Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Il dépose ses lois dans leur conscience, et les inscrit avec son doigt dans leurs cœurs

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 13,22-30.
 

En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant.
Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit :
« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas.
Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : “Seigneur, ouvre-nous”, il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes.”
Alors vous vous mettrez à dire : “Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.”
Il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.”
Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors.
Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu.
Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Prosper d'Aquitaine (?-v. 460)
théologien laïc

L'Appel de tous les peuples, 9 (coll. Les Pères dans la foi, n°51; trad. F. Frémont-Verggobi et B. Throo; Éd. Migne 1993; p. 39 rev.)
« Alors on viendra de l'Orient et de l'Occident, du nord et du midi »

 

Ceux qui viennent à Dieu en s'appuyant sur lui avec le désir d'être sauvés sont vraiment sauvés : c'est l'inspiration divine qui leur fait concevoir ce désir de salut ; c'est éclairés par celui qui les appelle qu'ils arrivent à la connaissance de la vérité. Ils sont en effet les fils de la promesse, la récompense de la foi, la descendance spirituelle d'Abraham, « une race élue, un sacerdoce royal » (1P 2,9), prévu de longue date et prédestiné à la vie éternelle. (...) Par l'intermédiaire d'Isaïe, le Seigneur nous fait connaître sa grâce qui fait de tout homme une créature nouvelle : « Voici que je vais faire une chose nouvelle, déjà elle pointe, ne la reconnaissez-vous pas ? Oui, je vais mettre dans le désert un chemin et dans la steppe des fleuves (...), pour abreuver mon peuple, mon élu, le peuple que je me suis formé pour qu'il publie mes louanges ». Et ailleurs (...) : « Devant moi tout genou fléchira ; par moi jurera toute langue » (Is 43,19s; 45,23).

            Il est impossible que tout cela n'arrive pas, parce que la prévoyance de Dieu n'est jamais en défaut ; ses desseins ne changent pas ; sa volonté est agissante et ses promesses ne sont pas erronées. Donc tous ceux que désignent ces paroles seront sauvés. Il dépose en effet ses lois dans leur conscience, il les inscrit avec son doigt dans leurs cœurs (Rm 2,15) ; ils accèdent à la connaissance de Dieu, non par le biais d'un enseignement humain, mais sous la direction du maître suprême : « Ainsi donc, ni celui qui plante n'est grand, ni celui qui arrose, mais celui qui donne la croissance : Dieu » (1Co 3,7). (...) À tous il est donné d'avoir un cœur changé, un jugement droit, une volonté droite également. Chez tous ces hommes Dieu fait naître la crainte, pour qu'ils soient instruits de ses commandements. (...) Ils célèbrent la puissance de sa miséricorde, et les miracles qu'elle a accomplis : car Dieu les a élus, il en a fait ses fils, ses héritiers de la nouvelle alliance (Jr 31,31).

Méditation de l'évangile du père Gabriel

Oui, le Royaume souffre violence. Ce qui compte pour Jésus, ce ne sont pas les belles promesses et les belles paroles : “Seigneur ! Seigneur !” mais les attitudes courageuses pour s'engager résolument sur le chemin difficile du Royaume.

Y aura-t-il beaucoup de sauvés ?

 

Les juifs s'inquiètent du Salut  : “Seigneur, dis-nous s'il y aura peu de sauvés”

La réponse de Jésus est à prendre avant tout en fonction d'Israël. Son nationalisme et son conformisme l'enferment dans une vision où l'on passe à côté de l'essentiel. De toute manière, l'Orient et l'Occident, eux aussi, sont appelés à la table d'Abraham.

Car Jésus, pour nous parler du Royaume, prend souvent l'image du banquet. Dieu notre Père nous invite à la fête où tous les peuples de la terre partageront sa vie et son bonheur.

“Or, Je vous dis que beaucoup viendront de l'Orient et de l'Occident et prendront place à table avec Abraham et Isaac et Jacob dans le Royaume des Cieux, tandis que les fils du Royaume seront jetés dans les ténèbres extérieures : là où il y aura des pleurs et des grincements de dents”

A cette question précise : “Y aura-t-il beaucoup de sauvés ?”

Jésus ne répond que par le conseil de s'y préparer : car pour Lui le salut, la transformation de nos mentalités, la recherche de la vraie Vie se réalisent toujours dans la lutte.

Le chemin de la liberté est une ascension.

“Luttez pour entrer par la porte étroite, car beaucoup, je vous assure, chercheront à entrer et ne le pourront pas, après que le Maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte et que vous commencerez à vous tenir dehors et à heurter la porte, en disant : Seigneur, ouvre-nous ! et Il vous répondra : Je ne sais d'où vous êtes !”

Oui, le Royaume souffre violence. Ce qui compte pour Jésus, ce ne sont pas les belles promesses et les belles paroles : “Seigneur ! Seigneur !” mais les attitudes courageuses pour s'engager résolument sur le chemin difficile du Royaume.

Il s'agit d'accomplir la volonté du Père sous peine de s'entendre dire la terrible parole : “Je ne vous ai jamais connus ! Retirez-vous de Moi, vous, artisans d'iniquité !”

Si on y réfléchit bien, Jésus affirme à ses contemporains que le malheur absolu c'est de l'ignorer.

Père Gabriel

Homélie du père Gilbert Adam

 Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, dit Jésus, car je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas. »

« Dans sa marche vers Jérusalem, Jésus passait par les villes et les villages en enseignant. »

Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas." Jésus, comme un Maître intérieur, nous réveille pour que nous désirions habiter le Royaume de Dieu. « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, » dit-Il. La parole de Dieu se fait pressente : "Efforcez-vous !" L’Esprit Saint le roi d’amour de notre vie mène nos affections, nos actions, nos pensées pour que nous édifions la civilisation de l’Amour dans une société qui crie pour plus de justice, plus de paix, plus de vérité, plus d’amour. Notre combat est de nous "soumettre," de « nous mettre sous » l’action de l’Esprit Saint. Ce n’est pas naturel pour nous ! "Efforcez-vous" prend alors tout son sens.

"Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : ’Seigneur, ouvre-nous,’ il vous répondra : ’Je ne sais pas d’où vous êtes.’

Alors vous vous mettrez à dire : ’Nous avons mangé et bu en ta présence et tu as enseigné sur nos places.’ Il vous répondra : ’Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal.’ « L’Esprit Saint, de l’intérieur, vient au secours de notre faiblesse, il intervient lui-même par des cris inexprimables. » La création crie dans les douleurs d’un enfantement qui dure encore. Nous-mêmes, nous crions dans les douleurs de cet enfantement. L’Esprit Saint crie dans nos cœurs pour que se réalise ce passage à une vie dans l’Amour. « Dieu qui voit le fond des cœurs connaît les intentions de l’Esprit. » Dieu nous connaît, Il nous appelle et nous destine à une vie tellement plus merveilleuse !

 "Il y aura des pleurs et des grincements de dents quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors

Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu. Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. » Notre effort quotidien est de nous joindre au cri de l’Esprit Saint au plus profond de notre vie pour marcher à la suite de Jésus. En effet notre destinée est de devenir comme Jésus lui-même. Il est Fils de Dieu, nous sommes les enfants de Dieu par adoption. Nous nous situons dans cet amour infini du cœur de Dieu. C’est une vigilance de tous les instants ! « Nous le savons, quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de son amour. »

Prière 

Seigneur Jésus, notre rédempteur, obtien nous la grâce d'adorer le Père en vérité et d'aimer nos sœurs et nos frères,selon ton enseignement. amen

 

 

 

 

 

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article