Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Jésus et l'amitié, Les œuvres que je fais, moi, au nom de mon Père, voilà ce qui me rend témoignage.

com
ÉVANGILE
« Le Père et moi, nous sommes UN » (Jn 10, 22-30)

Alléluia. Alléluia.
Mes brebis écoutent ma voix, dit le Seigneur ;
moi, je les connais, et elles me suivent.
Alléluia. (Jn 10, 27)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

On célébrait la fête de la dédicace du Temple à Jérusalem.
C’était l’hiver.
Jésus allait et venait dans le Temple,
sous la colonnade de Salomon.
Les Juifs firent cercle autour de lui ;
ils lui disaient :
« Combien de temps vas-tu nous tenir en haleine ?
Si c’est toi le Christ, dis-le nous ouvertement ! »
Jésus leur répondit :
« Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas.
Les œuvres que je fais, moi, au nom de mon Père,
voilà ce qui me rend témoignage.
Mais vous, vous ne croyez pas,
parce que vous n’êtes pas de mes brebis.
Mes brebis écoutent ma voix ;
moi, je les connais, et elles me suivent.
Je leur donne la vie éternelle :
jamais elles ne périront,
et personne ne les arrachera de ma main.
Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout,
et personne ne peut les arracher de la main du Père.
Le Père et moi, nous sommes UN. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

LE PERE ET MOI NOUS SOMMES UN

Prière

Seigneur voit la peine qui est dans mon cœur pas seulement pour mes problèmes personnelles. Ces larmes que je ne montre qu’à toi. Je ne souffre pas seulement pour mon fils, mais également de la souffrance de ton peuple malmené pas seulement dans le monde par des gouvernements infâmes (Chine, Iran, Afrique, et autres…) mais par l’hypocrisie abjecte de pays se disant chrétiens. La liberté y est admise mais… ils n’ont pas leur couleur de peau, leur origine…et ceci ce n’est pas forcément ceux qui sont de souche du pays d’accueil, mais de ceux qui migrent vers leurs anciens pays colonisateurs, dans un esprit de vengeance…ce sont des malfaisants, qui font ombrages aux migrants respectueux et aimant sincèrement le Seigneur et qui se comportent en vrai chrétien.

Seigneur mon cœur saigne en sachant tout ce que vous avez subi et donné, pas seulement votre vie si horrible, mais ces tourments effroyables à la suite de la trahison de Juda, l’un de vos disciples ! De nos jours ce sont des milliards de Juda, pas une religion chrétienne n’y échappe ! Pour certaines d’entre elles, elles cachent leur réfractaires en accusant ceux des autres religions ! nous les Catholiques nous sommes montrés du doigt par les victimes et orchestré par les ennemis de Dieu, et autres religions chrétienne et les Juda du monde « moderne »

Mon cœur pleure, car vous êtes un en trois, et que peu accepte cette réalité. Simple à comprendre et à accepter. Mais si difficile à croire pour les suffisants s’imaginant qu’ils ont la science infuse. Seigneur que devons-nous faire, est-ce ? aujourd’hui ? demain ? attendre le jugement dernier ?

Mon Seigneur adoré que dois-je faire, pour que mon cœur soit dans la joie en te glorifiant. Je suis dans la joie, car tu es ressuscité, et sur le trône à la droite du Père. Mais dans la tristesse devant mon impuissance à te glorifier et de voir tous ces hypocrites qui te font souffrir. Pourtant dans ta bonté incommensurable tu pardonnes comme pour le bon larron. Il suffit de reconnaître nos fautes sincèrement, pas hypocritement. Vous seul savez qui est sincère, qui est hypocrite.

Seigneur fait que je pleure plus, et que je te serve selon ta volonté et non la mienne, puisque cela serait ta volonté.

Ainsi soit-il.

Réflexions

Apôtres 11 : 19-26 :  Lors de l’affaire d’Étienne, les frères se dispersèrent à la suite de la tourmente et ils annonçaient la Parole qu’aux juifs.

Cependant, certains originaires de la Grèce, s’adressaient aussi aux gens de langue grecque (pas seulement aux juifs) pour leur annoncer la Bonne Nouvelle : Jésus est le Seigneur, il est avec eux : beaucoup crurent et se tournèrent vers le Seigneur. À Antioche, Barnabé en voyant la grâce de Dieu saisie de joie, il les exhorte à rester attachés à la Parole du Seigneur.

L‘Esprit Saint rempli Barnabé de foi. La foule considérable s’attache au Seigneur. Il partit à Tarse chercher Saul. Ils instruisirent des foules considérable d’assemblées en assemblées d’Église. À Antioche, les disciples reçurent le nom de « chrétiens » pour la première fois.

Evangile St Jean 10 : 22-30 « Vous ne me croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis. » « Vous ne croyez pas, les œuvres que je fais, moi, au nom de mon Père, voilà ce qui me rend témoignage. »

« Je donne la vie éternelle à mes brebis : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes UN. »

Réflexions 

Envoyé et sorti du Père, le Verbe est descendu et il a habité tout entier dans les entrailles de la Vierge. Tout entier il était dans le Père, et tout entier il était dans ce sein virginal, et tout entier dans le tout, lui que rien ne peut contenir. C’est ce que dit le bel hymne de Syméon le Nouveau Théologien. Comment affirmer ce qui est impossible à expliquer si nous n’avons pas confiance au Seigneur. Comment expliquer aux cartésiens, les œuvres et les miracles que la Sainte Trinité nous octroie. Puisque Jésus affirme « Le Père et moi, nous sommes UN ».

Cela repose sur la confiance en sa Parole, en la Foi envers Notre Seigneur et cette foi nous l’avons reçue par sa persuasion dans son enseignement et les témoignages de ses apôtres, et aussi tout au long des siècles et des années par les grâces reçues des Saintes âmes, devenues dignes de lui par l’amour et la confiance qu’ils ont démontrés dans leurs fin de vie.

Dieu est homme, et également homme-Dieu, il est aussi le Fils du Père rien ne les sépare.

Pas même Marie dont il est devenu le Fils, puisque le Père a engendré non pas créer.

Gloire à toi, Père, Fils et Esprit Saint, divinité que l'on ne peut pas saisir, indivisible dans sa nature. Nous avons reçu ton Esprit lors du baptême, ton corps à la communion et dans la confirmation nous confirmons à notre appartenance définitive à la Très Sainte Trinité.

Seigneur nous t'adorons dans l'Esprit Saint, car tu es dans le Père créateur de toutes choses et le Verbe engendré qui sort de toi. Puisque tu es, cette Trinité indivisible et sans mélange en une unique divinité souveraine puissante et indivisible, se séparant selon sa grâce et les actions de ses ordres ; il est comme un vaisseau spatiale qui évolue dans les stratosphères de sa création.

Emounawh

26 avril 2021

Jésus et l'amitié

Le texte me fait l'impression d'un torrent qui précipite en moi une amitié gratuite. J'entends sa voix qui m'appelle. Un torrent qui précipite aussi en moi l'eau vive de la vie éternelle, puisée à la source du Père.
Il me connaît, ce Seigneur, mieux que moi-même ! Il sait mes faiblesses, mes détresses, mes péchés et Il me rappelle pourtant que je lui suis un don du Père, plus précieux que tout, et que rien ni personne ne m'arrachera de sa main ni de celle du Père, si je crois en Lui !…

 

Méditation de l'évangile du mardi 27 avril


L'amitié que Jésus nous offre est une amitié somptueuse, digne d'un Dieu. Jésus explique très bien cela, au chapitre 10 de Jean. A ceux qui le regardent comme l'Envoyé du Père, comme le Fils de Dieu, et qui, comme des brebis familières, écoutent sa voix et viennent chercher le pain et le sel dans sa main ; A ceux-là, Il offre son intimité, une amitié puissante et rassurante ; voici ses paroles :

“Mes brebis entendent ma voix et Je les connais, et elles me suivent ; Je leur donne une vie éternelle : elles ne périront jamais et personne ne les ravira de ma main. Mon Père qui me les a données est plus grand que tous et nul ne pourra les arracher de la main de mon Père. Or, le Père et Moi, Nous sommes un”

Amitié puissante qui va puiser sa vitalité et sa force dans son unité même avec le Père ; amitié rassurante, car qui nous arrachera de la main du Père ?

Le texte me fait l'impression d'un torrent qui précipite en moi une amitié gratuite. J'entends sa voix qui m'appelle. Un torrent qui précipite aussi en moi l'eau vive de la vie éternelle, puisée à la source du Père.

Il me connaît, ce Seigneur, mieux que moi-même ! Il sait mes faiblesses, mes détresses, mes péchés et Il me rappelle pourtant que je lui suis un don du Père, plus précieux que tout, et que rien ni personne ne m'arrachera de sa main ni de celle du Père, si je crois en Lui !…

Seigneur augmente en nous la foi !

Père Gabriel

 

Syméon le Nouveau Théologien

(v. 949-1022)
moine grec

Hymne 21, 468s ; SC 174 (Hymnes (XVI-XL), tome II; trad. J. Paramelle et L. Neyrand; Éd. du Cerf, 1971; rev.)


« Le Père et moi, nous sommes UN »

 


Envoyé et sorti du Père, le Verbe est descendu 
et il a habité tout entier dans les entrailles de la Vierge. 
Tout entier il était dans le Père, 
et tout entier il était dans ce sein virginal,
et tout entier dans le tout, lui que rien ne peut contenir. (…)
Demeurant inchangé, il a pris la forme d'esclave (Ph 2,7)
et après avoir été mis au monde, il est devenu un homme en tout. (…)
Comment affirmer ce qui est impossible à expliquer 
à tous les anges, aux archanges et à tout être créé ?
On le pense d'une manière véritable,
mais on ne peut pas du tout l'exprimer,
et notre esprit ne peut pas le comprendre vraiment parfaitement.

Comment donc Dieu et homme, et homme-Dieu
est-il aussi le Fils du Père, tout entier,
d'une manière qui ne l'en sépare pas ;
comment est-il devenu fils de la Vierge et est-il sorti dans le monde ;
et comment est-il resté impossible à contenir pour tous ? (…)
Tu resteras silencieux maintenant
car même si tu voulais parler, ton esprit ne trouvera pas de parole,
et ta langue bavarde demeure réduite au silence. (…)

Gloire à toi, Père et Fils et Esprit Saint,
divinité que l'on ne peut pas saisir, indivisible dans sa nature.
Nous t'adorons dans l'Esprit Saint,
nous qui possédons ton Esprit, car nous l'avons reçu de toi.
Et, voyant ta gloire, nous ne recherchons pas indiscrètement,
mais c'est en lui, ton Esprit, que nous te voyons, 
Père inengendré, et ton Verbe engendré qui sort de toi.
Et nous adorons la Trinité indivisible et sans mélange
dans son unique divinité et souveraineté et puissance.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article