Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Evangile : « Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur »(Mc 7, 14-23)

com
LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
« La reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon » (1 R 10, 1-10)

Lecture du premier livre des Rois

En ces jours-là,
    la reine de Saba avait entendu parler
de la renommée de Salomon,
qui faisait honneur au nom du Seigneur.
Elle vint donc pour le mettre à l’épreuve
en lui proposant des énigmes.
    Elle arriva à Jérusalem avec une escorte imposante :
des chameaux chargés d’aromates
et d’une énorme quantité d’or et de pierres précieuses.
Quand elle fut parvenue auprès de Salomon,
elle lui exposa les questions qu’elle avait préparées,
    mais Salomon trouva réponse à tout
et ne fut arrêté par aucune difficulté.
    Lorsque la reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon,
le palais qu’il avait construit,
        les plats servis à sa table, le logement de ses officiers,
la tenue du service et l’habillement des serviteurs,
ses sommeliers,
les holocaustes qu’il offrait à la maison du Seigneur,
    elle en eut le souffle coupé, et elle dit au roi :
« Ce que j’ai entendu dire dans mon pays
sur toi et sur ta sagesse,
c’était donc vrai !
    Je ne voulais pas croire ce qu’on disait,
avant de venir et de voir de mes yeux ;
mais voilà qu’on ne m’en avait pas appris la moitié !
Tu surpasses en sagesse et en magnificence
la renommée qui était venue jusqu’à moi.
    Heureux tes gens,
heureux tes serviteurs que voici,
eux qui se tiennent continuellement devant toi
et qui entendent ta sagesse !
    Béni soit le Seigneur ton Dieu,
qui t’a montré sa bienveillance
en te plaçant sur le trône d’Israël.
Parce que le Seigneur aime Israël pour toujours,
il t’a établi roi pour exercer le droit et la justice. »
    Elle fit présent au roi de cent vingt lingots d’or,
d’une grande quantité d’aromates et de pierres précieuses ;
il n’est plus jamais venu une quantité d’aromates
pareille à celle que la reine de Saba
avait donnée au roi Salomon.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 36 (37), 5-6, 30-31, 39-40ac)

R/ Les lèvres du juste redisent la sagesse. (Ps 36, 30a)

Dirige ton chemin vers le Seigneur,
fais-lui confiance, et lui, il agira.
Il fera lever comme le jour ta justice,
et ton droit comme le plein midi.

Les lèvres du juste redisent la sagesse
et sa bouche énonce le droit.
La loi de son Dieu est dans son cœur ;
il va, sans craindre les faux pas.

Le Seigneur est le salut pour les justes,
leur abri au temps de la détresse.
Le Seigneur les aide et les délivre,
car ils cherchent en lui leur refuge.

ÉVANGILE
« Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur » (Mc 7, 14-23)

Alléluia. Alléluia.
Ta parole, Seigneur, est vérité ;
dans cette vérité, sanctifie-nous.
Alléluia. (cf. Jn 17, 17ba)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    appelant de nouveau la foule, Jésus lui disait :
« Écoutez-moi tous, et comprenez bien.
    Rien de ce qui est extérieur à l’homme
et qui entre en lui
ne peut le rendre impur.
Mais ce qui sort de l’homme,
voilà ce qui rend l’homme impur. »

    Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison,
ses disciples l’interrogeaient sur cette parabole.
    Alors il leur dit :
« Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ?
Ne comprenez-vous pas
que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors,
ne peut pas le rendre impur,
    parce que cela n’entre pas dans son cœur,
mais dans son ventre, pour être éliminé ? »
C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments.

    Il leur dit encore :
« Ce qui sort de l’homme,
c’est cela qui le rend impur.
    Car c’est du dedans, du cœur de l’homme,
que sortent les pensées perverses :
inconduites, vols, meurtres,
    adultères, cupidités, méchancetés,
fraude, débauche, envie,
diffamation, orgueil et démesure.
    Tout ce mal vient du dedans,
et rend l’homme impur. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

L'homme libre-les mains non lavées

Jésus sait que nos tentations, nos mauvaises pensées viennent de nous-mêmes, de notre propre cœur. L'homme ne naît pas bon… Il doit toujours choisir sa route à la lumière intérieure de Dieu. Pour Jésus, l'homme n'est grand que par son cœur, et il ne s'abaisse que par son cœur.

Tout ce mal vient du dedans, et rend l'homme impur. »

 

108225-l-homme-libre-les-mains-non-lavees

 

Méditation de l'évangile du mercredi 12 février


La religion que Jésus apporte est une religion du cœur et de la liberté, non une religion de tradition qui asservit l'homme. Aux pharisiens qui reprochent à ses disciples de se mettre à table sans se laver les mains, Il rétorque :

« Pourquoi vous-mêmes transgressez-vous le commandement de Dieu par votre tradition ? »

Et l'exemple des biens déclarés « corban » en est la preuve flagrante.

« Et vous avez annulé la parole de Dieu par votre tradition »

Pour Jésus, la liberté de l'homme vient du cœur. C'est le cœur qui nous conduit. Pour Lui tout vient de l'intérieur : car ce ne sont pas les « choses » qui sont bonnes ou mauvaises, c'est nous qui agissons bien ou mal, selon que nous suivons ou non la lumière intérieure qui inonde tout homme qui vient au monde.

Car, pour Jésus, nous sommes des êtres libres ; les traditions ne doivent pas devenir le carcan de notre conduite. C'est notre cœur qui dicte notre conduite. Le cœur ! Rappelons-nous ce qu'Il dit au docteur de la Loi :

« Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit. Voilà le premier commandement »

« Et ayant appelé la foule, Il leur dit : écoutez et comprenez ! Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme ; mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui souille l'homme »

Pierre, prenant la parole, lui dit : ” Explique-nous cette parabole.”

Il leur dit : ” Etes-vous encore, vous aussi, sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche va dans le ventre et est rejeté aux lieux ?

Mais les choses qui sortent de la bouche viennent du cœur ; et celles-là souillent l'homme. Car c'est du cœur que sortent mauvais propos, meurtres, adultères, débauches, vols, faux témoignages, blasphèmes. Voilà les choses qui souillent l'homme ; mais, de manger sans s'être lavé les mains ne souille pas l'homme”

Jésus sait que nos tentations, nos mauvaises pensées viennent de nous-mêmes, de notre propre cœur. L'homme ne naît pas bon… Il doit toujours choisir sa route à la lumière intérieure de Dieu.

Pour Jésus, l'homme n'est grand que par son cœur, et il ne s'abaisse que par son cœur.


Père Gabriel

 

Philothée le Sinaïte
 

moine et higoumène du monastère du Buisson ardent
 

Chapitres neptiques n° 23, 33, 36 (Philocalie des Pères

neptiques ; trad. J. Touraille, éd. DDB-Lattès)

Au-dedans du cœur, le Royaume

À toute heure et à chaque instant, gardons assurément notre cœur (cf. Pr 4,23 LXX) des pensées qui viennent obscurcir le miroir de l’âme, sur lequel Jésus Christ, la sagesse et la puissance de Dieu le Père (cf. 1 Cor 1,24), pose son empreinte et inscrit son image lumineuse, et cherchons sans relâche au-dedans du cœur le Royaume des cieux (cf. Mt 6,33). (...)Il est impossible à celui qui se livre aux pensées mauvaises de se garder pur des péchés dans son homme extérieur. Et s’il ne déracine pas de son cœur les pensées mauvaises, il ne se peut pas non plus qu’il ne les porte pas vers des œuvres mauvaises. La cause du regard adultère est que l’œil intérieur s’est déjà livré à l’adultère et aux ténèbres. Et la cause du désir d’écouter des infamies est que nous écoutons ce que nous murmurent les démons infâmes qui sont en nous. Nous devons donc, dans le Seigneur, chacun de nous, nous purifier au-dedans et au dehors, garder nos propres sens, nous maintenir purs de toute activité inspirée par la passion et le péché. Et de même qu’auparavant adonnés à la vie du monde, dans notre ignorance et la vanité de notre intelligence, nous étions asservis par toute notre intelligence et tous nos sens au mensonge du péché, de même, nous retournant vers la vie selon Dieu, il nous faut, par toute notre intelligence et tous nos sens, nous asservir au Dieu vivant et véritable (cf. 1 Th 1,9), à sa justice et à sa volonté. (...)

Menons donc le combat de l’intelligence contre ces démons, afin de ne pas faire passer leurs volontés mauvaises dans nos œuvres comme des péchés réels. Mais si nous retranchons de nos cœurs le péché, nous trouverons en nous-mêmes le Royaume de Dieu. Par cette très belle ascèse, gardons au nom de Dieu la pureté et la continuelle componction de notre cœur.

LES MOTS DU PAPE


[…] Ce ne sont pas les choses extérieures qui font de nous des saints ou pas, mais le cœur qui exprime nos attentions, nos choix et le désir de faire tout par amour de Dieu. [

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article