Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

 L’Esprit Saint que mon Père enverra en mon nom vous enseignera tout

com

Évangile de Jésus-Christ
 selon saint Jean 14,21-26.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »
Jude – non pas Judas l’Iscariote – lui demanda : « Seigneur, que se passe-t-il ? Est-ce à nous que tu vas te manifester, et non pas au monde ? »
Jésus lui répondit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure.
Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé.
Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ;
mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Syméon le Nouveau Théologien
(v. 949-1022)

moine grec

Hymne 21 ; SC 174 (Hymnes (XVI-XL), tome II; trad. J. Paramelle et L. Neyrand; Éd. du Cerf, 1971; p. 139 rev.)
 L’Esprit Saint que mon Père enverra en mon nom vous enseignera tout 

 

Ceux qui ont l'Esprit pour maître
n'ont pas besoin de la connaissance qui vient des hommes
mais, éclairés par la lumière de cet Esprit,
ils regardent le Fils, ils voient le Père
et adorent la Trinité des Personnes,
le Dieu unique, qui par nature est un de manière inexprimable. (…) 

Arrête, homme ; tremble, toi qui es de nature mortelle,
et songe que tu as été tiré du néant
et qu'en sortant du ventre de ta mère
tu as vu le monde qui avait été fait avant toi.
Et si tu pouvais connaître la hauteur du ciel
ou indiquer quelle est la nature
du soleil, de la lune et des étoiles,
où ils demeurent fixés et comment ils se déplacent (…),
ou même la nature de la terre d'où tu as été tiré,
ses limites et ses mesures, sa largeur et sa grandeur (…),
si tu avais découvert le but de chaque chose
et si tu avais compté le sable de la mer
et si aussi tu pouvais connaître ta propre nature (…),
alors tu pourrais songer à ton créateur,
comment dans la Trinité l'unité demeure sans mélange
et dans l'Unité, la Trinité sans division.

Recherche l'Esprit! (…
P)eut-être que Dieu te consolera et te donnera,
comme il t'a donné déjà de voir le monde
et le soleil et la lumière du jour,
oui, il daignera t'illuminer maintenant de la même façon (…),
t'illuminer de la lumière du Triple Soleil (…)
Tu apprendras alors la grâce de l'Esprit :
que, même absent, il est présent par sa puissance
et que, présent, on ne le voit pas à cause de sa nature divine,
et qu'il est partout et nulle part.

Si tu cherches à le voir d'une manière sensible,
où le trouverais-tu ? Nulle part, diras-tu simplement.
Mais si tu as la force de le regarder spirituellement,
c'est plutôt lui qui éclairera ton esprit
et ouvrira les yeux de ton cœur.

Méditation de l'évangile du père Gabriel 

Jésus nous affirme enfin que son amitié nous apporte la paix que Lui seul donne. Car le monde, les grands raisonnements, les sagesses, les idéologies, le plaisir, aux heures de la détresse (à celle en particulier de la découverte de notre néant devant la mort), rien de tout cela ne peut calmer nos angoisses et notre désespoir.

Jésus donne sens à notre vie

 

L'apôtre Jude pose à Jésus une question très intéressante pour notre vie spirituelle :

« Seigneur, qu'est-il donc advenu pour que Tu doives te manifester à nous et non pas au monde ? »

A travers cette question, on voit poindre la déception de Jude : si Jésus ne se manifeste pas au monde, le beau rêve du royaume terrestre s'écroule ? Comme pour Jude, notre vie spirituelle est bien ambiguë !

Dépassant cette intimité fantastique, allant encore plus loin devant la tristesse de ses amis, à qui Il annonce l'imminence de son départ, Il leur promet l'Esprit-Saint, le Défenseur…

" L'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, Lui vous enseignera tout et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit."

Le Père nous aime à ce point qu'Il nous livre à cet amour vivant qui L'unit à son Fils, l'Esprit-Saint. Á ce moment, nos pensées ne sont plus les nôtres, toutes les paroles de l'Évangile, éclairées par Lui, deviennent des paroles vivantes, percutantes, et pour nous et pour ceux que nous aimons.

Jésus nous affirme enfin que son amitié nous apporte la paix que Lui seul donne. Car le monde, les grands raisonnements, les sagesses, les idéologies, le plaisir, aux heures de la détresse (à celle en particulier de la découverte de notre néant devant la mort), rien de tout cela ne peut calmer nos angoisses et notre désespoir.

Mais Lui, parce qu'il va vers le Père, parce qu'il franchit, par obéissance, les portes de la mort et en revient "Ressuscité", Lui seul nous donne la paix et les vraies réponses.

"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n'est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.

Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que Moi.

Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu'elles n'arrivent ; ainsi, lorsqu'elles arriveront, vous croirez.

Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car il vient, le prince du monde. Certes, sur Moi il n'a aucune prise, mais il faut que le monde sache que j'aime le Père, et que je fais comme le Père me l'a commandé. Levez-vous, partons d'ici."

Père Gabriel

Homélies du Père Gilbert Adam

Lundi de la 5e semaine de Pâques

Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure.

« Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »

Nous entrons dans l’Amour de Dieu et de l’humanité révélé par Jésus. En nous manifestant son immense amour, Jésus nous dit son désir que nous participions à la plénitude de son Amour : "Celui qui m’aime, mon Père l’aimera." Les disciples cherchent où Jésus veut les entraîner. Ils lui restent fidèles à l’intérieur de leur vie quotidienne. Ils actualisent son message d’amour auprès de ceux qu’il leur donne. Celui qui aime ainsi dit Jésus, "mon Père l’aimera, nous viendrons en lui et nous ferons chez lui notre demeure." Dieu est au plus profond de notre cœur, dans son amour ! Son désir est que nous vivons de son Amour. « Dieu est avec toi. Dans ton âme en état de grâce habite la Bienheureuse Trinité, c’est pourquoi, en dépit de tes misères, tu dois être en continuelle conversation avec le Seigneur Jésus," disait Saint José maria. Jésus nous assure qu’il sera présent en nous par l’habitation du Dieu, Trinité d’Amour, en nous. Demeurer dans l’amour de Jésus, vrai Dieu et vrai homme, se réalise par le choix du baptême. Participer ainsi à la Vie de Dieu est tout à fait nouveau pour l’humanité. Nous sommes incorporés à Jésus, à la source de la vie divine, dans la Très Sainte Trinité d’Amour, par notre vie de foi.

"Jude – non pas Judas l’Iscariote – lui demanda : « Seigneur, que se passe-t-il ? Est-ce à nous que tu vas te manifester, et non pas au monde ? »

Jésus lui répondit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. » Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Celui qui est fidèle à la manière dont Jésus a été fidèle au Père, c’est lui qui aime Jésus dans une attitude concrète. Nous montrons à Jésus que nous l’aimons quand nous faisons ce qu’il nous dit. « Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. » Cette pensée nous aide à demeurer en présence de Dieu. Il n’y a pas de place pour d’autres désirs ou d’autres pensées qui nous feraient perdre du temps et nous empêcheraient d’accomplir la volonté divine. Saint Grégoire le Grand disait : « Ne nous laissons pas séduire par la flatterie de la prospérité, car il chemine sottement celui qui voit sur sa route des prés délicieux et en oublie sa destination. » Ce n’est pas un discours, il n’y a pas de mots qui s’entendent ! Cette fidélité est inscrite en chacun de nous, dans l’amour. Avec respect, nous nous adaptons à l’autre, différent, qui est l’enfant du Père. Aimer Dieu d’une manière réaliste, c’est aimer son prochain, celui qui est tout proche, et en l’aimant, c’est Dieu que nous aimons.

« Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

Si nous avons cette intimité avec Jésus, nous nous sentons ses amis en tout lieu et à tout instant. La lumière et l’amour divin se déversent sur chacun de nous. La présence de Dieu dans notre cœur nous aide à découvrir et à réaliser dans le monde ce que la Providence nous propose. L’Esprit Saint, le Paraclet, suscite dans nos cœurs des initiatives pour placer Dieu au sommet de toutes nos activités humaines. Marie notre mère, intercède pour que nous pénétrions dans la lumière de la résurrection. Elle comprend les paroles surprenantes de Jésus. Sa mère est la seule à savoir d’où Il vient, le Lien mystérieux qui les unit. Le rappel du lavement des pieds et de l’Eucharistie nous dit la manière d’être présents aux autres avec lui. « Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. » Chaque jour, nous essayons de mettre en œuvre cette Parole Vivante, une vie nouvelle nous est donnée. Toutes sortes de questions de Jésus se posent encore aux disciples, Jésus, dans sa Passion va nous éclairer, et l’Esprit Saint nous être donné.

Nous demandons la grâce de comprendre que Dieu agit dans son amour, et que dans cet amour nous nous retrouvons en lui.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article