Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

quand l’heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit. »

com

Évangile de Jésus-Christ
 selon saint Jean 15,26-27.16,1-4a.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.
Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement.
Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés.
On vous exclura des assemblées. Bien plus, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront qu’ils rendent un culte à Dieu.
Ils feront cela, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi.
Eh bien, voici pourquoi je vous dis cela : quand l’heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Saint Pierre Chrysologue
(v. 406-450)
évêque de Ravenne, docteur de l'Église

Sermon 108 ; PL 52, 499-501 (in Sacerdoce des baptisés, sacerdoce des prêtres; trad. J.-E. Bernard; coll. Migne, Les pères dans la foi n° 46; 2004; p. 119)
Offrir un sacrifice à Dieu

 

      « Je vous exhorte, mes frères, par la miséricorde de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint » (Rm 12,1). Par cette demande, l'apôtre Paul élève tous les hommes à participer au sacerdoce. (…) L'homme ne cherche pas au dehors ce qu'il va offrir à Dieu mais apporte avec lui et en lui ce qu'il va sacrifier à Dieu pour son propre

bienfait (…) « Je vous exhorte par la miséricorde de Dieu. » Frères, ce sacrifice est à l'image du Christ qui a immolé son corps ici-bas et offert sa vie pour la vie du monde. En vérité il a fait de son corps un sacrifice vivant, lui qui vit encore après avoir été tué. Dans ce si grand sacrifice, la mort est anéantie, elle est emportée par le sacrifice. (…) C'est pourquoi les martyrs naissent au moment de leur mort et commencent leur vie quand ils la finissent ; ils vivent quand ils sont tués et brillent au ciel quand on croyait sur terre qu'ils s'étaient éteints. (…)

      Le prophète a chanté : « Tu n'as voulu ni sacrifice ni oblation mais tu m'as façonné un corps » (Ps 39,7). Sois à la fois le sacrifice offert et celui qui l'offre à Dieu. Ne perds pas ce que la puissance de Dieu t'a accordé. Revêts le manteau de la sainteté. Prends la ceinture de chasteté. Que le Christ soit le voile de ta tête ; la croix, la protection de ton front qui te donne la persévérance. Conserve dans ton cœur le sacrement de l'Écriture divine. Que ta prière brûle toujours comme un encens agréable à Dieu. Prends « le glaive de l'Esprit » (Ep 6,17) ; que ton cœur soit l'autel où tu pourras, sans crainte, offrir toute ta personne et toute ta vie. (…)

      Offre ta foi pour punir l'incroyance ; offre ton jeûne pour mettre fin à la voracité ; offre ta chasteté pour que meure la sensualité ; sois fervent pour que cesse la malfaisance ; fais œuvre de miséricorde pour mettre fin à l'avarice ; et pour supprimer la sottise, offre ta sainteté. Ainsi ta vie deviendra ton offrande si elle n‘a pas été blessée par le péché. Ton corps vit, oui, il vit, toutes les fois qu'en faisant mourir le mal en toi, tu offres à Dieu des vertus vivantes.

Méditation de l'évangile du père Gabriel

Espérance nouvelle d'être guidés et éclairés par l'Esprit même de Jésus qui nous rabâchera ses paroles. Espérance nouvelle d'avoir trouvé en Jésus le sens définitif de notre vie et de notre mort, et de trouver en Lui la paix

L'Esprit Saint vous enseignera tout

Jésus, au soir de la cène, comble les siens de deux dons extraordinaires : L'Esprit Saint, envoyé à tous ceux qui l'aiment et observent ses commandements, et la paix.

« Je prierai le Père et Il vous donnera un autre Défenseur, afin qu'il soit avec vous à jamais; L'Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir parce qu'il ne le voit et ne le connaît pas; vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure chez vous, et qu'il est en vous »

« Le Défenseur, L'Esprit-Saint que mon Père enverra en mon Nom, celui-là vous enseignera tout et vous remettra dans l'esprit tout ce que je vous ai dit »

Espérance nouvelle d'être guidés et éclairés par l'Esprit même de Jésus qui nous rabâchera ses paroles. Espérance nouvelle d'avoir trouvé en Jésus le sens définitif de notre vie et de notre mort, et de trouver en Lui la paix.

Car la paix est un don de Jésus à ses amis, et cela au milieu même des détresses et des désarrois.

« Je vous laisse la paix, Je vous donne ma Paix » Ce n'est pas une paix béate, mais une paix confiante malgré les épreuves.

« Je ne vous la donne pas comme la donne le monde. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s'effraie pas.»

La réflexion de Jésus est pleine de sens et d'amitié. C'est au moment du trouble, de l'inquiétude, que cette paix du Seigneur nous est le plus nécessaire. Et c'est justement à ce moment-là que Jésus semble disparaître du champ de notre vision. Mais détrompons-nous. Il est tout près, déjà Il revient vers nous.

« Que votre cœur ne se trouble pas, ne s'effraie pas. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m'en vais et Je reviens à vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez parce que Je vais au Père, car le Père est plus grand que Moi ».

C'est vers le Père qu'Il nous oriente, car c'est le Père qui donne tout son sens et à sa mission et à nos vies.

Père Gabriel

Homélies du Père Gilbert Adam

Lundi de la 6e semaine de Pâques

Quand l’heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit.

Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.

Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement. Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés. Jésus repart vers son Père et il pourvoit à notre défense dans un monde difficile. Il se reporte toujours à son Père, lui qui est toujours sous son regard bienveillant. Nous allons mettre notre vie sous le regard de Dieu notre Père pour qu’il nous garde sous sa protection. Jésus dit à ses disciples la haine que le monde va leur manifester quand ils vont marcher à sa suite. Il prépare ses disciples en précisant le rôle du Consolateur pour eux, du Paraclet qui dénonce le péché du monde. Les disciples vont trouver en lui le secours pour témoigner de lui, quand ils seront persécutés par le monde. C’est ainsi que le Paraclet nous est donné par Jésus, lui qui habite en nous, il est notre Défenseur. Jésus est notre soutien, il est le témoin d’amour que le Père nous a donné. Pour demeurer dans l’intimité de Dieu, nous avons besoin de l’Esprit Saint, car notre combat est rude. Nous avons besoin du Paraclet pour être défendu de toutes les accusations contre nous. Baptisés, confirmés et nourris de l’Eucharistie, nous trouverons la force de Dieu, du Défenseur, dont nous avons besoin.

On vous exclura des assemblées. Bien plus, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront qu’ils rendent un culte à Dieu.

Ils feront cela, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi. Quand viendra le Défenseur dit Jésus, Il vous rassurera. Nous découvrons aussi que notre cœur est rempli d’orgueil et d’indépendance, il n’y a en nous toutes les misères de la nature pècheresse. Nous avons besoin de l’aide de l’Esprit Saint car nous sommes fait pour la Paix et pour la communion, et l’adversité est pour nous difficile à vivre ! Le Paraclet devient l’accusateur du monde et de ses agissements. L’Esprit-Saint est vraiment le Défenseur des disciples attaqués. Le témoignage des disciples vis-à-vis de Jésus est conforme au témoignage que l’Esprit de vérité rend à Jésus. Il nous propose de demeurer dans son amour, de demeurer à la source pour avoir la vie. Nous devons vivre comme Jésus, en enfant bien-aimé du Père. L’Esprit Saint crie dans notre cœur : « Abba, Père, » et encore « Jésus, Sauveur. » Si l’Esprit Saint est notre Défenseur face au monde, à l’extérieur, il est aussi notre Défenseur à l’intérieur de nous-mêmes, quand les forces de mort et de dépression nous saisissent. A la Pentecôte, l’Esprit Saint nous est donné pour que nous puissions continuer à vivre la mission de Jésus.

Eh bien, voici pourquoi je vous dis cela : quand l’heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit.

Jésus est le Chemin qui nous remet debout, c’est le chemin qui nous sauve. Il nous a appris comment nous situer dans l’adversité. Jésus est toujours avec nous dans la foi, il nous envoie le Défenseur qui nous introduit dans une grande vérité face à l’adversité et aux conflits du monde. Le Défenseur nous est donné pour vaincre les ténèbres du monde dans le combat que nous vivons. L’amour de Jésus est exigeant, c’est ainsi qu’il est authentique. L’Esprit nous communiquera tout ce qui doit venir, une compréhension profonde du message de Jésus, face aux événements. Le Paraclet continue en nous l’œuvre même de Jésus. Comme le Père communique tout à Jésus, le Paraclet nous communique tout ce qui est en Jésus. Il nous révèle tout ce qui vient du Père. A la suite de Jésus, nous avons à vivre face au "mystère" d’iniquité. « L’Esprit de vérité rendra témoignage en ma faveur, » dit Jésus.

Nous demandons à l’Esprit Saint la grâce de nous faire renaitre dans sa lumière."

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article