou demi-couchés sur le pont du bateau, ils attendent. Qu’espèrent-ils ? Ils ont tout quittés, chassés de leur pays. Ils ont loués très cher ce vieux rafiot. Presque toutes leurs économies y sont passées....

Lire la suite

Lettre à Benjamin

com

Ton nom ressemble au jasmin Il est le premier et le dernier Benjamin Ton nom a la tendresse d’un Séraphin La douceur de l’herbe perfide du dédain Le jardinier l’enlève de son jardin Ta fraicheur protégeait mes mains Ton odeur restait jusqu’au matin Tu...

Lire la suite

Rayons d'octobre (III)

com

Nérée BEAUCHEMIN (1850-1931) Écoutez : c'est le bruit de la joyeuse airée Qui, dans le poudroiement d'une lumière d'or, Aussi vive au travail que preste à la bourrée, Bat en chantant les blés du riche messidor. Quel gala ! pour décor, le chaume qui s'effrange...

Lire la suite

Il était une fois un rêve

com

Je fis un rêve qui me laisse rêveuse. Il est si beau. Je m’en voudrais de ne pas vous le raconter. Il est rempli de lumière et d’amour. Les vagues bleues vertes frappent, pourfendent-les rochers bretons. Elles taillent la roche. Elles sculptent son thème...

Lire la suite

Triste est-ce jour

com

Serai-je si méchante ? Pour mériter d’être punie Je suis tellement exigeante Je le confesse à tous mes amis Ils sont tout mon univers Mon cœur se partage à tous Plus mon amitié est élevée Plus je les veux près de moi Triste est ce jour Où l’espoir n’est...

Lire la suite

Des listes d'union pour les Parisiens

com

Nous avons décidé de proposer aux Parisiennes et aux Parisiens des listes de rassemblement dans l’ensemble des arrondissements dès le premier tour des élections municipales. Ceci est l'aboutissement d'un travail de fond engagé durant le mois de novembre...

Lire la suite

Pour un ami

com

Charles SAINTE-BEUVE (1804-1869) Pour un ami Que de fois, près d'Oxford, en ce vallon charmant, Ou l'on voit fuir sans fin des collines boisées Des bruyères coupées des plaines arrosées, La rivière qui passe et le vivier dormant, Pauvre étranger d'hier,...

Lire la suite

Le matin du petit olivier

com

Sur le flanc d’un coteau verdoyant, bosselé, des plantes poussent en multitude. Elles ont un caractère sauvage, libre. Elles sont bariolées. À cette heure matinale, la brume est prometteuse. Elle s’étale blanche et vaporeuse. Les premières lueurs du jour,...

Lire la suite

Deux enfants s’aimaient mais…

com

Au pays, il n’y a plus d’âmes d’enfant Noirs et blancs se côtoient s’accablant Vivant éparpillé en faisant semblant De ne voir la haine des belligérants La discrimination les aveuglants Dans un village retiré Deux enfants s’aimaient Le chagrin les attendait...

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>