Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Tout ce que possède le Père est à moi c'est pourquoi L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.

com

Évangile de Jésus-Christ
selon saint Jean 16,12-15.

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.
Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.
Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.
Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit :
L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Syméon le Nouveau Théologien
(v. 949-1022)
moine grec

Hymne 21 ; SC 174 (Hymnes (XVI-XL), tome II; trad. J. Paramelle et L. Neyrand; Éd. du Cerf, 1971; p. 147, rev.)
« Tout ce qui appartient au Père est à moi »


Tu as brillé, tu as manifesté comme lumière de gloire 
la lumière inaccessible de ton essence, Sauveur,
et tu as illuminé une âme plongée dans les ténèbres. (...) 
Éclairés par la lumière de l'Esprit, 
les hommes regardent le Fils, ils voient le Père 
et adorent la Trinité des Personnes, le Dieu unique. (...)

Car le Seigneur [Christ] est l'Esprit (2Co 3,17),
Esprit aussi Dieu, le Père du Seigneur,
bien sûr un seul Esprit, car il n'est pas divisé.
Celui qui le possède, possède vraiment les trois
mais sans confusion. (...)
Car le Père existe et comment sera-t-il le Fils ?
Car il est inengendré par essence.
Il y a le Fils et comment deviendra-t-il Esprit ?
L'Esprit est Esprit — et comment apparaîtra-t-il Père ?

Le Père est Père, parce qu'il engendre sans cesse. (...)
Le Fils est Fils parce qu'il est sans cesse engendré
et il a été engendré avant tous les temps.
Il sort sans être coupé de sa racine.
Mais il est à la fois à part sans être séparé
et tout entier un avec le Père qui est Vivant,
et lui-même est Vie et donne la vie à tous (Jn 14,6; 10,28).
Tout ce qu'a le Père, le Fils aussi.
Tout ce qu'a le Fils, le Père l'a de même.
Je vois le Fils, je vois aussi le Père.
On voit le Père en tout semblable au Fils,
sauf que l'un engendre et que l'autre est sans cesse engendré. (...)
Comment le Fils sort-il du Père ? Comme la parole sort de l'esprit.
Comment en est-il séparé ? Comme la voix l'est de la parole.
Comment prend-il corps ? Comme la parole que l'on écrit. (...)

Comment donner un nom au Créateur de tout ?
Noms, actions, expressions, 
tout est venu au monde sur l'ordre de Dieu
car il a donné leurs noms à ses œuvres
et à chaque réalité son appellation propre. (...)
Mais son nom à lui, on ne l'a jamais connu
si ce n'est « Dieu inexprimable », comme dit l'Écriture (cf Gn 32,30).
S'il est donc inexprimable, s'il n'a pas de nom,
s'il est invisible, s'il est mystérieux,
s'il est inaccessible, seul au-delà de toute parole, 
au-delà de la pensée non seulement humaine
mais aussi celle des anges,
« il s'est donné l'obscurité comme un refuge » (Ps 17,12).
Tout le reste ici-bas appartient aux ténèbres
mais lui seul, comme la lumière, est en dehors des ténèbres.

 

Méditation de l'évangile du père Gabriel

Car le Père lui-même vous aime…C'est à nous tous, à vous, à moi à ceux que vous aimez que s'adresse cette parole qui vous guide vers la vérité toute entière.

L'Esprit-Saint nous conduit vers la Vérité

Ce que Jésus dit à ses apôtres, sur sa disparition au moment de sa mort, nous le réalisons tous dans notre vie spirituelle. Il semble disparaître de nos cœurs. Mais cette disparition sensible du Seigneur est toujours compensée par l'irruption dans nos vies de l'Esprit-Saint, Esprit de lumière et de force.

« Je vous dis la vérité, il vous est bon que Je m'en aille. Car si Je ne m'en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous; mais si Je pars, Je vous l'enverrai »

La vie spirituelle connaît ses jours de doute et de lassitude. Mais l'Esprit de Jésus nous conduit vers la vérité tout entière et nous permet de reprendre pied au milieu des épreuves :

« J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, que vous n'êtes pas en état maintenant de porter; quand il sera venu, Lui, l'Esprit de la vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière ».

Devant certaines épreuves, comme celles que vous traversez, seul l'Esprit de vérité permet de saisir le mystère de Dieu :« Car il ne parlera pas de lui-même, mais redira tout ce qu'il entendra et vous fera connaître les choses futures. »

Sans lui, il n'y aurait pas de choses futures mais seulement la triste réalité de notre néant, devant la souffrance et la mort. Cet Esprit va puiser aux sources de la Trinité pour nous faire connaître les mystères du Père et du Fils.

« Celui-là me glorifiera, car il prendra du mien et vous le fera connaître. Tout ce qu'a le Père est à Moi : voilà pourquoi J'ai dit qu'il prend du mien et vous le fera connaître. »

Père Gabriel

Homélie du Père Gilbert Adam

Sainte Trinité, année C

Jésus dit : j’ai encore beaucoup à vous dire, mais vous ne pouvez pas le porter maintenant.

Quand il viendra, lui, l’Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité

 

Car il ne parlera pas de sa propre initiative, mais il dira tout ce qu’il entendra et il vous annoncera ce qui est à venir. Aujourd’hui nous fêtons la Sainte Trinité, le mystère de notre Dieu qui est Amour. Dieu est Un, dans un Amour infini qui exprime l’Unité de Dieu, dans l’Amour unique des trois Personnes divines. Dieu seul peut parler de Dieu. Seul, il peut imprimer le sceau de l’Amour sur le cœur humain en même temps qu’il se révèle. Il s’agit du mystère de la lumière de Dieu qui a son reflet en nous mêmes. Le mystère de l’Amour est, il est Echange. Nous en saisissons quelque chose lorsque nous méditons sur l’envoi du Fils par le Père et l’envoi de l’Esprit Saint, le « circuit de l’amour », qui part du Père et revient au Père. A chaque pas nous nous émerveillons, l’Esprit lui-même nous fait dire : Dieu est Un. Un avant le temps, Un pour l’aujourd’hui éternel. Plus nous nous approchons de ce Secret d’Amour, plus nous le considérons avec Marie, la mère de Jésus émerveillée des capacités divines de l’Amour dans le mystère de l’Annonciation. Jésus a parlé de son Père, Il rayonnait d’amour et de tendresse pour ce Père qui illumine son visage.

"En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : il redira tout ce qu’il aura entendu ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.

Pour rencontrer le Dieu Un, nous contemplons l’agir de chacune des Personnes divines telles qu’elles nous sont révélées. Cela, Dieu l’a cachées aux sages et aux intelligents et il le révèle aux tout-petits. A cause de la faiblesse de notre foi et de la pauvreté de notre intelligence nous restons sans voix devant les merveilles divines de Dieu. Jésus, tout donné pour son Dieu d’Amour, nous donne l’Esprit Saint, l’Amour infini. Cet Esprit Saint ne quitte jamais Jésus. Jésus nous donne cet Esprit Saint qui ne nous quitte plus désormais. Il est plus intime à nous-mêmes que nous le sommes. Il nous rend à nous-mêmes en nous tournant vers l’autre, en accueillant l’autre nous en avons une expérience. Ce mystère de Dieu Amour, de la Sainte Trinité, est une « expérience » d’amour. C’est un amour à recevoir d’abord, un amour qui a une source dans le Père de qui tout vient ; Un amour qui est reçu, le Fils qui reçoit tout du Père et qui lui redonne tout. Nous vivons de cet amour qui nous est donné, l’Esprit Saint.

« Il me glorifiera, car il reprendra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.

Tout ce qui appartient au Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : Il reprend ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Le mystère de l’unité de Dieu est hors de notre compréhension. Dès que nous acceptons de vivre comme des enfants de Dieu, « L’Esprit lui- même se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu. » C’est dans cette expérience filiale que nous voulons nous établir. C’est l’Esprit Saint qui peu à peu nous introduira dans la vérité tout entière. C’est lui qui nous fera saisir à quel point le Père aime le Fils, à quel point le Fils est la gloire du Père. Nous voulons vivre avec Jésus, notre vie de tous les jours et garder notre cœur ouvert au mystère de Dieu plus grand que tout. Mystère d’un Dieu personnel, d’un dialogue à l’intérieur de Dieu qui se répand et se prolonge dans sa créature. Cet amour est dépassement de soi, unité merveilleuse de l’amour. Ce qui est à l’intérieur du mystère de Dieu est à l’intérieur de notre propre vie.

Nous demandons la grâce de recevoir l'amour comme notre Seigneur nous l'a promis lui, qui est amour à égalité du Père Éternel 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article