Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

« Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté.

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,37-41.
 

En ce temps-là, pendant que Jésus parlait, un pharisien l’invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et prit place.
Le pharisien fut étonné en voyant qu’il n’avait pas fait d’abord les ablutions précédant le repas.
Le Seigneur lui dit : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté.
Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ?
Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Alphonse-Marie de Liguori (1696-1787)
évêque et docteur de l'Église

 

6e Discours pour la neuvaine de Noël (Œuvres spirituelles, Noël; trad. O. Lathoud; Éds Saint-Paul 1993, p. 92 rev.)


 

Un cœur vraiment tout à Dieu
Comprenons-le bien, notre cœur appartiendra tout entier à Dieu à partir du jour où nous lui remettrons toute notre volonté, où nous ne voudrons plus que ce qu'il veut. Ce Dieu, du reste, ne veut que notre bien et notre bonheur. « Le Christ est mort, dit l'apôtre Paul, afin d'être le Seigneur et des morts et des vivants. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous appartenons au Seigneur » (Rm 14,8-9). Jésus a voulu mourir pour nous ; que pouvait-il faire de plus pour conquérir notre amour et devenir l'unique Maître de notre cœur ? À nous donc de montrer désormais au ciel et à la terre, par notre vie et par notre mort, que nous ne nous appartenons plus, mais que nous sommes tout entiers possédés par notre Dieu et par lui seul.

            Combien Dieu désire voir un cœur vraiment tout à lui ! De quel ardent amour ne l'aime-t-il pas ? Quelles marques de sa tendresse ne lui prodigue-t-il pas, dès ici-bas ! Quels biens, quel bonheur, quelle gloire ne lui prépare-t-il pas dans le ciel ! (...)

            Âmes fidèles ! Marchons à la rencontre de Jésus : s'il a le bonheur de nous posséder, nous avons, nous, celui de le posséder, lui : l'échange est beaucoup plus avantageux pour nous que pour lui. « Thérèse, dit un jour le Seigneur à cette sainte [d'Avila], jusqu'ici tu ne fus pas entièrement à moi ; maintenant que tu es tout à moi, sache que je suis tout à toi » (…) Dieu brûle d'un désir extrême de s'unir à nous ; mais il faut que nous aussi nous prenions soin de nous unir à Dieu.

 

Méditation de l'Evangile

du père Gabriel

Attention à l'enseignement des scribes

Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites,
parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis à la chaux : à l'extérieur ils ont une belle apparence, mais l'intérieur est rempli d'ossements
et de toutes sortes de choses impures
.

Jésus entre donc pour manger chez un pharisien, mais il ne s'est pas lavé les mains.

"Jésus entra et se mit à table. Ce que voyant le pharisien s'étonna qu'Il ne se fût pas d'abord lavé, avant de déjeuner"

Les purifications légales étaient innombrables. La piété de Jésus est d'un tout autre ordre, elle consiste pour Lui dans un amour intérieur vis-à-vis de Dieu, Père, et non en des gestes traditionnels et superficiels. Pour Lui, l'eau bénite ne remplace pas la charité.

Cette hypocrisie l'écoeure et Il le dit : "Donc vous, pharisiens, vous purifiez le dehors de la coupe et du plat ; mais votre intérieur est rempli de rapine et de malveillance "

Il ne mâche pas ses mots et a le courage de dire leur fait aux pharisiens, gens en place, à l'influence redoutable.

"Insensés ! Est-ce que celui qui a fait le dehors n'a pas fait le dedans aussi ?"

L'humour ne manque pas, lorsqu'Il leur conseille de se débarrasser de toute leur vaisselle pour être purs définitivement : "Toutefois, donnez le contenu en aumône et voici que tout est pur pour vous"

Jésus est hors de Lui et ses invectives traduisent son indignation devant cette religion monstrueuse à ses yeux, où les valeurs sont inversées. On offre à Dieu, au Père, "la dîme de la menthe et de la rue et de tous les légumes", mais l'amour et la justice sont bafoués à son égard et à l'égard de nos frères.

"Mais malheur à vous, pharisiens, qui acquittez la dîme de la menthe, de la rue et de tous les légumes, et qui omettez la justice et l'amour de Dieu ! Mais c'est ceci qu'il fallait pratiquer, sans omettre cela"

Le texte de Matthieu précise, et la liste ironique des légumes (fenouil et cumin) nécessaires pour cette "sainte cuisine", et la liste "des points les plus graves de la loi, justice, compassion et bonne foi" parfaitement ignorés !

Jésus souligne cette démangeaison, ce prurit de toujours vouloir paraître, qui nous guette tous, gens d'église ou simples fidèles : "Malheur à vous, pharisiens, qui aimez être assis au siège d'honneur dans les synagogues, et à être salués sur les places !". Cela sent son "grand catholique".

Jésus, encore une fois, éclate devant l'hypocrisie, les façades blanchies qui ne cachent qu'immondices.

Cette invective à l'égard des pharisiens "sépulcres blanchis" ne manquait pas de piquant, quand on connaît la répulsion des juifs pour tout ce qui entraînait l'impureté légale. Les tombeaux étaient en tête de liste. D'où l'ironie de ces reproches :

"Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, qui ressemblez à des sépulcres blanchis, lesquels vus du dehors paraissent splendides, mais à l'intérieur sont pleins d'ossements de morts et de toute sortes d'immondices. De la même façon, vous aussi, votre extérieur vous donne aux yeux des hommes l'apparence de justes, mais à l'intérieur vous êtes plein d'hypocrisie et d'iniquité". .

Jésus nous libère d'une religion hypocrite et routinière où les multiples préceptes et traditions, inventés par les hommes, nous dispensent de l'amour et de la justice. Il nous met aussi en garde contre toute attitude orgueilleuse et méprisante vis-à-vis de la foi populaire.

"Malheur à vous, docteurs de la Loi, car vous avez dérobé la chef de la science ; vous-mêmes n'êtes pas entrés, et vous avez empêché ceux qui entraient".

La "Science", sans l'amour, est stérile, surtout dans ce domaine de la science du salut des humbles. Pour Jésus, cette prétention de détenir la vérité absolue, avec cette morgue et ce dédain des petits, est intolérable. C'est un détournement des biens essentiels devenus une liste de détails : "Vous avez dérobé la clef de la science".
Père Gabriel

Homélie du père Gilbert Adam

 Comme Jésus parlait, un pharisien l’invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et se mit à table. »

"Le pharisien fut étonné en voyant que Jésus n’avait pas d’abord fait son ablution avant le repas."

Les Pharisiens attachent une grande importance au respect de la loi de Moïse et ils ont aussi beaucoup d’autres coutumes et de règles pour s’assurer qu’ils obéissent correctement à cette loi. Leur complet respect des listes de lois et de règles est source de fierté et d’un sentiment de satisfaction. Mais il leur manque l’essentiel ! Comme eux, nous pouvons tomber dans le pièges de perdre de vue Celui pour qui nous rendons un culte et ne plus voir l’Amour de Dieu purifier nos cœurs. Jésus, qui est invité chez un pharisien pour prendre son repas, surprend ce pharisien par sa liberté, il n’a pas fait son « ablution ! » Pour entrer dans la perspective de Jésus il nous faut revenir à l’Annonciation ou tout l’amour du cœur de Dieu se déverse dans le cœur de Marie pour la transformer de fond en comble. C’est cet amour qui la purifie dés l’origine de sa conception. Marie est attirée par son Dieu, silencieuse, elle est de toutes manières à son service, toute attentive à Celui qui vit au plus intime de son être. Toutes les purifications de la première alliance sont relativisées face à cet amour nouveau.

"Le Seigneur dit au pharisien : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté." 

Nous pouvons nous donner bonne conscience à nous même en accomplissant toutes ces règles. Or le commandement de Dieu est là pour nous mener à Dieu, il nous libère d’une subjectivité confuse sur notre manière d’adorer Dieu et de vivre notre vie. L’Évangile nous entraine à creuser la foi en notre amour de Dieu. La vie chrétienne est animée par l’Esprit Saint. Dans la foi, l’espérance et de la charité nous voulons demeurer dans la lumière de Jésus pour célébrer l’alliance que nous vivons à la suite de Marie. « Vous purifiez l’extérieur, » dit Jésus, au pharisien qui l’avait invité, mais c’est l’intérieur qui est le plus important. Marie, bouleversée par sa rencontre de Dieu, rend visite à sa cousine Élisabeth. La grâce chrétienne part du cœur de Dieu qui transforme le cœur humain, et l’envoie en pleine humanité.

"Insensés ! dit Jésus ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ? 

Prions

Seigneur, donne-nous la grâce du courage et d’être renouvelés dans une ardente charité pour retrouver la lumière de la nouvelle Alliance établie par Jésus. Amen

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article